Marathon d’Annecy en duo avec Agathe Runs Bordeaux et Mizuno

Avant de commencer mon compte-rendu, je tiens à vous remémorer que j’ai la chance d’être ambassadrice pour la marque japonaise Mizuno depuis 2017.

Si vous me suivez depuis le début ici ou encore sur mes réseaux sociaux, mon aventure avec cette marque a débuté avec le modèle Wave Rider 17. Un cadeau d’anniversaire qui m’avait accompagné sur de nombreux kilomètres. De fil en anguille, j’ai continué avec les nouvelles éditions du modèle avec quelques autres tests comme la Sayonara, l’Hitogami, la Sky, la Mujin ou encore la Daïchi. Bref, j’ai gouté un peu à pas mal de modèles.

Je suis fidèle à Mizuno car quand on trouve la marque et le modèle qui nous correspond.. Il ne faut pas le lâcher. Tout simplement.

EmilieLoïcAgathe DamienCharlotte Karl Moi et Elise

Compte rendu du marathon du lac d’Annecy en duo

Cette année, la marque avait décidé de tous nous regrouper afin de se rencontrer et de partager notre passion commune sur une course dans un cadre splendide. Nous avons eu la chance d’arpenter le joli parcours du marathon d’Annecy qui longe le lac avec vue sur les magnifiques montagnes.

La veille de la course, nous nous sommes tous retrouvés pour effectuer un petit shooting avec nos nouvelles tenues et surtout nos belles paires de running de la nouvelle collection. Ce fut un moment sympathique avec beaucoup de rigolade. Certes, il faisait un froid de canard mais ça reste un super souvenir et un chouette cadeau de la marque. Ainsi, j’ai ainsi pu me rendre encore une fois de la qualité de la gamme de textiles techniques que j’adore. Je regrette juste de ne pas avoir assez de débardeur vu que je pratique qu’avec ça lors des beaux jours :s

En fin de matinée, nous sommes allées chercher nos dossards à l’autre bout d’Annecy et nous avons la mauvaise surprise d’apprendre que les T-shirt ne sont pas arrivés. Je trouve ceci vraiment dommage pour tous les coureurs qui adorent les garder en souvenir. Ce n’est pas mon cas, je préfère rester sur mes débardeurs.

L’après-midi fut calme avec un petit temps tous ensemble pour nous présenter les nouveautés. Je suis déjà folle amoureuse de la Wave Rider en modèle Osaka! Bref, nous avons continué par un grand tour dans Annecy pour chercher un bar… mais nous n’avons pas trouvé notre bonheur. Nous avons fini par aller à la pasta party et retour à l’hôtel. Je me suis couchée tardivement avec ma coloc de chambre: Elise du blog Un petit bout d’Elise

J’avais programmé mon Livetrack sur Garmin Connect pour qu’Agathe puisse vraiment me suivre en temps réel. J’ai eu la meilleure idée du siècle vu que le tracker du marathon était inutile. Je vous conseille, sur toutes vos courses de le programmer sur votre montre afin que vos supporters ou relais puissent savoir où vous en êtes. Du coup, Agathe a pu me suivre à l’instant T sans souci. Elle était au taquet.

Pour ce marathon en duo, je le fais avec Agathe du blog Agathe Runs Bordeaux qui se charge de courir la seconde partie. Nous nous donnons rdv à 7h45 avec tout le groupe pour faire une partie du chemin ensemble. Je me suis réveillée avec un mal de gorge, le nez pris et un mal de crâne. Un petit coup de froid. Puis nous nous séparons: ceux qui prenaient la navette pour le relais et ceux qui prenaient le départ.

Nous arrivons près de la zone de départ pile à temps pour entamer une course poursuite du stand Mizuno pour y laisser nos vêtements de trop.. sauf qu’il n’était pas monté. Les garçons sont partis s’échauffer pendant qu’avec Emilie nous étions encore à la consigne. Une fois cette mission terminée, direction notre sas. Et zou, pas le temps de faire du chichi… le départ est dans quelques minutes et l’ambiance est largement au rendez-vous.

Emilie qui était sur le marathon

Je porte:  Un corsaire de Mizuno, un débardeur de Mizuno ,les baskets Wave Rider 22 de Mizuno, la montre montre Fénix 5S de Garmin, les écouteurs d’Aftershokz et le sac Nano 3L de Ronhill.

Sur les six premiers kilomètres, il était très difficile de se frayer un chemin car il n’y avait pas du tout assez de place. Pendant que je cours dans cette foule, je me dis que quand même j’ai eu raison de ne pas trop me couvrir. Il y a un magnifique soleil sortant tout doucement des sommets, un lac si bleu que j’avais presque envie de m’y baigner mais l’ombre faisait presque avoir froid. Je me suis vite débarrassée de mon tour de cou.

Le premier 10km passe très rapidement puisque je le boucle en 53 minutes sur ma montre. Je me sens vraiment bien, pas en souffrance mais j’ai la tête ailleurs. Oui, c’est le cas de le dire, je ne suis plus du tout dans la course. J’admire complétement le paysage.. peut-être un peu trop :p

Au douzième km, je suis toujours en forme sauf que je ralentis sans savoir les raisons. Je me questionne: les jambes vont bien, le cardio aussi, mais je n’arrive plus à maintenir l’allure. Je m’hydrate pourtant régulièrement pour ma gorge, je ne veux pas d’une déshydratation. Vu que je n’arrive pas à relancer la machine, je continue tout doucement mon chemin en craquant enfin sur une compote. J’ai eu le temps de croiser Damien et Karl. J’en mange à petite dose pour ne surtout pas me donner un mal de ventre. Je prends également un gobelet… Qui était à la menthe.. Moi qui croyait que c’était de l’eau… Je fus bien surprise !!!

Après cette bonne dose de sucre, je me suis sentie beaucoup mieux. Ma petite baisse de régime m’a forcément fait baisser mon allure mais j’ai largement pu profiter de la vue sur le lac! Je me concentre pour garder le cap en ne baissant pas les bras. Je manque de sucre, j’ai mal au crâne mais le soleil me fait tout oublier. Comme il fait chaud, je suis heureuse d’avoir opté pour mon camelbag de Ronhill. Je peux m’hydrater quand j’en ressens le besoin.

Dès que j’aperçois au loin l’arche de la zone des relayeurs, je regarde ma montre… et bah je suis déjà à la distance semi !!! J’accélère un peu, histoire de dire que je ne me repose pas sur mes lauriers… Je décroche mon porte-dossard pour le redonner très facilement à Agathe. Puis, elle file à toute allure. Je termine mon véritable semi en 1h58 mais ma portion était de 21,8km donc un chrono de 2h03 sur ma montre!

Je me dirige vers la navette qui va me ramener à la zone d’arrivée pour y rejoindre Agathe dans les temps. J’attends à 200m de la fin pour l’accompagner jusqu’à l’arche et finir cette course ensemble. Ça me tenait vraiment à cœur de finir notre marathon en duo à 2. On a savouré les derniers mètres ensemble, le sourire aux lèvres et un beau RP pour Agathe.

View this post on Instagram

Marathon en duo avec @agatherunsbdx pour me remettre doucement sur la distance du semi-marathon. Que dire, un froid de canard au moment du départ avec un bon début de rhume 😟 Je décide tout de même d'enlever les couches pour courir en débardeur! La meilleure des décisions puisqu'il a commencé à faire bon très rapidement. Les premiers kilomètres furent difficiles pour se frayer un chemin. Pourtant, le 10km est effectué en 53min 💪 2km plus tard, gros coup de mou jusqu'au 17ème km! Une petite compote pour retrouver du pep's et éviter la casse! 🤔 Il faut dire que j'avais vraiment l'impression de me traîner 🐢 Mais au moins, j'avais le temps pour admirer le lac et les magnifiques montagnes. C'était un parcours très agréable! Malgré mon coup de mou, je suis heureuse d'avoir pu partager cette course avec mon binôme et toute la team Mizuno. En bonne crasseuse que je suis, j'ai attendu Agathe dans ma transpiration pour passer la ligne d'arrivée. De belles rencontres, une ambiance géniale et un week-end ressourçant. En avant pour d'autres défis, surtout en juin.. mais j'ai hâte.. vraiment hâte de voir comment je vais en baver lors des @courantdelaliberte 🤣😅 J'espère que vos courses se sont bien déroulées et que vous êtes fier(e)s de vous 😊 #mizunofrance #reachbeyond #jamaissansmesmizuno #marathonannecy #instarunfrance

A post shared by La Smoukinette Panda Sportive (@lasmoukinettepandasportive) on

Nous récupérons nos médailles, un petit tour au ravitaillement et go sur le stand Mizuno pour retrouver le reste de la team. Bon, on voulait aussi attendre Emilie qui ne devait plus tarder sur son marathon mais ne la voyant pas.. Nous sommes retournées à l’hôtel pour nous doucher sans manquer de temps.

C’était un réel bonheur de partager cette course aux côtés d’Agathe et de nos camarades. Je remercie encore Mizuno de nous accompagner dans notre pratique sportive mais aussi de nous faire vivre de beaux moments. Je suis fière de courir avec une marque en qui j’ai confiance depuis maintenant 6 ans.

Bref, nous avons bien fêté la 40éme édition de cette course.

Avez-vous déjà participé à des courses en relais…et/ou en famille ?

A très vite

Crédit photos (hors officielles) : Jordan Billard

Une réflexion sur “Marathon d’Annecy en duo avec Agathe Runs Bordeaux et Mizuno

  1. Déjà fait du duo (en binôme tout le long) sur un trail, et a priori une des courses de reprise à l’automne sera en relais . Chouette de pouvoir faire les derniers mètres à 2!
    Annecy quels beaux paysages ❤
    Et fan de mizuno aussi, que j'avais découvert dans une vie antérieure avec leur kimonos 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s