Passer au lit de grand : Son lit cabane

19 mois, un déménagement, une nouvelle chambre et un nouveau lit… Nous avions décidé de profiter de ce nouveau changement d’habitation pour faire la transition entre son lit à barreaux et un lit cabane. Du coup, sur sa liste de Noël, nous ne voulions pas une avalanche de cadeaux car nous optons pour le seconde main. Nous avions décidé de demander un cadeau groupé : Son lit cabane avec tous les accessoires qui vont avec !

Sur Internet, il y a de nombreux modèles à tous les prix ! De notre côté, en faisant les magasins, nous avions craqué pour le modèle de Conforama en vert d’eau. Il est magnifique, solide et surtout je peux passer l’aspirateur sous son matelas très facilement.

Alors oui, ça fait un pincement au cœur de voir son bébé.. si petit dans un si grand lit. De se dire que le temps passe tellement vite. Mais je n’avais pas envie de vivre la situation où mon fils escalade le lit à barreaux ! J’y ai échappé et j’en suis bien contente. Je ne vous cache pas qu’il grimpe déjà partout de base et maintenant il est libre de faire comme bon lui semble.

Nous ne l’avons pas directement placé dans son grand lit. Son petit lit à barreaux était dans sa chambre ainsi que son nouveau lit. Ainsi, il avait l’occasion de se familiariser tout doucement avec ce mobilier en allant lire ou jouer dessus. Il continuait à dormir dans son petit lit pendant quelques jours

Après la phase d’adaptation à sa nouvelle chambre, mon mari a proposé à notre fils de faire sa sieste dans ce grand lit. Nous avons effectué le choix de ne pas mettre une barrière de sécurité car nous partons du principe qu’il doit apprendre. Toutefois, nous plaçons toujours des oreillers sur les bords de son matelas, nous bordons correctement et surtout un matelas au sol.

Gourde Tommee Tippee / Lit cabane de Conforama / Gigoteuse de The Gro Company / veilleuse nomade de Béaba / Langes de Lassig

Par mesure de sécurité, son ancien lit était encore monté dans la 3ème chambre. Il était tout à fait possible de revenir à ses premiers repères s’il en ressentait vraiment le besoin. Nous  lui avons bien expliqué.

Au début, Noan n’osait pas trop sortir de son lit une fois sa sieste terminée… mais petit à petit, il a vite percuté. Il revenait toujours avec ce grand sourire qui montre sa fierté de gagner encore en autonomie. Plus on laisse de l’autonomie à l’enfant, plus il progresse de lui-même. Inutile de les pousser.

19 mois, un déménagement, une nouvelle chambre et un nouveau lit… Nous avions décidé de profiter de ce nouveau changement d’habitation pour faire la transition entre son lit à barreaux et un lit cabane. Du coup, sur sa liste de Noël, nous ne voulions pas une avalanche de cadeaux car nous optons pour le seconde main. Nous avions décidé de demander un cadeau groupé : Son lit cabane avec tous les accessoires qui vont avec !

Sur Internet, il y a de nombreux modèles à tous les prix ! De notre côté, en faisant les magasins, nous avions craqué pour le modèle de Conforama en vert d’eau. Il est magnifique, solide et surtout je peux passer l’aspirateur sous son matelas très facilement.

Alors oui, ça fait un pincement au cœur de voir son bébé.. si petit dans un si grand lit. De se dire que le temps passe tellement vite. Mais je n’avais pas envie de vivre la situation où mon fils escalade le lit à barreaux ! J’y ai échappé et j’en suis bien contente. Je ne vous cache pas qu’il grimpe déjà partout de base et maintenant il est libre de faire comme bon lui semble.

Nous ne l’avons pas directement placé dans son grand lit. Son petit lit à barreaux était dans sa chambre ainsi que son nouveau lit. Ainsi, il avait l’occasion de se familiariser tout doucement avec ce mobilier en allant lire ou jouer dessus. Il continuait à dormir dans son petit lit pendant quelques jours

Après la phase d’adaptation à sa nouvelle chambre, mon mari a proposé à notre fils de faire sa sieste dans ce grand lit. Nous avons effectué le choix de ne pas mettre une barrière de sécurité car nous partons du principe qu’il doit apprendre. Toutefois, nous plaçons toujours des oreillers sur les bords de son matelas, nous bordons correctement et surtout un matelas au sol.

Par mesure de sécurité, son ancien lit était encore monté dans la 3ème chambre. Il était tout à fait possible de revenir à ses premiers repères s’il en ressentait vraiment le besoin. Nous  lui avons bien expliqué.

Au début, Noan n’osait pas trop sortir de son lit une fois sa sieste terminée… mais petit à petit, il a vite percuté. Il revenait toujours avec ce grand sourire qui montre sa fierté de gagner encore en autonomie. Plus on laisse de l’autonomie à l’enfant, plus il progresse de lui-même. Inutile de les pousser.

Alors oui, il y a eu des jours « sans » comme beaucoup d’enfants !!! Mais je peux les compter sur les doigts de la main car finalement il s’est endormi après le goûter !!! Les nuits se passaient très bien au début puis une fois que nous sommes allées en Normandie… Pouf… de nouveau un changement… Il fallait tout recommencer à zéro ! Et vu qu’au jour de l’an, il devait dormir dans son ancien lit dans notre chambre.. Autant vous dire que les nuits furent courtes… Très courtes et hachées.

Depuis, Noan s’endort très bien mais ce réveil vers minuit jusqu’à 3h du matin pour faire la java. Il faut s’armer de patience, prendre le temps et surtout essayer de comprendre. Déjà, il dormait avec une gigoteuse car la couette ne restait pas sur lui… Du coup, j’ai acheté un surpyjama. Et puis, il a aussi commencé à prendre un peu trop son aise… à bouger dans tous les sens durant son sommeil.. donc des chutes.

C’est là que j’ai tourné son lit pour qu’il ait une structure en bois afin de ne plus tomber. Cela m’embêtait de mettre 50 euros dans une barrière de lit.

Etre maman, c’est se remettre en question tous les jours. Ce n’est pas facile de trouver la solution qui convient dès le début… Il y a des tests et le grand saut final. Rien est acquit de notre côté mais je suis positive. Il n’a pas peur de son lit, loin de là. Les changements jouent beaucoup sur les enfants, il faut donc prendre le temps et ne pas tout changer d’un seul coup. Voilà pourquoi nous avons opté aussi pour garder la gigoteuse quelques temps.

Et vous, comment vous avez réussi à passer votre enfant dans un lit de grand ? Quelles sont vos astuces pour que votre enfant ne tombe pas ?

4 réflexions sur “Passer au lit de grand : Son lit cabane

  1. sa chambre est superbe ❤ ! Le passage au lit de grand s'est passé assez facilement, on avait aussi laissé le petit lit (dont nous avions déjà enlevé un côté des barreaux) dans sa chambre, et c'est rapidement devenu le lit des (trop nombreuses OMG) peluches. C'est toujours hardos pour l'endormir le soir le temps qu'il débranche son cerveau à 10 000 volts, mais ça c'est arrivé avec l'école, alors tu as le temps 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Mon bébé est encore trop petit pour le mettre dans le grand lit, il n’a que 8 mois :p En revanche, j’aime beaucoup le modèle cabane, ça donne du charme et change de ce qu’on voit d’habitude.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s