#RunEveryDay: Courir tous les jours durant 1 mois

Le blog reprend de plus belle un bon rythme de publication, c’est plutôt chouette! Haha! Grosse blague !!! Je n’ai pas une minute pour moi.. d’où mon manque de régularité! Disons que s’occuper de son enfant de 7h à 21h… J’avoue que le soir, je n’ai pas envie de me mettre devant un écran pour écrire.

Ronhill Run Every Day.JPG

Je reviens ici pour faire un peu le point sur mon mois d’octobre hyper chargé en running suite à ma participation au challenge #runeveryday de la marque Ronhill. Cette année, j’ai encore eu la chance d’être l’une des ambassadrices de ce chouette défi qui est de courir tous les jours du mois d’Octobre. Un challenge que j’avais réussi à terminer (l’article est ici) l’année dernière alors que je venais tout juste de reprendre la course à pied.

Ronhill Run every Day (2).JPG

Voici mes quelques conseils pour bien gérer ce mois de challenge:

  • Définir l’objectif: A  mes yeux, il est impératif de garder la notion de plaisir durant la majorité des sorties. Sinon, vous foncez droit dans le mur. Vous ne pourrez par viser un chrono sur une course, ni même suivre un plan d’entrainement vu que le risque de surentrainement est possible.
  • Écouter son corps: Au milieu du challenge, j’ai eu mes menstruations… C’est normal en étant une femme :p Autant vous dire que j’ai eu un gros coup de mou d’où une forte baisse de motivation. J’ai écouté mon corps et ma tête en acceptant de faire des petites sorties. J’ai aussi su écouter tous les signaux dès que j’ai eu mal à mes mollets, j’ai effectué des massages avec de l’huile de Weleda et porté mes chaussettes de récupération. D’ailleurs ma routine est dans cet article >>. Je suis certaine et convaincue que c’est la base pour réussir ce défi sans se créer une blessure.
  • Varier les allures et la distance: Vu que je pratique aussi avec mon fils dans ma poussette, j’ai forcément du adapter pour ne pas me tuer le dos par la même occasion. Tu ne peux pas faire des 10km tous les jours. Sur le mois, j’ai une moyenne de 45 km parcourus par semaine. Naturellement, mon allure était plus rapide toute seule qu’avec mon petit panda. Globalement, je pense qu’il faut privilégier les sorties en endurance fondamentale. Si j’avais une sortie qui me semblait plus difficile, le lendemain, je m’octroyais une séance courte pour permettre à mon corps de récupérer correctement.
  • Varier les parcours: Pour éviter l’ennui, je te conseille vivement d’avoir plusieurs parcours possibles. De mon côté, c’est très important sinon ça me démotive complétement. J’aime changer très souvent mes parcours. J’ai beaucoup de chance, Poitiers en offre une bonne panoplie.
  • Courir avec de la compagnie: Quelques fois, enfin pour ma part, je n’ai pas envie de courir toute seule. Alors oui, j’ai mon petit panda qui peut m’accompagner.. mais j’ai aussi le besoin de voir du monde… De rencontrer des nouvelles personnes qui partagent la même passion que moi. Du coup, je me suis intégrée dans plusieurs sorties avec quelques personnes pour aller courir plus aisément et découvrir aussi des chouettes parcours que je ne peux pas faire toute seule. Le fait de courir avec d’autres personnes me permet de ne pas voir les kilomètres défilés.
  • Casser vos habitudes: Par mesure de sécurité.. et oui quand nous sommes une femme, nous devons faire très attention.. Je vous conseille vivement de ne pas courir aux  mêmes heures et de ne pas faire les mêmes parcours à des jours fixes. C’est aussi pour cette raison que je ne partage pas sur Strava.. pour me protéger au maximum.
  • Soigner votre récupération: Lorsque vous sentez quelques signaux de fatigue, n’attendez pas! Faites votre routine de récupération. Prenez soin de vous! Le but n’est pas de finir en 1000 morceaux :p
  • Si vous pratiquez avec votre enfant: Avant toutes les sorties, j’ai laissé un temps pour mon fils afin qu’il puisse se dépenser. Globalement, mon fils tient quelque chose dans sa main… la télécommande bluetooth de mon appareil photo 🙂 Lol! Je n’invente rien.. C’est ainsi! Du coup, il observe un peu partout. Si je sens qu’il va être grognon, j’ai abrégé nos sorties ou j’ai sorti mon téléphone pour lui mettre de la musique 🙂 Au niveau de son confort, il était toujours au chaud et j’ai vite eu recours à la housse de pluie/vent.

Ronhill Run Every Day.JPGRonhill Run Every Day (2).JPG

Mon équipement principal: La brassière de SKINS, les chaussettes de Hilly, , le t-shirt de Ronhill,  la veste de Ronhill, le collant de Ronhill,  le bandeau de Nike , les baskets Wave Sky de Mizuno, le bracelet vivosport de Garmin et la montre 920XT de Garmin et la poussette Urban Glide 2  de Thule

Mon retour d’expérience sur mon second #RunEveryDay de Ronhill:

Pendant tout ce mois d’octobre, j’ai chaussé mes baskets pour me défier et voir les capacités de mon corps. C’était un moyen pour moi de voir ma progression depuis 1 an.. depuis ma reprise post accouchement. Et je suis si fière du chemin que j’ai parcouru.

J’ai su écouté tous les signaux qui aurait pu me mettre des battons dans les roues. Je me suis totalement détachée du chrono pour rester focaliser sur mes sensations et le plaisir de pratiquer ce sport.

Deux courses officielles ont pimenté mon challenge, toutes les deux en compagnie de mon fils dans sa poussette . Un 10km avec un parcours compliqué et un 7,5km sous un froid glacial. Je suis d’autant plus satisfaite de ce beau mois d’octobre que nous avons partagé tous les deux ❤

DSC_0051.JPG

View this post on Instagram

Day 14: Son premier 10km officiel avec sa belle médaille 🏅 Un départ à la fin pour ne pas déranger les autres coureurs… sauf qu'il etait impossible de doubler sur 3,5km… J'ai lâché mon mari pour qu'il puisse faire la course comme il le voulait. Je l'avais dans mon champ de vision mais je n'avais pas trop l'occasion de doubler. Un petit arrêt pour allonger mon petit panda qui s'endormait et j'ai pu continué. La relance fut difficile pour enfin arriver sur la seconde partie du parcours.. la plus complexe. J'ai continué doucement en voyant au loin mon mari.. mais je n'avais pas assez de jus pour le récupérer. À 2km de la fin, une autre coureuse commence à discuter avec moi.. Elle avait effectué le semi quasi à côté de nous 😅 Je me rappelle encore des beaux pleurs… harmonieux qui pimentaient ma course 😂 Ralala! Heureusement que cette période est passée. Et paf, 700m avant la fin.. les supporters en pleine forme avec des klaxons ont légèrement réveillé mon loulou.. 2nde pause pour le redresser 😅😅😅 Et nous arrivons sous l'arche pour récupérer nos deux médailles 🏅Je remercie infiniment l'organisation qui a accepté notre participation, les coureurs avec les jolis encouragements et nos échanges, les supporters hyper présents sur le parcours et mon mari pour la photo 🤣 Et je félicite @jurun86 pour sa première participation à une course officielle avec son petit garçon dans sa remorque. J'ai croisé énormément de monde 💙 Ça fait plaisir de voir ce partage. Le chrono n'est pas le bon.. vu que je n'avais pas enlevé l'autopause! Il est de 01:03:20. Belle fin de journée à tous. #poussetteenbaskets #runeveryday #powertoperform #jamaissansmesmizuno

A post shared by La Smoukinette Panda Sportive (@lasmoukinettepandasportive) on

Et toi, as-tu déjà participé à ce genre de challenge? As-tu déjà déjà couru tous les jours? N’hésite pas à nous partager tes petits conseils ou tes anecdotes en commentaire:)

 

 

2 réflexions sur “#RunEveryDay: Courir tous les jours durant 1 mois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s