De la piscine à l’eau libre: reconnaître mes faiblesses et les surmonter

S’il y a bien une chose qui me fait peur dans le triathlon, c’est bien la partie natation. Il est certain que j’adore nager mais le problème reste le côté « eau libre« . C’est complétement une autre histoire de nager en dehors d’un bassin avec du carrelage pour fond marin.

De la piscine à l eau libre reconnaître mes faiblesses et les surmonter osprey garmin.JPG

J’appréhende toujours cette première partie car j’ai la crainte de ne pas me canaliser. L’adaptation demande du temps que je m’accorde lorsque le départ est lancé sur un triathlon.

De plus, il y a autre chose à prendre en considération, c’est un champ de bataille avec tous les nageurs qui partent à fond les ballons. C’est hyper important de se placer vers la fin pour partir à son rythme, sans se prendre des coups et surtout être sereine.De la piscine à l eau libre reconnaître mes faiblesses et les surmonter osprey garmin (3).JPGDe la piscine à l eau libre reconnaître mes faiblesses et les surmonter osprey garmin (5).JPG

Je suis peu habituée aux problèmes de vue concernant la trajectoire. On peut au pire se rajouter un peu de distance donc mettre plus de temps.

Surtout j’ai peur de ce qui se trouve sous moi. Au départ, j’ai du mal à respirer, un souffle très court qui a tendance à me ralentir. Du coup, je me pose sur les premiers mètres pour me recentrer sur l’essentiel. Il faut savoir y faire face en mettant en place quelques stratégies en amont. De mon côté, j’ai effectué des lignes en fermant mes yeux afin de m’immerger complétement. Cela me permet de me concentrer sur ma technique.

De la piscine à l eau libre reconnaître mes faiblesses et les surmonter osprey garmin (4).JPG

Finalement, je change mon rythme de nage durant ma pratique en eau libre. Au début, ma nage est lente pour me libérer du groupe afin d’éviter au maximum les petits incidents de parcours. Puis, quand je me sens mieux, j’accélère mon allure et je fais en sorte de tenir jusqu’à la fin.De la piscine à l eau libre reconnaître mes faiblesses et les surmonter osprey garmin (2).JPG

Mon équipement : Maillot de bain de Nabaiji, Combinaison néoprène de Nabaiji, Lunettes de soleil Adidas >>, le bracelet vivosport de Garmin >> , la montre 920XT Garmin >> et sa ceinture HRM-Tri >> .

Je n’ai pas les solutions pour tout le monde, mais voici les miennes. Celles que j’ai appliqué pour me sentir à l’aise lors du jour J. Il faut prendre du plaisir dans son entrainement en variant les séances. Si vous êtes inquiets, faites vous confiance!

Et vous, quelles sont vos faiblesses?

A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s