Semi-Marathon du Futuroscope avec Noan dans sa poussette

Depuis ma reprise, j’ai cherché une course qui accepterait que je cours avec Noan et sa poussette. Ce n’est pas quelque chose d’accessible avec souvent des refus. Puis, en arrivant sur Poitiers, j’ai effectué ma demande auprès de l’organisation du Marathon du Futuroscope.

Semi futuroscope avec poussette Thule (6).JPG

A ma grande surprise, j’ai eu une réponse favorable. Un gros challenge qui allait forcément être un super souvenir pour Noan et moi. Nous avons préparé ce moment pour qu’il soit cool le jour J, d’ailleurs j’en parle ici >>. Jamais, je n’aurais pensé me lancer sur cette distance… Au début, j’étais inscrite pour le 10km. Mon seul et unique objectif était de passer la ligne d’arrivée en savourant toutes les minutes à ses côtés et ne pas me blesser.

La veille:

Nous avions retiré le dossard le vendredi pour être tranquille. Au moins, il n’y avait pas un chat, c’était beaucoup plus agréable.

Le samedi, j’ai préparé soigneusement la poussette et le nécessaire pour Noan. Nous sommes allés voir le départ du 5km et 10km sauf qu’un orage violent est venu perturber le planning. En voyant le vent, la grêle et l’orage, j’ai eu tellement peur de devoir gérer la même chose le dimanche matin. J’étais stressée à me demander comment gérer cette situation sur le parcours.

Semi futuroscope avec poussette Thule (29).jpgSemi futuroscope avec poussette Thule (18).jpg

Le jour de la course:

Avant le départ, je me prépare en amont puis Noan dès son réveil. J’ai très mal dormi sûrement à cause du stress mais aussi par un réveil nocturne de mon petit panda qui fait encore des dents. Nous partons à 7h15 pour déposer nos sacs à la consigne. Nous retrouvons Laura, les collègues de mon mari et je croise des abonné(e)s. Vu que je pars en fin de sas, pour ne pas déranger les coureurs qui souhaiteraient faire un chrono, je ne me presse pas plus que ça. Nous faisons marcher un peu Noan afin de passer le temps.

J’avais prévenu Adrien et Laura que j’allais tracer au maximum pour que cela dure le moins longtemps possible pour Noan… tout en sachant que j’allais sûrement avoir des pauses! Je ne visais donc pas un chrono mais bien de le finir dans de bonnes conditions autant pour Noan que pour moi.

Le départ est lancé tôt, 8h15, cela tombe plutôt bien pour le rythme de mon petit mec. Nous nous plaçons à la fin du sas, et nous avons une remorque et une autre poussette qui se lance aussi sur le semi! Sincèrement, c’est tellement rare que je trouve vraiment chouette que cette course nous offre cette chance de cohabitation avec les autres coureurs.

Sur le parcours:

Nous franchissons la ligne de départ, à nous les 21 km et des poussières. Je reste au fond du peloton vu que le deal est de ne pas déranger. De toute manière, je ne peux pas doubler vu que nous sommes dans les rues du centre-ville. Je m’aligne au rythme du peloton en me disant, ce n’est que l’échauffement de ton fractionné ma belle! Je dis à Laura de partir, que je vais la retrouver après. Pour Adrien, nous avions convenu de ne pas courir ensemble.

Semi futuroscope avec poussette Thule (9)

Merci Eugénie pour cette photo

Je suis submergée par plusieurs sentiments qui se chamaillent intérieurement: joie, peur, crainte,… Ce semi est le premier depuis mon accouchement, soit 1 an et 21 jours après.

Une fois au parc Blossac, j’arrive à me faufiler sur le côté pour récupérer Laura qui était devant. Mon mari reste derrière pour courir à son rythme. Je ne souhaite pas l’embêter durant sa course qui va déjà être difficile pour lui. Sa blessure est toujours là! J’entends les coureurs qui ne font que des éloges admiratives en nous voyant. Je fais la discussion, je fais des blagues, je ralentis, Noan fait le klaxon, bref nous nous amusons.

J’avance plutôt bien en doublant pas mal de monde. Je suis toujours avec Laura pour la reperdre dans une montée. Je me trouve au niveau d’une joëlette que je double. Nous papotons quelques temps et ils me trouvent tellement courageuse! Je n’arrive pas à m’identifier ainsi car dorénavant cette pratique est naturelle. J’ai du mal à voir la course à pied sans la partager avec Noan. Certains ont besoin de la course à pied comme un moment pour eux. Pas moi. C’est notre moment à nous deux. On me propose de m’aider à poussée à plusieurs reprises mais je refuse. Je me suis entrainée pour faire ce semi avec mon fils dans sa poussette. Je suis prête!

Sur les 8km du centre-ville, j’ai un très bon rythme. Ma montre me donne comme prévision 1h55. Pourtant cette partie est un peu difficile surtout au niveau de la gare. Je remercie d’ailleurs les coureurs de la joëlette avec qui j’ai couru pendant 2 km, je crois! C’était vraiment un excellent moment!!

Quelques mètres plus tard, Noan commence à se faire entendre, les mains dans la bouche… Je sais qu’il souffre de ses dents! Je m’arrête pour lui donner à boire, vérifier s’il avait froid ou chaud, tâter son pantalon (fuite), un bisou et nous repartons. Sauf que cela ne le calme pas.. Je lui donne la bouteille d’eau pour jouer… Il me remercie en la balançant! Le message est clair, il n’est pas de bonne humeur! Le mental va devoir être de la partie pour la fin du semi mon coco! Un coureur me ramasse la bouteille pour me la redonner plus tard. Je le remercie en lui disant: Vous êtes adorable! Je l’ai su après, c’était un abonné de twitter 🙂

Autant vous dire que je partais tout de même sur un parcours que je ne connaissais guère. Le semi marathon du Futuroscope n’est pas une boucle donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mais il semblerait qu’il n’y avait pas trop de dénivelé, et ça… c’était plutôt une bonne nouvelle! Enfin, ça venait d’une bouche du coin! J’aurais pas dû m’y fier!

En sortant de Poitiers, nous avons le droit à une bonne montée où deux coureurs se proposent de m’aider. Je refuse au début, puis voyant l’insistance et comment j’en bave, je me dis « why not », ça va me ménager un peu! Du coup, ils m’aident à pousser et prennent conscience de l’effort que ça demande! A la fin de cette belle montée, ils testent l’un après l’autre de courir avec Noan. Au moins, les participant sont hyper accueillants et très ouverts. Nous nous séparons en les remerciant de ce petit coup de main!

Nous avançons tout doucement avec mon oncle qui me double tout doucement! Il fait un petit coucou à Noan! Je n’étais pas au courant de sa participation à la course, je l’ai croisé le samedi sur le village par pur hasard 🙂

Au km 10, milieu du semi, j’ai le droit à un petit interview bien sympathique 🙂   Franchement le concept du live facebook de France Bleu Poitou est juste génial! Vous allez pouvoir me retrouver vers les 33 min 🙂  Voir les impressions de tous les participants, je trouve l’idée originale! Je tiens juste à préciser que mon mari ne court jamais avec la poussette car ce n’est pas son truc. Ce n’est pas un jugement, ce n’est pas donné à tout le monde de vouloir partager le running ainsi. Pour moi, c’était impensable de ne pas courir avec Noan.

Je me retrouve face à un mur voyant que mon petit panda ne se calme pas. Je me place régulièrement sur son côté pour lui donner la main, lui caresser le visage, vérifier sa température, vérifier s’il n’a pas une fuite… Puis je lui propose un petit beurre. Il mange quelques morceaux puis joue avec. Je fus « tranquille » un petit moment. Puis il est redevenu grognon. Je commence à culpabiliser en disant que c’est de ma faute. Je suis en train de me répéter que je suis une maman inconsciente d’infliger cela à son enfant. Puis une charmante dame me dit: « Vous savez, s’il a mal à ses dents.. qu’il soit ici ou chez vous, cela n’enlève pas sa douleur. » Elle avait entièrement raison, je ne peux que la remercier pour ses paroles qui m’ont redonné du pep’s. Être une maman, c’est ressentir le regard des autres, le jugement … mais ici il n’y avait que de la bienveillance et de l’entraide.

Je me suis rappelée toutes les sorties où j’ai du faire abstraction de cette culpabilité. A faire des arrêts réguliers pour trouver de quoi le calmer.. mais malheureusement, quand il a mal à ses dents, rien ne peut y changer.. qu’il soit chez nous ou dans la poussette. C’est là que je me suis mis à culpabiliser d’embêter Noan, de gêner les autres coureurs… mais finalement ça ne semblait qu’être moi qui me bloquait. En me voyant, mon petit panda arrêtait de pleurer, les autres coureurs lui faisaient des sourires tout en écoutant de la musique… Il n’y avait que moi qui entendait Noan chouinait.

A ma grande surprise, je retrouve Laura. Elle essaie de calmer sa mascotte qui ne réagit pas aux petites caresses… Je lui conseille de continuer sa route sans moi et surtout de garder le rythme.

semi-futuroscope-avec-poussette.jpg

Francis Joulin

Je lui parle toujours pour qu’il sache que je suis toujours bien là… Je lui rappelle le nombre de kilomètres que nous avons encore à découvrir. Il fait chaud, il y a du soleil donc je le protège au mieux.. sauf que monsieur refuse la capote de la poussette car il ne peut pas observer comme il veut! Du coup, il exprime encore plus son mécontentement.

Le temps défile sur ma montre, je sais qu’avec toutes les pauses, je vais forcément retrouver Adrien sur le parcours. Nous arrivons à petite épingle, je décide de m’arrêter, de calmer Noan et je lui fais un petit check-up complet… Histoire de passer le temps et voir son papa. Je peux le voir au loin, en même temps un Bob l’éponge.. cela ne passe pas inaperçu.

Nous repartons, Noan se calme par période mais je sais que ce n’est qu’une question de temps. J’ai beau relancé la machine, ce rythme haché est très physique… surtout avec la chaleur. Je décide alors de m’arrêter aux deux prochains ravitaillements pour prendre du sucre et m’hydrater. Je n’avais pas encore pris ce temps depuis le début de la course.. juste boire de l’eau dans la bouteille que j’avais placé près de lui.

J’ai toujours du monde auprès de nous, cela me permet de parler un peu et me ne pas me focaliser sur Noan. J’ai aussi mis des berceuses sur mon téléphone pour le calmer. Je sens qu’il est épuisé mais qu’il combat pour ne pas s’endormir. Je le fais très rarement et c’est la première fois sur une sortie running. Ma méthode a fonctionné, il chouinait quand il n’entendait plus la musique.

Sur le dernier ravitaillement, je croise Adrien qui souffre comme jamais! Il a toujours autant mal malgré de nombreuses séances de kiné. Je lui dis de ne rien lâcher, que le plus dur est effectué. Nous continuons ensemble sur la dernière montée de ce semi. Et là je ne peux compter que sur moi, Adrien est incapable de pouvoir m’aider à pousser notre fils.

Finishers:

Pour clôturer en beauté le parcours, rien de mieux qu’une bonne petite côte pour cisailler les jambes ! Le fait de voir l’arche d’arrivée, entendre la musique et surtout les encouragements de la foule, cela me donne beaucoup d’énergie. Je sais que Bob l’éponge est juste derrière moi!

C’est indescriptible! J’ai encore les poils de mes bras qui se redressent tellement cela m’émeut toujours autant de visionner cette vidéo. Je remercie beaucoup Ologbo_ barbie pour avoir immortaliser ce moment.

Ce magnifique challenge est un splendide souvenir pour nous deux. Je peux enfin profiter de cette médaille qui a beaucoup plus d’importance à mes yeux que les autres. Je savoure notre réussite en faisant un gros câlin à mon coéquipier de choc! Ensuite, il s’est amusé avec 🙂

Remerciements:

Mes premiers remerciements vont forcément à Noan, ce petit garçon qui fut patient malgré ses douleurs, mon mari pour me laisser le temps de continuer mes rêves, Laura pour sa patience et sa générosité et vous pour votre soutien au quotidien.

Bien sûr, je remercie infiniment l’organisation du marathon du Futuroscope qui a accepté directement notre participation en m’expliquant les seuls choses à respecter. C’était le plus beau cadeau de la fête des mères.

Je remercie tous mes lecteurs et abonné(e)s qui m’ont fait un petit coucou ou encore qui m’ont encouragé sur le parcours! Vous êtes tellement adorables ❤ Je suis toujours touchée de voir que j’ai autant de soutien.

Évidemment, je peux dire un énorme merci aux marques qui m’ont fait confiance jusqu’au bout. Je sais que certaines vont venir lire ce petit roman 🙂

Sincèrement je remercie TOUS les coureurs qui ont su rendre mon challenge si merveilleux. J’ai eu que des bons retours, des encouragements, des sourires, de l’entraide,… C’était fabuleux de se sentir comme les autres participants. J’ai effectué mon maximum pour ne pas déranger, car je pars du principe que c’est une cohabitation.

Et pour finir, merci aux nombreux spectateurs qui ont su mettre une ambiance sur le parcours ainsi qu’aux nombreux bénévoles qui ont dû tout remettre en place le samedi soir suite à l’orage!

Nous l'avons terminé ce semi! Le plus beau tout en étant le plus difficile! Les mots ne suffisent pas pour décrire notre aventure 🐼🏃‍♀️ Je remercie l'organisation pour l'autorisation d'y participer avec mon petit panda, les nombreux coureurs qui étaient heureux de le voir, les supporters qui nous encourageaient, mon mari qui a couru en ayant mal (encore), @bagur__laura qui a bien géré son semi… et aussi toutes les nombreuses personnes que j'ai croisé avant, pendant et après! Une expérience hors du commun avec neuf arrêts pour chouchouter mon petit panda! Mon CR n'est pas pour aujourd'hui, Je vais profiter du reste de ma journée en famille. Merci à vous pour vos nombreux encouragements 💙#mizunorunning #neverstoppushing #lassig #wavesky #swimbikerun #instarunfrance #garmin #babyboy #beatyesterday #fitmum #postpartum #jeunemaman #instamum #garminfrance #motherrunner #run #thulebringyourkids #thuleurbanglide #thule #powertoperform #jamaissansmesmizuno #skinsornothing #roadtompf

A post shared by La Smoukinette Panda Sportive (@lasmoukinettepandasportive) on

Notre équipement:

Je porte : T-shirt de Roxy,  Brassière de SKINS, jupe-short de Cimalp, le bandeau de Kalenji, les écouteurs Aftershockz, les baskets Wave Sky de Mizuno, le bracelet vivosport de Garmin et la montre 920XT de Garmin.

Et Noan: La poussette Urban Glide 2  de Thule , chaussures de Kickers, Ensemble de Sergent Major.

Mon avis sur cette course:

L’organisation propose plusieurs formats très accessibles au niveau du tarif très raisonnable. Le 5 et 10km sont gratuits et le semi était à 18 euros !!!! L’inscription donnait une entrée gratuite au parc du Futuroscope avec aussi des possibilités d’acheter d’autres tickets d’entrée à moitié prix. Il sont valables sur une période et non que pour le jour même. Je trouve que c’est vraiment très chouette pour un week-end en famille. Cela me rappelle le trail de Nigloland auquel nous avions participé avec mon mari (CR à lire ici).

L’organisation avait prévu une navette pour relier le départ et l’arrivée vu que le parcours n’est pas une boucle. Nous avions un plan B car ça allait faire beaucoup trop d’attente pour Noan. Nous ne les avons pas utilisé. Merci la copine de Laura 🙂 Ensuite, je me demande si ça ne serait pas mieux de faire le contraire au niveau du parcours…

Le parcours est tout de même compliqué, je suis bien contente d’avoir suivi un plan d’entrainement pour me sentir à l’aise.

J’espère que ce long récit de course vous donne l’envie de partager un moment comme celui-ci avec vos enfants !

A très vite

2 réflexions sur “Semi-Marathon du Futuroscope avec Noan dans sa poussette

  1. Un immense bravo championne . Je t’ai vue à l’œuvre . En mode fusée derrière le bolide de ton petit d’homme . Beaucoup de bouches bées 😲 derrière ton passage , nous étions admiratifs . Puis les nombreuses pauses … pour le bien être de ton Loulou … cette combinaison fait de toi une championne et une maman au top 👌🏾. Bravo de nous offrir cette variante du partage .

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup 😊😊 Ce petit message me fait énormément plaisir. Effectivement, je n’ai reçu que l’admiration de tout le monde. Une réelle source de motivation pour ne pas me laisser submerger par Noan qui semblait être grognon.. saif sur le fin en voyant la médaille.. il voulait rester dans la poussette 🤣🤣 Des pauses nécessaires car c’est long pour un bébé qui veut tout le temps s entrainer à marcher! Mais un si beau souvenir à deux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s