Être bien dans mon nouveau corps

Il fut un temps, mon corps et moi, nous n’étions pas des copains. Je l’ai malmené en effectuant une restriction alimentaire en comptant le nombre de calories. Je lui ai créé des troubles dont j’ai su m’en débarrasser. Heureusement d’ailleurs, car il était inconcevable de vivre une grossesse avec des troubles du comportement alimentaire.

Je pense ne jamais avoir été autant motivée que depuis l’arrêt brutal du sport durant ma grossesse. Je n’avais pas du tout vu les choses ainsi et le deuil de mes projets fut difficile à encaisser. Je n’ai absolument pu rien contrôler, je me suis sentie prisonnière dans mon propre corps durant quelques mois.

Etre bien dans ce nouveau corps (3).JPG

La reprise fut forcément très attendue mais j’ai voulu prendre mon temps. J’avais vraiment envie de reprendre dans le plaisir et ne pas souffrir à chaque fois que j’allais sortir mes baskets. J’ai réussi à prendre assez de recul en ce qui concerne les réseaux sociaux ou les propos de certaines personnes pour reprendre quand je sentais que c’était LE BON MOMENT.

Je n’ai pas culpabilisé de ne pas reprendre le running deux mois après l’accouchement.. J’ai profité au maximum de la période post-partum pour me reposer, vivre le moment présent et profiter de notre enfant.

Alors oui, comme toutes les femmes après une grossesse, j’ai vu mon corps tout mou alors que les beaux jours étaient déjà là. J’ai su me dire que ce n’était qu’une période de pause pour revenir encore plus forte et motivée. Je tiens aussi à pointer que j’étais très bien entourée par a sage-femme, mon médecin et ma kiné.

Etre bien dans ce nouveau corps (15).JPG

Avant de partir à la maternité, je suis quand même allée sur la balance pour faire le point. En même temps, je venais de perdre 3 litres d’eau donc bon.. Bref, au retour à la maison, j’ai effectué la même chose en prenant aussi mes mensurations. Il y avait une différence de 10 kg en si peu de temps. Aujourd’hui, je fonctionne très peu avec la balance, mais beaucoup avec mes mesures corporelles qui parlent d’elles-mêmes.

C’est certain que dans le miroir, le reflet ne me faisait pas plaisir. Il suffisait simplement de se dire que c’était passager, que maintenant mon bébé était enfin là. Tout allait revenir à la normale. Quand j’ai vu que certaines mamans qui venaient d’accoucher peu de temps avant moi, faisaient une course contre les kilos de grossesse.. J’ai préféré me tenir loin de ça. J’ai voulu me protéger car je n’arrivais pas à me retrouver dans cette démarche. J’étais en plein allaitement, je n’avais surtout pas envie de m’infliger un régime ou des restrictions pour perdre du poids. Quelle idée! J’ai pensé à mon plaisir avant ça. Pendant toute la grossesse, j’ai mangé avec du reflux à gogo.. J’avais un réel besoin de retrouver une alimentation plaisir sans subir quoi que ce soit. Et puis, naturellement j’ai retrouvé une alimentation banale, sans grosse envie particulière 🙂

Les premiers mois, je ne rentrais plus dans mes fringues, j’ai acheté quelques vêtements de substitution sans me ruiner.

Une grossesse bouscule beaucoup de choses dans notre corps. Il fut difficile de le voir autant modifié mais c’était pour la bonne cause ❤

Etre bien dans ce nouveau corps (12).JPG

Qu’ai-je appris pendant toute cette période de latence? La patience et le lâcher prise ! Et pourtant, ma mère peut en témoigner, je ne suis absolument pas patiente.

Certes, je souhaite retrouver mon corps d’avant grossesse, comme vous toutes, mais je n’ai pas voulu perdre les kilos trop rapidement. Mon souhait le plus fort était de retrouver les sensations perdues pendant plus de 9 mois. Ce moment où on ne se sent plus essoufflée rien qu’en montant des marches ou juste en enfilant sa paire de chaussures.

Etre bien dans ce nouveau corps (4).JPG

Je porte : Brasssière de Skins, Collant de Skins, les baskets Fresh Foam Cruz Retro Hoodie de New Balance et le bracelet vivosport de Garmin.

Je n’ai pas voulu retrouver l’intensité de mon entrainement immédiatement. J’y suis allée par étape. Je ne me suis fixée aucune date pour ma perte de poids. Je voulais juste pouvoir remettre mes vêtements d’avant sans être en mode boudin. Je rentre de nouveau dans une taille 36 🙂 alors que j’avais pris 25 kg durant ma grossesse ! 

Voici comment j’y suis parvenue?

  • Faire preuve de patience : J’ai pris le temps, une chose que je ne faisais plus depuis 7 ans. Merci la vie parisienne où tu dois tout faire à la vitesse de la lumière. Je ne me suis fixée aucune date pour me faire confiance.
  • Apprendre de ses propres erreurs: J’ai décidé de ne plus compter les calories pour avoir une vie normale. Je me suis écoutée, j’ai mangé à ma faim et surtout j’ai trouvé un très bon équilibre au quotidien.
  • Une bonne organisation: Avec mon mari, Nous avons convenu que c’était un jour sur deux.. Si ce n’est pas mon jour, je pratique le sport avec Noan. C’est aussi simple que ça. Je pars du principe que nous avons effectué un enfant à deux, donc il faut faire des concessions des deux côtés.
  • Une excellente communication dans le couple: Plus on se sent mal dans son corps, plus les répercussions se font ressentir dans le couple. Il est fortement nécessaire de parler de notre besoin d’avoir du temps pour soi. Sinon, nous sommes irritables.
  • En acceptant les changements: Au fil des semaines, j’ai réussi à accepter de faire du tri autant dans mes vêtements que dans mes relations. J’en avais vraiment besoin pour repartir sur de bonnes bases. Il fallait que j’accepte ce nouveau départ.
  • En s’entourant des bonnes personnes: J’ai effectué du grand ménage. Les nanas qui pensent qu’à perdre du poids.. le seul sujet de conversation… Ce n’était plus possible pour moi. Il fallait que je m’éloigne de cette course contre la perte de poids.
  • Bien se regarder dans le miroir et ne plus regarder en arrière: C’est là que le regard d’autrui aide.. Le vôtre d’ailleurs. J’avais vraiment du mal à me rendre compte à quel point j’avais fondu. J’avais tellement envie de retrouver mon corps d’avant que ça me bloquait dans mon épanouissement.

Etre bien dans ce nouveau corps (10).JPG

Mon seul et unique conseil reste de ne pas vous mettre la pression. La vie est bien trop courte pour vous infliger des régimes drastiques. Nous passons toutes par cette période, et inutile de juger l’une ou l’autre. Il faut faire preuve de compréhension car nous ne vivons pas ce moment de la même manière. C’est un bouleversement intense qui demande quelques mois de récupération.

A mon sens, même s’il est difficile de se retrouver avec ce poids en trop, il faut s’aimer. A ce moment précis, il est impératif que nous donnions tout à notre enfant et nous passons après. Les périodes grossesse et post-partum furent autant difficiles à vivre comme beaucoup d’entre vous avec ce fichu questionnement: Vais-je retrouver mon corps d’avant? Ne gâcher pas les précieux moments avec votre enfant en faisant une fixation sur votre poids. Les bébés ressentent absolument tout, des véritables petites éponges… Il faut se sentir bien! 2vitablement il y a des jours où nous avons le moral en baisse, des moments où je grignote pour combler ma fatigue, ou encore où nous détestons ce corps encore flasque. Le pire reste pour moi la période des règles, j’ai l’impression de m’éventrer. Je n’avais pas cette sensation auparavant et je la gère encore très mal.

Et vous, comment avez-vous vécu votre période post-partum?

A très vite

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s