Trail du trèfle à 4 feuilles

… Ou le trail de la grande découverte de Vivonne ❤

Début du mois de janvier, je me suis penchée sur mon programme de l’année. Après une petite recherche dans les alentours de Poitiers, j’ai eu la surprise de voir le nombre de trails organisés. C’est bon, la Seine-et-Marne est bien loin.. le plat aussi.. le deuil est fait! Sur un coup de tête, je m’inscris au trail du trèfle à 4 feuilles sur le format du 13 km car c’est celui du milieu 🙂 . J’ai coupé la poire en deux ! Il existait un format de 6,8 km ou encore plus ambitieux, 24 km pour le même tarif : 7 euros!

Sachant que je n’ai pas fait de vraies courses depuis novembre, j’ai préféré me la jouer soft! C’est sûr, le 6,8 km aurait pu largement suffire mais quitte à sortir mes baskets de trail, autant y aller jusqu’au bout. Je n’avais aucune connaissance du parcours, j’y allais complétement à l’arrache! Au talent! Bon okay, vu que j’avais quand même repris un entrainement de semi marathon, histoire de retravailler correctement les bases du running… j’étais plus ou moins confiante! Qu’on se le dise: il y a un décalage entre mes pensées et la réalité !

C’est donc les mains dans les poches que je me suis présentée le 11 mars pour prendre le départ de ce trail à Vivonne. Et je peux vous dire que le réveil du dimanche matin, ça ne me réussit plus du tout. Haha, c’est surtout que Noan s’est fait un malin plaisir de se réveiller à 5h30!!! J’allais me la jouer tranquillou pour en prendre plein de c**!  De toute manière, j’ai ma coéquipière de choc, Laura qui va m’accompagner dans la douleur! Aujourd’hui, je pense qu’elle regrette d’avoir répondu: oui! Hihi! Bref, la météo est avec nous: beaucoup de soleil (14°C) et peu de vent, le top du top pour être dans des conditions thermales optimales.

Avant le départ, le speaker nous donne quelques informations sur le parcours. Selon lui , il y avait qu’un seul passage TRÈS technique où il fallait vraiment faire attention. Avec Laura, nous en avons relevé 3!!!

La course :

A peine la ligne de départ franchie, que je sens que ça va me plaire!Je repense aux phrases du speaker et je me dis que je vais me promener aujourd’hui. Vu qu’il fait beau, autant parfaire mon bronzage. Bon, okay mon père s’est invité pour le repas du midi.. mais il peut bien attendre!

Tiens tiens, je ne suis pas dépaysée de Poitiers. Quelques foulées à peine,1km, et me voici nez à nez avec une sacrée montée de la mort. Ça faisait tellement loooooongtemps ! Toutes les personnes se mettent à marcher, ça casse totalement le rythme de la course. Je n’ai pas trop le choix que de suivre le mouvement. On avance comme on peut sans bousculer tout le monde. Le principal est de se faire plaisir dans cette course sans trop forcer. Et finalement, je crois que j’ai opté pour la meilleure stratégie car je n’ai pas eu de courbature, ni besoin de beaucoup de temps pour récupérer de ce trail.

Crédits photo : Sophie Toussaint Bazille

Je sais que c’est difficile de s’inscrire à une course sans faire la course. Et pourtant, c’est l’une de mes résolutions. Je préserve mes « batteries » pour mes gros défis de l’année et je m’y fais très bien.

Au km 3 , BIM, une grosse descente où il faut s’accrocher sur les branches pour ne pas finir le cul par terre. La pente est vraiment raide, je piétine tout doucement pour descendre. Après, je trouve que mes Daichi de Mizuno ont une sacrée adhérence. Mais bon, je ne fais pas trop confiance en mes appuis. Et là, on se dit… Il reste encore 10 km ma cocotte… J’ai peur pour la suite du parcours que je ne connais absolument pas.

Ensuite sur deux kilomètres, nous enchainons une montée, une descente et une montée.. pour enfin se stabiliser sur 3 km au bord de la Clouère et des petits chemins en sous bois avec des virages à gogo. Je peux vous dire qu’il faut bien regarder où nous posons les pieds! On sent quand même à certains moments de la boue, ça glisse un peu mais on avance toujours autant. Laura doit faire preuve de plus de vigilance que moi, vu qu’elle ne possède pas des chaussures adaptées.

On avance tout doucement, les sensations sont bonnes, je bois régulièrement dans ma petite bouteille d’eau. Je prends chaque instant comme il vient et je savoure pleinement ma course. L’ambiance est vraiment chouette même si on sent l’esprit de compétition chez certains participants. Nous nous décalons pour ne pas les gêner.

Au Km 9; on remonte encore d’un grade pour redescendre extrêmement 500m plus loin. La montée se fait avec des cordes car ça craint un peu et il y a des personnes pour nous attraper en haut !!! Et la descente se fait avec de la bonne boue bien grasse.

Je n’avais plus trop le profil de la course en tête, même en l’ayant regardé la veille. Cependant, j’avais le souvenir que la fin se faisait sur du plat. Vu que tous les bénévoles n’arrêtaient pas de nous dire qu’il ne restait que du plat, j’ai enfin pu me sentir dans mon élément. Je ne ressens pas de fatigue, je suis complétement bien sous ce superbe soleil.

Nous profitons des dernières foulées pour papoter avec une autre participante qui effectue cette course tous les ans. Pour la finale, une dernière côte qui casse quand même bien les jambes. J’entends le speaker au loin, ça y’est la ligne d’arrivée est là. La fin est passée super vite tout en étant très agréable.

Je porte : Soutien-gorge – Anita Active, débardeur – Mizuno, Wave Daichi de Mizuno,  forerunner 920XT de Garmin et Bracelet vivosport de Garmin

Contrat rempli en tout cas. J’ai pas forcé, j’y suis allée aux sensations et ça a été. Je n’ai pas du tout visé un chrono, c’était tout simplement un moment d’évasion avec Laura à mes côtés. Cette sortie rentre dans aucun cadre, juste pour le plaisir de courir. Clairement, je n’ai vraiment vraiment vraiment pas envie de me mettre dans le rouge. Je préfère ne pas me lancer dans un truc strict, trop ambitieux ou trop sérieux… Car j’ai d’autres objectifs cette année. J’écoute beaucoup mon corps et je ne souhaite pas me prendre la tête. Je fais les choses suivant ma forme du jour et voilà! J’aime avoir un cadre tout en adaptant pour ne pas trop me mettre la pression. Vivre au jour le jour avec un minimum de planification.  Et voilà, nous sommes pas loin de la fin du classement, mais qu’est-ce qu’on s’est bien marrée! On a couru juste par envie de courir, selon nos capacités et pour kiffer à 2! On a fait cette course en duo suivant les capacités de chacune lors de ce joli trail.

20180311_111909[1].jpg

En tout cas ce matin, j’ai kiffé ce trail dans des petits chemins le long du Clain. J’ai vraiment adoré les différents paysages qui s’offraient à nous et sur tout le passage le long de la Clouère.

Nous avons eu beaucoup de chance, il faisait un temps splendide. J’avais apporté une veste que j’ai vite laissé dans la voiture pour ne pas m’encombrer et ni avoir trop chaud. Je n’ai absolument pas regretté. Pour ma camarade de running, c’était son dépucelage du trail ! Haha! Elle n’en avait jamais effectué! Elle a vite percuté pourquoi je lui avais gentiment conseillé de prendre un paire de chaussures de change pour le trajet du retour !

Et merci merci merci infiniment à tous les bénévoles et tous les supporters qui ont fait de cette course un joli moment à partager !Mais merci à Laura qui a assuré malgré des chaussures pas adaptées et sans connaitre cette pratique de la course à pied.

Certes je n’ai pas forcément détaillé les détails techniques de ce trail mais je peux vous assurer qu’il vaut la peine de s’y inscrire. C’était vraiment un super moment.

A très vite

 

Une réflexion sur “Trail du trèfle à 4 feuilles

  1. Pingback: Trail de l’OPPIDUM de Béruges | ♡ La smoukinette panda sportive ♡

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s