Un bébé, ce n’est que du bonheur :)

Après quelques semaines de réflexion sur ce sujet, je pense qu’il est temps que j’en parle. Je pense vraiment avoir fait le point sur mes premiers mois en tant que jeune maman. Une étape de la vie qui se fait sans notice! On a beau nous faire des cours de préparation à la naissance, lire tous les livres ou encore regarder toutes les émissions… Nous apprenons sur le tas! Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager mon expérience de l’après accouchement. Je n’en ai pas assez lu durant ma grossesse, peut-être qu’inconsciemment, je ne voulais pas me faire peur.

After (276).JPG

Je ne veux faire fuir personne, le but est vraiment de partager mon vécu et mon ressenti lors de l’arrivée de mon fils. Je ne vais pas vous faire un discours à la mode Bisounours comme on peut le voir partout. Aujourd’hui, c’est un sujet très personnel, je vous raconte ce qui m’a attendu durant les premiers mois de vie de Noan.

Je pensais vraiment être rodée avec mes supers cours de préparation à la naissance. Que dire, ils sont partis aux oubliettes tellement j’étais sur une autre planète.

Je suis une grande chanceuse, je n’ai pas eu d’épisiotomie ! Youhou, mais je peux vous dire que les jours qui ont suivi… On le sent bien qu’un enfant est passé par ici! Merci la bouée gonflable qui m’a sauvé la vie!

After (283).JPG

After (303).JPG

After (246).JPG

On apprend à vivre avec beaucoup moins de temps pour nous. J’étais préparé au fait que je n’allais plus pouvoir faire mon entrainement comme je le souhaite. C’était même une évidence. Cependant, une fois devant les faits, la frustration m’a submergé.  Après mon accouchement, que je prénomme « La délivrance », j’avais réellement besoin de me retrouver. Je n’ai pas réussi à le faire avec l’allaitement qui puisait toute mon énergie. J’ai eu un bébé qui me demandait sans cesse le sein que ce soit le jour comme la nuit. Sauf que voilà, ce n’était pas un rythme serein pour nous deux. Je ne regrette pas mon aventure avec l’allaitement qui fut très riche.

J’avais entièrement conscience que le début ne serait pas une partie de plaisir! J’ai détesté ma grossesse au point de me demander si j’ai envie d’avoir un second enfant. L’accouchement ne fut pas traumatisant mais pas le plus beau jour de ma vie. Il ne faut pas abuser 🙂 ! C’est juste le jour de la rencontre avec notre enfant ! Il y a encore des beaux jours à venir après.

After (130).JPG

After (215).JPG

Je n’ai pas honte de dire que jamais je n’aurais pu reprendre le travail fin juillet. Tout simplement, j’étais complétement épuisée. L’arrivée d’un bébé est un chamboulement dans la vie d’une femme mais aussi du couple. Il faut apprendre notre nouveau rôle et s’adapter à son rythme. Je peux vous dire qu’il nous a fait tourner en bourrique mais c’est de l’histoire ancienne ! Enfin, il y a encore l’épisode des dents. Mais je prends cela tellement avec ironie maintenant… C’est ainsi! Finalement, c’est plus Noan qui souffre que moi!

Je trouve qu’en France, la reprise du travail est vraiment tôt que ce soit pour la femme et le papa. Ayant effectué l’allaitement, je peux vous dire que j’étais vraiment dans un état digne d’un zombie de The Walking Dead. J’en rigole maintenant mais sur le moment, je l’ai très mal vécu. J’étais irritable pour rien au point d’en devenir invivable pour mes proches. C’est une des grosses raisons de cet arrêt qui était devenu une source de conflit dans notre couple. J’ai eu beaucoup de soutien de mes deux sages femmes afin de faire le deuil de cet échec.

Après l’allaitement, j’ai passé deux mois à récupérer physiquement. Un mal de dos m’envahissait jour et nuit. Je me souviens encore des tétées la nuit, où j’avais qu’une envie: pleurer de douleur! Ma poitrine était tellement volumineuse qu’elle pesait trop sur mon dos. Et là, le papa ne peut rien faire pour aider! Je me suis retrouvée seule face à cette difficulté.

Au début, j’ai eu beaucoup de mal à faire des siestes en même temps que Noan. Effectivement, monsieur avait la fâcheuse habitude de les faire lors de nos sorties. J’étais dégoûtée de le voir s’endormir alors que j’avais qu’une chose en tête: le rejoindre :p Au fil des semaines, il a eu son rythme qui m’a permis de vraiment m’organiser. Je ne loupais plus les petites occasions pour me poser dans le lit.

After (288).JPGAfter (300).JPGAfter (301).JPG

Alors oui, je suis contente d’être maman. La question n’est pas là! Mais je pense que nous avons toutes plus ou moins une étape un peu difficile.. à des degrés différents. Il y a des journées plus faciles que d’autres. J’ai un petit garçon qui est en forte demande, qui est curieux et offre des câlins! A contrario, il y a quelques fois des nuits très difficiles, des repas du combat, des pleurs pour être dans nos bras.. Il faut savoir lâcher prise et accepter que tout ne peut pas être rose. On tente comme on peut.. et soit ça marche soit on s’arrache les cheveux :p

Après quelques temps en maman solo, je peux vous dire que je suis un peu fatiguée 🙂  Mais je sais que c’était temporaire! Je pense vous en parler dans un autre article 🙂 Enfin si cela vous intéresse bien sûr :p

After (307).JPG

Dans cet article, Noan porte la gigoteuse Air dreams plus de la marque Kadolis. Un véritable petit cocon trop doux pour les nuits hivernales. Bien au chaud dans son lit, je peux tout à fait l’ouvrir par le bas pour lui couper les ongles 🙂 Héhé, l’astuce du jour :p Bon quelques fois, je trouve que ce n’est pas forcément pratique ce mode d’ouverture! Disons qu’il faut bien anticiper! Cependant, j’ai un gros coup de coeur pour ce modèle très sobre et unisexe.

Sucette éléphant de la marque MAM

Lange de la marque Lässig

Et vous comment avez-vous vécu les premiers mois avec bébé?

 

 

2 réflexions sur “Un bébé, ce n’est que du bonheur :)

  1. Bonsoir Smoukinette,
    Un peu comme toi, l’accouchement était pour moi la délivrance. Une fois cette étape passée, j’ai mis un mois avant de véritablement « rencontrer » ma fille;
    Le 1e mois, c’était mécanique, biberons, couches, jours et nuits (le papa n’a eu que ses 11 jours et ne se réveille pas la nuit).
    Vers 1 mois, il y a eu les 1e sourires et donc le début d’une communication entre ma fille et moi. Depuis ce lien se renforce jour après jour. Le fait qu’elle est fait ses nuits à 1 mois a aussi beaucoup aidé. Le fait de dormir la nuit, j’étais en meilleure forme pour m’occuper d’elle le jour et pour faire face aux petits soucis.

    Les temps de congés sont en effet trop courts. J’aurais aimé que le papa soit à la maison au moins pendant tout le 1e mois, quand j’avais besoin le plus de soutien. Quant à moi, j’ai posé un mois de congé supplémentaire et ce n’est pas du luxe.
    J’ai repris le travail hier. C’est pas facile. J’aurais aimé rester un peu plus longtemps à la maison. Mais en même temps, le fait d’avoir de nouveau une vie professionnelle et ne plus passer la journée à parler à un bébé sera sûrement épanouissant. Heureusement j’ai encore mes mercredis et les weekends pour profiter de ma fille.
    Par contre adieu les grasses mat’, il faut se lever de bonne heure pour être toutes les deux prêtes pour aller à la crèche. Et elle va sûrement garder ce rythmes aussi les weekends !

    Bonne continuation avec Noan. c’est toujours un plaisir de te lire ici ou sur les réseaux sociaux.

    Aimé par 1 personne

    • La grosse délivrance!!! Le premier mois est vraiment difficile car la fatigue est omniprésente. Mon mari n’avait pas posé son congé paternité dans la foulée… donc J’ai passé 1 mois seule.. j’étais tellement épuisée! Tu as eu bien raison de poser 1 mois supplémentaire car la reprise est bien trop tôt!!!!

      J’espère que la reprise se passe bien et que tu vas vite trouver ton rythme de croisière.. et surtout prendre du temps pour toi. de gros bisous 😘😘😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s