Mon 9ème mois de grossesse

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler de mon dernier mois de grossesse: la dernière ligne droite qui s’est finalisée en avance. C’était une période que j’ai attendu longuement car j’allais enfin voir le bout de cette grossesse. Je ne l’appréhendais pas plus que ça, malgré qu’elle soit considérée comme le moment le plus pénible. Jusqu’ici ma grossesse fut plutôt compliquée avec deux premiers trimestres rythmés par des désagréments. Mon 3ème trimestre, je le considère véritablement comme mon « pic de forme ». Disons le franchement, le moins pénible!

DSC_0198 (2).JPG

J’ai constaté peu de changements ce mois-ci par rapport au deux précédents. Je dois dire que mon esprit était totalement occupé. J’ai juste vu mon ventre qui grossissait un peu plus chaque jour. Je me rends compte que je tiens moins longtemps debout.

Si je dois bien retenir LE désagrément de ma grossesse, ça sera sans aucun doute celui de mon reflux gastrique qui ne m’a pas épargné du début jusqu’à la fin de ma grossesse. Mais heureusement que celui-ci ne concerne pas toutes les femmes.

Durant ce nouveau mois, j’ai senti une petite baisse de motivation au niveau du sport par le simple fait de devoir me changer. Les vêtements se font de moins en moins confortables. Du coup, je me suis sentie totalement démuni face à ce frein. Je n’avais pas du tout envie d’investir si près de la fin.

Si j’avais une journée chargée, le lendemain, j’accusais le contrecoup et j’avais un réel besoin de me reposer. Mis à part ça, j’avais vraiment la forme car je pouvais faire tout mon ménage, du sport, les courses,… Les seules gênes que je ressentais étaient le poids sur mes genoux à cause de cette prise de poids. Je ne vous parle même pas de mes envies fréquentes de faire pipi à cause de bébé panda qui appuyait sur ma vessie.

Ce mois-ci, nous avons vraiment pris du plaisir à sentir ses coups de pieds/fesses et ça m’a toujours permis de me rassurer sur sa forme olympique. C’était véritablement un moment de partage de « jouer » avec en mettant la main sur le bidon, de voir qu’il réagissait aux stimulis. Cependant, quelques fois c’était éprouvant et gênant lorsqu’il se faufilait dans mes côtes ou très près du col.

Contrairement au mois précédent, la prise de poids fut moins excessive. Mon ventre est devenu vraiment imposant. Je ne peux même plus mettre du vernis sur mes ongles de pieds! J’ai quand même décidé de limiter au maximum mes déplacements en voiture car ma visibilité était moins bonne.

Au niveau des contractions, je n’en ai toujours pas ressenti.. ou je ne savais pas les détecter. Mais au bout d’un moment, j’ai enfin compris sans m’inquiéter. Pour moi, c’était le signe que l’utérus se préparait et s’entrainer pour le grand jour. Manquant un peu de place dans mon bidon, bébé bougeait un peu moins qu’auparavant. Il me donnait peu de coups mais on pouvait voir des bosses apparaître sur mon ventre quand il se mettait à l’aise.

Le reflux était toujours bien là, je le contrôlais beaucoup mieux. Cependant, j’ai eu deux fois où j’ai dû me rendre jusqu’aux toilettes. Rien est sorti mais ce fut très intense. J’ai constaté que je n’en avais plus la journée mais que la nuit contrairement à avant. Du coup, je n’avais plus cette sensation inconfortable toute la journée.

Par ailleurs, j’ai effectué énormément de rétention d’eau sur les pieds, les cuisses… J’ai enlevé mes bagues et j’ai porté des bas de contention. Que dire sur les bas, mis à part que c’était hyper inconfortable quand ça frottait entre les cuisses ! (glamour hein)

J’ai rencontré quelques nuits difficiles à ne pas trouver une position confortable malgré le coussin d’allaitement. Tout simplement, je dois me coucher semi assise et surtout la tête haute pour éviter le reflux.  Au bout d’un moment, je sens que mon corps ne supporte plus cette position qui n’est pas naturelle. Cependant, j’ai passé des nuits correctes malgré mes nombreuses virées nocturnes aux toilettes.

Ce dernier mois, j’ai vraiment levé le pied sur certaines choses pour me reposer avant son arrivé. Il y a des journées où je ne faisais pas grand chose même si c’était difficile de faire la larve. Avec le recul, je me dis que j’ai eu raison de ne rien faire… car il faut vraiment de l’énergie pour les premiers temps avec notre enfant.

J’ai toujours entendu que la grossesse n’était pas une maladie. Pour ma part, je l’ai ressenti comme telle. Je me suis sentie mal la majeure partie de cette période avec une impression de ne plus vivre normalement. Avoir un bébé dans son ventre n’est pas effrayant, mais plus impressionnant. La nature fait bien les choses et on s’y habitue de jour en jour.

DSC_0197 (3)1

Si je dois en retirer une leçon, la grossesse m’a transformée: elle m’a rendue plus forte et plus sereine face au lâcher prise. J’ai trouvé cette période de 9 mois comme un véritable défi avec des nouveaux exercices à réaliser jour après jour. Je suis de moins en moins anxieuse avec le temps, et je suis très fière de cette capacité que j’ai réussi à acquérir. Je n’ai pas apprécié ma grossesse, j’ai vécu mon accouchement comme une délivrance 🙂 J’ai quelques fois culpabilisé de ne pas m’épanouir alors que c’est censé être beau de donne la vie.. Mais je ne vais pas faire un beau tableau de cette période pour faire plaisir. Le point positif, c’est que j’ai gagné 13 jours sur la DPA:) Haha!

Je n’ai jamais effectué de fantasmes concernant mon accouchement ni sur mon enfant. Tout simplement car nous ne pouvons absolument rien prédire. Je partais du principe que mon accouchement se passerait comme il doit se passer avec le corps médical qui connait parfaitement son métier. J’ai beaucoup entendu que mon fils allait être un sportif, cela ne veut rien dire… Si ça se trouve, il va préférer faire de la batterie avec son papa. Et alors?!

Je ne compte pas faire un article sur mon accouchement car je trouve cela vraiment intime. Je souhaite garder ce moment de notre vie avec mon mari. Un chamboulement qu’à nous deux. De toute manière, un accouchement reste unique et nous ne pouvons pas nous comparer.

A très vite,

6 réflexions sur “Mon 9ème mois de grossesse

  1. Félicitations ma belle…. Je te rejoins sur le fait que la grossesse n’est pas une partie de plaisir. Mes 3 premières ce sont hyper bien passées par contre là à 3 mois jai pas mal de contractions et toujours malade….. bref je te souhaite a présent que du bonheur avec ta petite famille. Prends le temps, pour ton bébé, pour toi et savoure toutes les jours que la vie nous offre…. La maternité est une expérience à part entière et unique pour chacune d’entre nous….

    Aimé par 1 personne

    • Roh merciiiiii ! Effectivement, pas une partie de plaisir ! !! Je te donne plein de courage pour ta grossesse qui va être longue 😣😣😣 j’espère que ça va s’apaiser d’ici la fin!!!! Merci beaucoup et je te souhaite des belles choses 😚😚😚

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s