Le duo gagnant: La natation et la grossesse

Ah, l’eau! La natation est pour moi, le sport idéal et adapté lors de ma grossesse. Un moyen de stimuler mon endurance tout en maintenant une certaine force musculaire. Je me sens pleine de tonus après un bon entrainement de natation.

Lorsque je fais l’une de mes séances, je ne ressens plus la sensation de pesanteur. Je suis légère comme une plume. En ce moment, j’ai vraiment du mal à me sentir bien. L’acceptation des nombreux changements de mon corps sont un peu compliqués à accepter psychologiquement. Quand je suis dans l’eau, c’est comme si je n’avais pas pris un seul kilo. Sauf que la réalité revient vite au galop quand je me regarde dans un miroir avec un maillot de bain. Je ne rentre absolument plus dans mes anciens maillots que ce soit 1 pièce ou 2 pièces depuis un bon moment. Il a fallu investir pour être dans des conditions confortables car le ventre s’arrondit.

La pratique de cette activité sportive était indispensable voir une évidence. En effet, je ne souhaite pas souffrir de douleurs dorsales ou ligamentaires de mon bassin. J’ai la chance de ne pas ressentir mes jambes lourdes. Ceci est surement lié à mes massages drainants que je pratique quotidiennement matin et soir.

La natation apporte une meilleure maitrise de son souffle. Pour moi qui adore être dans l’eau, c’est vraiment une activité douce et relaxante. J’en ressors totalement détendue. Mon corps flotte, je n’ai pas besoin de chercher mon équilibre et je ne suis pas gênée par mon poids de baleine 🙂

Après une longue pause, j’ai recommencé mes séances doucement, en m’échauffant bien et en m’imposant des pauses pour récupérer correctement de l’effort. Je ne voulais pas en faire trop et jauger mon niveau. Ma tolérance à l’effort n’est plus la même et je dois m’y adapter pour ne pas aller au-delà de mes forces. Mon seul objectif est: de rester en forme! Le côté préparation d’un objectif est bien à côté et je réserve cela pour ma reprise après la naissance de notre petit garçon.

Par contre, il est indispensable de venir près du bassin avec de l’eau. Il faut penser à s’hydrater régulièrement et faire des pauses.

Bref, la natation avec un gros ballon, c’est tout bon! C’est à pratiquer sans modération si le personnel qui vous accompagne vous donne son accord. C’est d’ailleurs un bon moyen pour ne plus me focaliser sur mon reflux gastrique.

C’est un sport porté donc le risque de blessure est nul. Cependant, il faut toujours être vigilant concernant les autres nageurs pour ne pas se prendre des coups dans le ventre. Pour cela, il faut bien choisir son emplacement dans le bassin afin de ne pas être dérangé. J’évite de m’y rendre sur les heures de pointe, de me mettre sur le bord du bassin et des gens qui pratiquent la brasse. Je me colle principalement à côté des lignes d’eau par mesure de sécurité. Je me sens plus sereine à moins scruter les jambes des autres. Je n’ai plus le niveau pour prétendre avoir une place dans une ligne.De plus, concernant d’autres sports, on évite le coup de chaleur.

Je pratique principalement le crawl pour travailler au maximum ma technique. Je profite de cette période pour performer ma nage. J’ai totalement délaissé la brasse coulée qui est ma nage favorite. Pourquoi? C’est une nage a forte cambrure qui favorise le mal de dos. Ce n’est pas du tout recommandé lors de la grossesse car l’objectif est bien de soulager les douleurs dorsales qui peuvent venir.De même qu’elle a tendance à renforcer le périnée alors que je dois l’assouplir pour l’accouchement.

Mon équipement: Maillot de bain – Colline , Bonnet de bain – Nabaiji, Lunettes- Speedo, MP3 – Nabaiji et Forerunner 920 XT – Garmin

Quant au dos crawlé, c’est une nage que je m’efforce de faire durant une séance pour l’aspect détente et bien-être. Je veux bien muscler mon dos pour ne pas avoir des douleurs insupportables. Mes fesses semblent avoir du mal à flotter à la surface. Je le pratique que quand il n’y a pas trop de nageurs pour me sentir à l’aise. J’appréhende trop de me prendre des coups.

Je pense que mes muscles vont me remercier lorsque je vais reprendre une réelle activité. Du moins, j’ai pu garder quelques restes vu que j’ai du arrêter mes séances à la piscine suite à une réaction de ma peau (homéprazole)

Et vous, quels sont vos sensations quand vous barbotez dans l’eau avec votre gros bidon?

A très vite

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s