Vivre l’UTMB 2016 avec Garmin

Le week-end dernier, 26,28 et 28 août, j’ai eu la chance d’être invitée par la marque Garmin pour vivre un voyage de presse pour le grand évènement  de l’UTMB. Ce fut une réelle occasion de partager la magie de  cette course unique dans le milieu du trail.

????????????????????????????????????

UTMB

Lors de cet événement, il y a 5 courses différentes de proposer :

  • UTMB 170 km –  10 000 m D +
  • CCC 101 km – 6100 m D +
  • TDS 119 km – 7250 m D +
  • OCC 55 km – 3300 D +
  • PLT 290 km 26 000 m D +

UTMB Garmin 2016UTMB Garmin 2016 2

Durant mon séjour, j’ai principalement suivi l’UTMB Mont Blanc qui est la course originelle et unique de 170 km avec 10 000 mètres de dénivelé positif en semi -autonomie. Mais rien n’arrête un traileur quand il rêve de faire le tour du Mont Blanc en partant de Chamonix pour traverser 3 pays (France, Suisse et Italie), soit 19 communes traversées afin de revenir à Chamonix. Le gros challenge est de passer les barrières temps.

Avant même de pouvoir s’inscrire, il ne faut pas être un débutant. C’est pour cela que l’organisation demande un cumul de points en participant à plusieurs courses répertoriées. Ce choix se justifie par la difficulté des parcours très complexes. Le fait de terminer les trails prouvent que le coureur est entrainé et connait les spécificités d’une couse trail. Une technique qui permet de ne pas mettre des coureurs du dimanche dans une situation inconfortable et complexe. Une fois l’obtention de tous les points, il faut espérer être tiré au sort parmi toutes les inscriptions.

L’UTMB est un ultra trail, c’est-à-dire une course avec un fort kilométrage et un sacré dénivelé. Ce format est l’épreuve majeure de cet événement. Il faut avoir une réelle expérience pour savourer sa course et bien gérer l’effort dans des conditions très particulières. Courir la nuit dans la forêt, s’alimenter durant la course, avoir le bon équipement, se retrouver sous un orage… Voici des détails à prendre en considération avant de se lancer ce défi dans le célèbre massif du Mont-Blanc, le plus haut sommet d’Europe.

L’organisation demande un équipement obligatoire sur la course. Le dossard est donné lorsque celui-ci est vérifié.

????????????????????????????????????

Cette année, 14e édition, plus de 2000 coureurs attendaient paisiblement le grand départ de cette aventure mythique. Le départ de la course a eu lieu le vendredi à 18h sous un temps ensoleillé voir caniculaire. En admirant la foule, j’étais submergée par cette avalanche d’émotions très particulières. J’ai ressenti une réelle différence par rapport au départ d’un marathon. En effet, ici, on sait que le coureur va partir pour une course de 24h à 47 heures, c’est énorme. Les familles si investie dans l’accompagnement de leur proche prenant la ligne de départ, les mots ne sont pas assez forts pour décrire ce départ si impressionnant. Leur détermination, leur courage, leur mental vont être mis à rudes épreuves du début à la fin.

Personnellement, cela me semblait vraiment très irréel cette vague humaine disparaissant lentement mais sûrement. Pour cette édition, il y avait 87% d’hommes et 13% de femmes mais il y a beaucoup d’abandons tout au long du parcours.

Pour vivre la course en tant que grande supportrice, toute l’équipe Garmin et moi sommes allées à certains endroits stratégiques de la course jusqu’à l’arrivée. Nous débutons au point de ravitaillement de Saint Gervais soit à 21 km du départ. Un semi-marathon plus tard et 150 km encore à parcourir, nous les admirons frais comme des gardons. Pour eux, ce n’est que le début.

La nuit tombe est nous nous dirigeons vers Contamines Montjoie (31km) où nous nous ressourcions sur une terrasse avec vue sur les traileurs continuant leur chemin avec leur lampe frontale. Pendant que certains courent… nous avions la fourchette dans la bouche mais ce n’est pas pour autant que nous avons arrêté nos encouragements. C’est à ce moment que nous avons commencé à voir des proches accompagnaient, encourageaient et supportaient au maximum.

Ensuite, une petite randonnée au niveau de Notre dame de la Gorge où nous marchons à leur côté en les encouragent le plus que possible ! D’ailleurs, je donne une palme d’or à Marion pour meilleure supportrice de 2016 ! Des familles ont installé des tentes, des tables et préparent une petite fondue tout en continuant les encouragements. En effet, ils sont là pour soutenir tous les coureurs car c’est un point ultime à franchir selon un délai précis sinon il doit s’arrêter. En effet, lorsque le coureur dépasse la barrière horaire, l’organisation considère que celui-ci va avoir peu de chances de terminer sa course jusqu’à Chamonix. Merveilleux cette file indienne de lampe frontale qui se suivent.

????????????????????????????????????

La nuit fut un peu plus fraiche pour enfin avoir un samedi caniculaire. Dès 6h du matin, réveil matinal, la chaleur nous tenait déjà compagnie. Quand je pense que j’étais fatiguée alors que certains couraient pendant mon sommeil, je ne peux guère me plaindre de ma petite nuit. D’ailleurs, c’est à ce moment précis que je prends conscience qu’ils se sont retrouvés en solitaire dans la nuit profonde à courir. Trouillarde comme je suis, j’ai le cœur qui bat déjà la chamade rien qu’en tapant cette phrase.

Lac Champex UTMB Garmin 2016UTMB Garmin Lac champexUTMB Garmin Team

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Lac Champex utmb garmin 2016 Ludovic PommeretLac Champex utmb garmin 2016 (3)

 

En tant que sportive, tenue de randonnée, nous allons vers le Lac de Champex (Suisse) pour continuer notre statut de supportrice professionnelle. Un petit déjeuner en terrasse pour prendre quelques forces puis direction le parcours pour se mettre en position. Phénoménal de voir les coureurs en forme après 115km. Il y a du monde pour les encourager. Je sais qu’un simple petit mot ou sourire pendant une course peut redonner de l’énergie.

UTMB Garmin 2016 7UTMB Garmin La giète 2016UTMB Garmin 2016 La gièteUTMB 2016 Garmin La GièteUTMB garmin 2016 La giéte 2UTMB garmin 2016 La giéte 4UTMB garmin 2016 La giéte 3

????????????????????????????????????

UTMB garmin 2016 La giéte 7

Mais la randonnée n’est que maintenant, au départ du col de La Forclaz, pour se rendre vers La Giète à contre sens des coureurs. Nous empruntons donc le parcours qui est plutôt étroit d’où le port de mes chaussures Conspiracy de Columbia. Les traileurs très concentrés dans l’effort continuent la course sans montrer de difficultés. Je suis épatée par leurs performances déjà extraordinaires à mes yeux. Ils ont plus de 136 km au compteur est toujours au maximum d’eux-mêmes.  Nous recroisons Ludovic Pommeret qui ne sait pas encore qu’il va être le grand vainqueur de cette 14eme édition.

Sous une chaleur caniculaire, nous reprenons la route pour rejoindre Vallorcine. 151 km et les visages commencent à montrer la souffrance. En effet, dans le point ravitaillement, j’observe des coureurs qui s’épongent et se mouillent énormément suite au soleil qui fait beaucoup de ravages. Ici, ils s’alimentent, s’hydratent et font un point sur le parcours. Il y a une équipe qui est là pour accompagner le coureur dans ce petit moment de « pause ».  Je me rends compte que la météo rend la course très complexe pour les coureurs d’où cette importance d’avoir le nécessaire sur soi pour éviter un malaise.

?

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

?

?

Pour être à l’heure sur la ligne d’arrivée, nous nous dépêchons à nous placer pour savourer ce grand moment. Ludovic Pommeret (22:00:02) prend la 1ère marche pour inscrire la mythique UTMB dans son palmarès. C’était sa première participation qui fut un challenge de taille vu ses douleurs au niveau de Champieux. Ecoutant la raison, il a décidé de baisser le rythme en marchant puis reprendre quand il se sentait mieux. Ainsi, il a su faire une remontée fantastique de 50 places ! Impressionnant ce traileur de la team Hoka ! Son discours d’arrivée fut poignant et chargé d’émotion, j’en ai encore des frissons rien que me remémorant ses paroles. Quelques temps plus tard, ses concurrents arrivent : Le lituanien Gediminas Grinus (22:26:05) et l’Américian Tim Tollefson (22:30:28). Les trois coureurs sont en haut de l’affiche.

?

Côté féminin, Caroline Chaverot remporte son 1er UTMB en 25:15:40. Elle était très attendue. J’étais encore plus en admiration pour cette sportive qui termine ce gros challenge qu’elle avait abandonné en 2015. Quelques temps plus tard, la suissesse Andréa Huser passe également la ligne.

Ensuite, un un orage est venu perturber un peu la course de beaucoup de coureurs. Entrainant des conditions plus complexes surtout en pleine nuit d’où beaucoup d’abandons. Je suis également très admirative face aux autres coureurs qui sont arrivés beaucoup plus tard et qui ont gardé le sourire aux lèvres. Des personnes au mental d’acier qui savourent jusqu’au dernier moment. Tous les coureurs ont brillé par leur performance.

UTMB Garmin Arrivée

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Cependant, même si nous avons rencontré beaucoup de monde pour encourager les traileurs, vous vous doutez bien que ce n’est pas tout le long du parcours. Je trouve cela vraiment dommage car ce n’est pas compliqué de prendre ses chaussures de randonnées pour se mettre sur une partie du parcours éloigné de la route, de crier, applaudir ou encore sourire.

D’ailleurs, j’ai vraiment apprécié voir cette solidarité entre les coureurs. Il y a une réelle ambiance amicale. Même pour les 1ers finishers, on palpe des liens très forts malgré la compétition. A peine un coureur passe la ligne d’arrivée qu’ils revivent leur aventure. On ressent ce fair-play.

De cette course, je retiens ces coureurs qui aspirent une pratique avec des valeurs humaines et sportives. On ressent totalement la liberté en les suivant sur le parcours. Proches de la foule, ils ont tous pris le temps de savourer cette fameuse ligne d’arrivée. Un très beau événement festif et sportif dans le monde du trail running et de l’univers de l’ultra-endurance.

Les produits phares portés lors de cet événement sont d’abord le modèle Fénix qui est spécialement dédié à la pratique du trail ou encore ma montre, la forerunner 920XT qui offre également une très bonne autonomie lorsqu’on enlève beaucoup d’options inutiles lors de ce type de challenge. Deux montres qui sont réservées aux personnes amateurs d’efforts intenses en offrant précision et performance.

Je remercie toute l’équipe Garmin pour cette invitation à cet événement fort en émotions. Grâce à ce week-end, j’ai découvert une course mythique dans le milieu du trail. En somme, j’ai passé un merveilleux séjour à Chamonix. Une ville très charmante dont je garde des souvenirs mémorables. Bon, pour vous retranscrire un peu la course, j’avais récupéré mes vidéos de snapchat mais la qualité n’est pas très bonne. J’espère que cet article sur ce grand rendez-vous international de trail running vous plaira.

A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s