Mon compte-rendu du trail de Nigloland

Dimanche dernier, j’ai vécu une nouvelle expérience dans le milieu du trail au plein cœur du parc Nigloland. Il est nécessaire que j’apprivoise ce nouveau terrain de jeu afin de me préparer convenablement pour mon prochain défi du mois d’Août. C’est pourquoi, je n’ai pas hésité à participer à ce trail qui proposait une journée vraiment alléchante.

En effet, l’organisation a fait un concept génial pour passer un moment fun convivial et agréable avec ses proches. L’inscription à la course contient : le trail avec le format de son choix (8km, 15km ou 28km), un menu détente et la journée dans le parc. Pour ma part, j’ai opté pour le format du 15 km pour voir mes sensations de course.

DSC_0008DSC_0021

DSC_0062DSC_0076

DSC_0041

J-1

Le samedi, nous avons profité de la ville de Troyes pour se promener et découvrir le centre-ville. Les beaux colombages des maisons sous ce magnifique soleil. La particularité de cette ville. Mais pas que, elle regorge de belles cathédrales et églises.

Ayant encore du temps devant nous, rien de mieux que de faire un petit arrêt dans la forêt régional d’Orient pour se ressourcer. Un petit tour au bord du lac Amance pour se rendre qu’il y avait très peu de monde. J’étais plutôt surprise et étonnée. En même temps, les personnes sont surement en train de faire les soldes.

Le soir, n’ayant pas beaucoup de choix pour la restauration, nous avons mangé au restaurant aux 3 pianos. J’étais un peu sceptique car quand je vais au restaurant, c’est pour manger quelque chose de bon. Je déteste les choses industrielles. Quand nous avons vu nos pizzas arrivées, quelle surprise de voir les rebords mal façonné. C’est à ce moment que je me suis dit : Au moins, c’est authentique et ce fut excellent.

En ce qui concerne le logement, une petite réservation sur booking à 15 minutes de Dolancourt.

DSC_0113DSC_0117

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Jour J.

Que vois-je au réveil ? Un magnifique soleil ! En ce moment, il est rarissime de l’avoir. Je file sous la douche, je me prépare avec ma toute nouvelle tenue… enfin une partie est nouvelle : ma jupe short de Cimalp et mes Wave Daichi. Une réelle joie de pouvoir les chausser sur cette course. J’ai vraiment adoré mes deux nouveaux équipements. J’enfile mon bandeau et nous filons.

Le speacker nous donne quelques conseils pratiques sur le parcours et nous demande d’enlever nos MP3. Adrien me regarde d’un air dépité. Il a cru que c’était une blague.

Dès le début, ça commence par des charmantes montées. Il fait vraiment un temps splendide. Je sens que mon camelback ne va pas être de trop.

Afin d’éviter la foule, Adrien décide de se placer à la fin. Sur les premiers mètres, nous sommes les derniers. Adrien adore partir en fin pour voir le nombre de concurrents qu’il double. Nous faisons cette course en couple. Pour moi, j’avais décidé de ne pas partir pour un RP mais plutôt de courir pour le fun et découvrir un parcours avec un petit dénivelé.

Nous avons le droit à des petits moments de bouillasse, mes Wave Daïchi que j’ai lavé pour faire des photos (non prises) vont se refaire une petite beauté. En même temps, elles sont destinées à se faire quelques petits gommages à la boue sinon, c’est beaucoup moins fun.

Les choses se compliquent vers le 10km, par une camionnette qui bloque un chemin vers la droite. Ayant des coureurs devant, nous suivons comme des moutons ce groupe. D’ailleurs, nous sommes plus d’une dizaine donc je suis confiante. Sauf qu’au bout de 1km, le doute s’installe avec plus du tout de ruban sur les chemins que nous croisons. Je décide alors de sortir mon téléphone pour vérifier avec le GPS la direction que nous prenons. Je remarque que nous nous dirigeons à l’opposé de Dolancourt. Nous effectuons alors demi-tour mais nous avions 1,5km à refaire… Ce fut difficile de se dire que nous avions effectué une erreur de débutant.

Après ce détour, Adrien était un peu ronchon de ne plus avoir des personnes à doubler. Il était déçu de voir tous ses efforts partirent en fumée. Généralement, je suis la personne qui voit  que le côté négatif. Cette fois-ci, j’ai dû lui dire que ce n’était pas grave.

Après cette joyeuse péripétie, nous retrouvons un bon rythme et doublons plusieurs personnes. Ma montre GPS n’a été utile que pour le nombre de kilomètres parcourus. J’avoue que les sorties longues ne sont plus dans mon planning. Depuis le triathlon de Paris, je fais mes séances au feeling.

20160626_083856Je portais: Débardeur Adidas, Brassière DNAmic de Skins, Jupe short de Cimalp, Lunettes de soleil Adidas , Montre forerunner 920xt Garmin, les nouvelles Wave Daichi de Mizuno.

J’ai abordé cette course sans avoir peur et avec le sourire aux côtés de la personne qui m’a donné cette envie de chausser mes baskets. Nous nous sommes supportés, encouragés et conseillés tout au long de ce parcours. Ce moment vaut bien plus qu’un chronomètre.

Je suis ravie d’avoir refait une course à ses côtés. Ce fut motivant de repartager une course ensemble. Courir c’est super mais à deux, c’est tellement mieux.  Hop, un bon moment de détente dans le parc d’attractions pour bien finir cette chouette journée.

C’était ma dernière course de cette saison avant de reprendre les choses sérieuses pour notre prochain défi trail. Je ne suis pas une grande coureuse mais je connais très bien mes limites. Actuellement, j’ai besoin de repos dans ma pratique sportive. Je recherche activement le plaisir simple de faire mon sport et d’être heureuse. J’espère voir des progrès d’ici le trail du Montcalm. Je me laisse totalement le temps de prendre mes repères dans cette nouvelle pratique.

Il est impératif de prévoir de l’eau dans un camelback ou une gourde avec un ravitaillement solide. Mon sac n’était pas le plus adapté car ma poche d’eau n’était pas de la bonne dimension. De plus, vers la fin, je me suis retrouvée avec un frottement sur les deux épaules. J’ai eu des belles brûlures les jours qui ont suivi. Ce n’est pas forcément joli quand on se met en débardeur.

Mes nouvelles Wave Daïchi de Mizuno m’ont vraiment donné une sensation de course légère et dynamique. Je n’ai pas glissé même sur les quelques moments très gras. Pourtant, je n’avais fait que très peu de sorties en leur compagnie. Je suis vraiment confiante dans les modèles de la marque Mizuno. J’ai eu raison.

Un grand merci à Nigloland pour cette invitation. Si il faut la refaire cette course, je viendrai sans hésiter ! Le tarif vaut vraiment la journée.

20160626_171946

Les points positifs de cet événement :

  • Le tarif qui est très abordable
  • Les douches/ consigne qui permettent de ne pas sentir mauvais toute la journée
  • Parking gratuit contrairement à d’autres parcs
  • Pas ou peu d’attente aux attractions
  • Le ravitaillement final avec des beaux fruits: Pommes, Bananes et Fraises.
  • Le parcours qui se déroule dans la nature avec un joli cadre.
  • Le retrait du dossard le jour même

Les points négatifs  :

  • Le menu détente pas très diététique pour un public sportif même si je vous l’accorde, il y avait de la salade de fruits.
  • Quelques problèmes avec le balisage, nous avons effectué un surplus de 3km. Je ne suis pas contre courir plus, le seul problème, c’est que le chrono ne reflète nullement la distance surtout que nous nous sommes arrêtés pour que je puisse regarder sur mon téléphone… A savoir qu’il était arrêté et qu’il met 3h à s’allumer!
  • La fin de parcours dans le parc où il fallait slalomer entre les personnes. C’était un peu chaotique pour savoir de quel côté se faufiler sans gêner les personnes.

Qui a déjà effectué un trail ? Quels sont vos expériences ?

A très vite et je vous remercie pour vos nombreux encouragements 🙂

5 réflexions sur “Mon compte-rendu du trail de Nigloland

  1. Bon, 15km, 18km, c’est kif-kif! Moi j’en ai fait 28 et je termine 5°! J’ai bien aimé aussi la course et le concept. Ce qui m’a le plus dérangé, c’est le manque d’ambiance : 0 spectateur hors du parc et dans le parc, les visiteurs ne s’intéressent pas à la course… il y a à mon avis quelques chose à faire là-dessus, dommage… Content de t’avoir vu en tout cas!

    J'aime

  2. Pingback: J’ai testé : la basket Wave Daichi de Mizuno | ♡ La smoukinette panda sportive ♡

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s