Mon équipement pour le triathlon de Paris

En 2016, je ne fais pas les choses à moitié. Cette fois-ci j’ai nagé, pédalé et couru lors du Garmin Triathlon de Paris. L’année dernière, j’étais un peu là à mettre mes pieds dans l’eau sans vraiment me soucier de l’enchainement des trois disciplines. Voici le récit de mes courses de 2015 >> et celui de 2016 >>.

Garmin Triathlon équipement 2

Aujourd’hui, avec ce défi fou que je m’étais lancée, j’avais décidé d’investir dans l’équipement de base pour survivre. J’ai bien employé le mot « survivre » car je pensais pertinemment que j’allais en baver dans les transitions. Au moins, j’étais consciente et je ne me voilais pas la face.

J’avais déjà des petites astuces pour ne pas me retrouver face à un banc de requins, un amas de clou ou encore le mur !!! Le plus dur, c’était ma séparation avec mon mp3 aquatique.

Pourquoi ce nouveau challenge ? J’adore écouter les récits des personnes autour de moi. Finalement, certaines personnes ont eu raison… « Un jour, tu vas faire un marathon » ou encore « Un jour, je te vois faire un triathlon ». J’ai rigolé au nez de ces personnes. Finalement, je pense que maintenant ils se marrent bien en lisant cela ou en voyant les photos. Huhu.

Je me le suis cachée pendant très longtemps pourtant mon discours allait dans ce sens. Inconsciemment, j’ai obstrué cette possibilité de faire cette pratique par peur de l’échec et de l’intensité de l’effort. Pourtant, j’avais déjà une approche de triathlète dans ma pratique. C’est une manière pour ne pas me lasser du sport, d’éviter les blessures et surtout de me renforcer différemment.

Il y avait aussi l’histoire du vélo : le prix, la place pour le stocker et je ne voulais pas d’un vélo de route.  Je vous raconte le choix de mon vélo par ici >>.

Je ne suis pas une experte en triathlon. Voici l’équipement nécessaire que j’ai souhaité avoir en ma possession pour le grand jour. Un triathlon combine trois sports différents en une course. Les efforts ne sont pas les mêmes.  Surtout l’entrainement qui demande un certain équipement pour arriver frais sur le départ. Il existe des multiples alternatives pour limiter le budget.

Garmin Triathlon équipement

1ere épreuve : 1,5 km de natation

C’est parti pour de l’eau libre avec toutes les bonnes choses qu’elle nous cache. L’année dernière, je n’ai pas eu besoin de la combinaison néoprène car il faisait un peu trop chaud. Quand la température est basse, il est obligatoire de l’avoir.  Celle-ci est officiellement pour nous protéger du froid MAIS elle fait aussi gagner en flottabilité. Je sais que sur la course du triathlon de Paris, il est possible de la louer. En même temps, même à l’achat, je perds mes deux bras. Zut, je ne peux plus nager. Je fais comment ? Ce prix est justifiable pour sa matière néoprène.

Sous cette combinaison, j’ai opté pour la trifonction de skins qui sert de tenue pour les 3 épreuves. Elle est compressive et très féminine. Une tenue confortable avec sa compression qui me donne un vrai soutien musculaire tout en étant très respirante. C’est vraiment indispensable lorsqu’on souhaite se mettre au triathlon. C’est un budget mais réellement agréable de l’utiliser durant toute la course.  Elle évite de changer de tenue lors des transitions.

Une brassière pour bien soutenir ma poitrine lors de l’épreuve de la course à pied.

Un bonnet fourni par l’organisation.

Des lunettes de natation classique de Nabaiji qui sont confortables. Un accessoire pour admirer les fonds marins… Je m’en passerais bien. Mais bon, je préfère protéger mes yeux du sel de l’eau.

Des bouchons d’oreilles vu que je ne peux pas avoir mon super MP3 aquatique.

Un pince-nez

Il est toujours possible de le faire en maillot de bain, mais je ne suis pas certaine que cette option soit très confortable pour la suite de l’aventure. Après, vous avez toujours l’option de vous changer dans les toilettes près de la transition. C’est un peu une perte de temps.

?

2eme épreuve : 40km de cyclisme

Un vélo que vous pouvez louer ou emprunter à une personne. Il existe toujours un système de location le jour J. C’est très pratique pour s’essayer dans cette discipline sans réellement investir. Autre option, le vélib ou un équivalent, ce n’est pas cher mais tu pédales à fond les ballons. Bien loin d’être confortable et tu as intérêt qu’il soit complet. J’ai opté pour mon propre vélo neuf et monté par un magasin spécialisé. Il est simple mais efficace. Ce n’est pas la peine de le charger des prolongateurs, je ne suis pas en mode « chrono ».

Un casque de vélo homologuée CE qui doit vraiment être à votre taille. Un équipement obligatoire pour votre sécurité quand vous roulez. Je vous conseille de le tester pour voir s’il est vraiment confortable une fois sur votre tête. Il existe plusieurs types de casque suivant votre pratique du vélo : route, VTT, Loisir… Le but est de prendre celui qui vous correspond le plus avec un bon rapport qualité/ prix / poids. Pour un solide qui va bien vous mettre en sécurité, il faut mettre le prix. Pensez à bien vérifier s’il permet une bonne aération de votre transpiration. Le mien provient de la marque Cube Bikes. Il est très pratique et agréable à porter. Il est en adéquation avec les coloris de mon vélo.

Pédales automatiques avec les chaussures peut-être un petit plus. Il suffit de clipser les chaussures et elles ne bougent plus. Il y a différents modèles, je suis perdue face à ce choix que j’ai devant mes yeux. Pour ne pas me tromper, j’ai préféré me la jouer vieille école. Je reste sur les basiques. Mais, vous pouvez toujours opter pour un modèle spécifique au triathlon qui s’enfilent et s’enlèvent plus vite lors des transitions.

Des chaussures de cyclisme ou encore des bonnes baskets de running pour des courtes distances. Pour ma part, mes Sayonara 3 ont vraiment fait l’affaire.  Je me suis sentie à l’aise dedans.

Une bonne veste coupe-vent car il faisait relativement frais. Quand on commence à prendre de la vitesse, on peut vite avoir froid.

Des gants apportant un meilleur confort une fois les mains sur le guidon.

Une gourde afin de bien s’hydrater car c’est la partie qui le permet le mieux.

Des lacets élastiques pour ne pas perdre trop de temps en faisant mes lacets.

Des bonnes chaussettes pour éviter les ampoules.

Une ceinture porte-dossard pour qu’il soit visible dans votre dos. C’est un réel gain de temps lors de la transition vélo- course à pied. Il suffira de tourner la ceinture une fois dans la dernière épreuve.

Des lunettes pour le vent et les moucherons.  Un pare-brise pour mon visage. Cet accessoire permet d’éviter l’éblouissement et permet de voir correctement le chemin emprunté.

Mon équipement triathlon 2

3eme épreuve :

J’ai déjà tout sur moi! En général, c’est la partie que nous avons déjà tous dans notre armoire. Sincèrement, je trouve que c’est le sport le plus abordable si je souhaite faire des calculs du coût par discipline.

Il est indispensable d’avoir une bonne paire de running que vous connaissez parfaitement. J’insiste encore à ce sujet car la course est un sport traumatisant pour notre corps. Vous ne pouvez pas courir avec des chaussures de fitness ou prévue pour le vélo. Il faut des baskets qui conviennent à la pratique de la course à pied, à votre morphologie et à votre foulée. Cette dernière épreuve reste la plus difficile car votre corps va être épuisé. C’est le moment propice pour se blesser.

Une casquette pour me protéger du soleil.

Surtout ma montre forerunner 920XT de Garmin qui fait le mode triathlon. Elle est indispensable pour suivre mes performances lors de ma course. Après, une simple montre chronomètre peut faire l’affaire mais j’aime savoir combien de distance j’ai encore à parcourir. Elle me permet de mieux gérer ma course. C’est la montre la plus complète que j’ai eu en ma possession.

Voici la totalité de mon équipement pour mon premier triathlon. Ce n’était pas le matériel parfait mais il m’a satisfait. J’étais prête pour le triple effort.

Un début dans le triathlon qui me semble se faire avec des bonnes conditions. J’ai relativisée en voyant certains équipements des participants. Il faut prendre le temps de s’équiper au fur et à mesure et surtout de tester au maximum pour se faire ses propres idées. Nous ne sommes pas crésus et Rome ne s’est pas construit en un jour. Nous sommes peut-être dans une société de consommation mais il ne faut pas oublier que nous avons tous un budget très serré.

Je n’ai pas eu envie de trop investir car je suis en phase de découverte de la pratique. Je suis dans l’optique de voir au fur et à mesure.

Investir dans du matériel de triathlon peut devenir très cher. Nous parlons de 3 disciplines avec des besoins différents. Le prix du dossard va avec car cela demande une énorme organisation.

N’hésitez pas à partager votre avis concernant mon équipement. J’ai peut-être oublié quelques accessoires ou détails. J’espère que cet article va vous donner une idée du budget à prévoir pour cette discipline

?

 Je portais : Tri fonction Skins >>,  combinaison de nage Nabaiji, Lunettes Nabaiji, le vélo Cross de la marque Cube Bikes >>, Lunettes de soleil Adidas >> ,Montre 920xt Garmin >> et sa ceinture HRM-Tri >> .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s