Travailler mes points faibles

Comme tout le monde, je ne suis pas bonne dans tous les domaines. En même temps, j’ai du mal à croire qu’une personne puisse penser qu’elle excelle partout. Mais bon, ce n’est que mon opinion. Même les athlètes ont une spécialité bien précise. Donc je me dis qu’en me lançant dans l’aventure du triathlon, il y a forcément un point noir : Le cyclisme.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (37)

Pour mon triathlon, je connais plutôt bien la course à pied et la natation. Le cyclisme, c’est une toute autre histoire. Mon niveau est faible en connaissance d’équipement et pire dans l’entretien de mon Smouk’bike. Ce n’est pas pour autant que je néglige cette discipline où je prends beaucoup de plaisir à découvrir des tas de choses.

Mon objectif avant le grand saut, était de dompter au mieux cette pratique pour ne pas souffrir dans le déroulement de l’épreuve. Certes, si je pouvais en plus accroître ma vitesse, ça serait le summum. J’ai préféré ne pas trop rêver. J’ai bien pris mes repères concernant les différents réglages afin de tenir une posture agréable sur le long terme. Bref, je ne sais même pas réparer un pneu crevé… Au boulot !? A moi la chambre à air, la chaîne et tout le tralala… Même pas! Je reste sur mon idée que la course à pied et la natation sont mes valeurs sûres.

Dans toutes mes pratiques, je suis faible quand il s’agit des montées. Une bête noire qui revient toujours. Je fais en sorte de développer des méthodes pour contrer cette barrière que je me suis forgée. Mon souhait est d’être plus efficace et progresser.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (51)Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (53)

Déjà que je suis bien stressée avant une course officielle alors que je « maîtrise » le sujet… Là, c’était pire.

Je pense bien me connaître mais j’avoue que ça aide beaucoup d’avoir des retours de mes partenaires afin de mieux progresser.

Je ne me suis pas amusée à suivre un plan spécifique pour le vélo car je n’avais pas de vélo de course. Mes parcours n’étaient pas sur du plat donc ma séance était avec un niveau d’effort très changeant. J’ai fait le choix d’être vigilante à ma fréquence cardiaque sur mes premiers tours de roues.

Tout d’abord, j’ai voulu faire un état des lieux de mes bases pour débuter correctement avec mon vélo et ne pas me dégoûter. J’ai voulu construire des bases solides afin de pouvoir augmenter l’intensité de mon entrainement progressivement. Ainsi, j’évitais le risque de me blesser ou de mal récupérer de mes efforts.

Mon objectif était d’accumuler des kilomètres en endurance pour voir jusqu’où mon corps étaient capable de répondre. J’ai constaté que les muscles n’étaient pas sollicités de la même manière et qu’il fallait un temps d’adaptation.

Et les transitions ? J’ai beaucoup misé sur celle de Vélo >> Course à pied vu que j’attendais ma combinaison néoprène qui n’est jamais arrivée. J’ai toujours un plan B et il m’a sauvé la vie. Je me mettais quelques contraintes comme le changement des baskets, mettre une casquette, ranger mon matériel…

Une fois que je commence à courir, j’ai 10 minutes pour que mon corps s’habitue au nouvel effort. Lors des premières foulées, j’ai l’impression de faire du sur place. D’où ce choix de m’entrainer à ce changement brutal d’un sport à l’autre.

Je ne voulais pas prendre conscience de mes erreurs une fois sur l’épreuve. Même s’il peut toujours y avoir des dérapages… et du stress impossible à canaliser. Mon espoir était que le plaisir l’emporte vu que je n’avais pas négligé ces aspects lors de ma préparation.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (46)

Au fil de mes enchainements, j’ai pris conscience que c’est un sport à part entière. En effet, le triathlon n’est pas qu’un simple enchainement de trois disciplines… Il faut le percevoir comme un lot complet et non une succession de disciplines.

Mon planning était conçu afin de me projeter dès la fin d’une course courue. Cette fixation d’objectifs est ma source de motivation pour ne pas rester sur le canapé quand il pleut ou qu’il fait froid. Mes objectifs donnent du sens à ma préparation. Je sais dans quelle direction je dois aller pour améliorer la qualité de mon entrainement.

Cependant, quand tu manques de temps pour t’entrainer, cela devient plus compliqué : Je suis mariée, je travaille 39 heures par semaine et je passe une heure en voiture pour aller travailler… Qu’on ne se le cache pas, mon planning est carré et calculé. Je n’aime pas perdre mon temps à attendre des personnes en retard. Je ne reste pas au boulot pour le plaisir. Oui, j’ai des occupations à côté et une vie personnelle. Mon entrainement s’articule autour de mes contraintes personnelles et non le contraire.  Même si ma vie professionnelle me pompe totalement mon mental et mon énergie. J’ai veillé à mon équilibre personnel pour ne pas tout chambouler et me sentir dépasser.

Cette pratique prend beaucoup de temps, il faut le savoir. Une sortie vélo comprend le temps de préparation, l’entrainement, le retour à domicile, le nettoyage puis la douche. C’est la même chose pour la natation.

La vie est déjà assez fastidieuse pour ne pas en rajouter sur un temps de plaisir. Je change mes parcours pour éviter la routine. Je roule toute seule car je n’ai pas cherché de club pour m’éviter des contraintes horaires. Toutes les diverses situations ennuyeuses et contraignantes, je n’en veux plus dans ma pratique.  Dans le triathlon, j’apprécie énormément le fait de la pluridisciplinarité qui me permet de casser la monotonie que j’avais à la fin de ma préparation marathon.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (40)

Je n’avais pas de home trainer, ce n’était pas une option car je manque définitivement de place dans un appartement. J’avais toujours mon vélo d’appartement mais c’est beaucoup moins cool :s .

Mes objectifs étaient les suivant :

  • Etre régulière
  • Découvrir une nouvelle pratique en me faisant plaisir
  • Faire des sorties longues pour gérer la fatigue et e préparer aux conditions stressantes pour l’organisme.
  • Connaître les exigences du parcours
  • La sortie de l’eau avec course à pied jusqu’à l’emplacement du vélo
  • Ne pas brûler les étapes
  • Si je suis fatiguée, je lève le pied ou je change ma séance.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (57)

J’ai travaillé ma glisse en natation pour garder au maximum d’énergie pour la suite de la course.  Je considère la natation comme un moyen de récupération, d’endurance et de renforcement musculaire. J’ai pratiqué essentiellement le crawl pour me sentir à l’aise et nager aux sensations. J’ai suivi des séances structurées pour me donner un cadre à suivre. Je sais que ma nage n’est pas exemplaire mais je n’ai pas trop envie de reprendre des cours. Même si je suis certaine qu’un avis extérieur aurait pu m’apporter une meilleure progression et de m’enlever des mauvaises habitudes. Ce sport est un réel moment de plaisir. Je ne veux pas rentrer dans cette spirale où je dois corriger et améliorer les moindres détails. Je suis déjà assez perfectionniste dans la vie de tous les jours… Si je peux l’éviter ici, je prends.

Je n’ignorais pas mes faiblesses. Je n’ai pas pensé que les deux autres sports viendront compenser mes lacunes. Bien au contraire, vu que la course à pied était après le vélo, il fallait que je maitrise absolument. Sinon, j’allais horriblement souffrir durant les 10km de course à pied. Un triathlon, c’est un triple effort. C’est bien beau d’avoir une spécialité, mais il faut prendre en considération que le chrono s’arrête à la fin de la course à pied.

Cube Bikes cross - choix de mon vélo triathlon (55)

Je porte : Un bandeau de Nike >> , une veste de Cube Bikes, un corsaire de Cube Bikes, des chaussures de Cube Bikes, le vélo Cross de la marque Cube Bikes >> et ma montre forerunner 920XT de Garmin.

Je n’ai pas misé sur mon équipement pour gagner du temps. Je suis partie du principe que seul un entrainement de qualité m’amènerait au maximum de mes capacités. Je suis heureuse de ce choix qui me ressemblait.

Et vous, quels sont vos points faibles?

A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s