Apprendre à gérer son stress

De nature stressée, ne me demandait pas de qui je tiens ça : Ma mère ou mon père.  La question n’est pas là. Le stress peut quelques fois me pourrir la vie. Je déteste être en retard donc je deviens vite infecte. Face à une difficulté, je perds mes moyens. Alors je passe par des palpitations, des tensions musculaires, la sudation et l’irritabilité ! Un beau petit mélange ! Vous ne trouvez pas ?

Lors d’une course officielle, je suis très anxieuse d’où des contres performances. C’est pour cette raison que j’ai décidé de transformer mon stress en énergie. Je peux vous dire qu’il y a de la matière. Un comble de se sentir stressée alors que c’est avant tout un loisir destiné à me procurer du bien-être. La course à pied me permet de le diminuer jusqu’à l’anéantir.

Skins - Gérer son stress (11)

Quand je fais une séance d’entrainement, c’est bien le cas. Le stress, la colère et mon anxiété s’envolent. Au vu de certains points dans ma vie qui ne me conviennent pas, j’avoue que cela me fait énormément de bien.

Durant ma dernière préparation, j’ai appris à être moins  « carré ». Je vous explique, il fut un moment où si je n’étais pas dans les bonnes allures pour chaque entraînement, je me disais que j’aillais forcément le payer à un moment donné. Une grande perte d’énergie mentale. Si je suis en-dessous de l’allure visée, je me dis que j’ai juste encore du travail à faire. Ainsi, je vais vite voir ma progression au fil des semaines.

Une situation délicate et les premiers signes se font ressentir. Je commence par me poser une question puis mille autres arrivent. Il me suffirait de répondre à l’unique question : Quelle est la source de mon stress ? Généralement, c’est lié à ma première motivation de mon inscription à cette course.

Skins - Gérer son stress (21)

 

Skins - Gérer son stress (27)

Je ne pense pas être la seule dans ce cas. Généralement, c’est l’attente sur la ligne de départ qui me parait être interminable. Un moment difficile à vivre si le stress monte. Il peut pomper toute mon énergie. Pour le coup, je ne me compare pas aux autres participants. J’essaie juste de me dire : Je suis endurante et que je ne lâche rien quand c’est difficile…

Le stress avant une course est normal et logique. Il peut même être présent la veille de la course. Pour mon marathon de Paris, j’ai profité du samedi pour ne pas du tout me focaliser sur le sujet. J’ai enlevé toutes les sources de stress possibles dont le salon du running. Je me suis changée les idées en optant pour une soirée entre amis. D’ailleurs, mon récit de course se trouve ici.

J’ai également évité la pression que les autres pouvaient m’infliger. Sans le vouloir bien évidemment. Quand on te demande le chrono ou qu’ils projettent déjà certains résultats.

La semaine qui a précède la course, je ressens toujours une phase de relâchement. J’ai un moment où je ne suis plus très motivée.

Skins - Gérer son stress (14)

Certes, j’avais toujours des petites pensées qui surgissaient à certains moments : Ma préparation ? Peur ne pas franchir la ligne d’arrivée ? Je chassais vite fait tout cela pour être plus sereine. Je me rassurée : « Je me suis entrainée pendant des semaines, quoi qu’il arrive, je vais être tellement heureuse quand je vais franchir la ligne d’arrivée. La préparation s’est bien passée, je me sens en forme et prête à en découdre…  » Par exemple, cette année, j’ai senti que mon corps répondait mieux, j’avais moins de pression et plus confiance. C’est très personnel mais ça m’a beaucoup aidé pour trouver une situation confortable dans la gestion de mon stress.

Si cela n’est pas suffisant, vous pouvez toujours faire une reconnaissance du parcours afin de connaitre les difficultés. Il n’est pas nécessaire de faire sa totalité mais rien que le fait de courir les derniers kilomètres, on a la sensation de l’avoir déjà effectué. Cela permet une meilleure projection.

Skins - Gérer son stress (5)Je porte: Débardeur de Nike, Brassière DNAmic de Skins, le short de Skins , des chaussettes Asics, les baskets FuzeX Asics, un bandeau de Nike et la montre vivoactive de Garmin.

Voici ma boîte secrète pour transformer mon mauvais stress en bon :

  • Une bonne respiration pour enlever la crispation et relâcher tous mes muscles.
  • Visualiser ma course dans les meilleures conditions possibles ou tout simplement se croire sur la plage avec des cocotiers. Pour faire plus claire, le but est d’avoir un cocktail d’images positives.
  • Ma bulle en m’isolant avec ma musique. Je suis une associable, je me réfugie dans mon propre monde avec la musique qui me plait. Une méthode me permettant de me recentrer sur moi-même. Je cours avant tout pour moi-même et non pour faire plaisir aux gens.
  • Se recentrer sur l’instant présent car je ne peux pas refaire toute ma préparation. Il est bien trop tard pour regarder derrière moi. Finalement, je n’ai aucun enjeu vital. Je suis sur cette course pour me faire plaisir avant tout. Je vais courir puis on verra bien le résultat final.
  • Me concentrer sur ma foulée. Voir les baskets qui avancent est une chose qui me rassure.
  • Ne plus craindre le regard des autres. Je ne regarde plus les performances des autres depuis très longtemps. Pour ma pratique, le plaisir et le bien-être passent bien avant la souffrance pour atteindre un record personnel.

Libre à chacun de trouver ses astuces qui l’aideront à éloigner le stress. C’est à vous de comprendre comment vous réagissez et de choisir la méthode qui vous convient. Plus on a de l’expérience, plus on trouve nos remèdes. Cela prend du temps : réfléchir aux choses qui calment, motivent, rendent heureux…

Bref, les outils sont à la portée de tous ! Quelques fois, il suffit juste d’un regard extérieur pour se rendre compte de certaines choses.

Et vous, avez-vous des petits « trucs » et astuces pour combattre le stress ?

A très vite

Je remercie ma photographe préférée, ma copine, mon ancienne collègue LC² Photographies qui m’offre toujours un petit shooting génial❤

 

 

 

 

 

 

7 réflexions sur “Apprendre à gérer son stress

  1. Bonjour,
    Je t’envie d’avoir trouvé un moyen de le gérer. Mon stress me provoque depuis environ 1 an de forte douleur m’empechant de pouvoir courir comme je le voudrais mais pour palier à ce stress on me dit que seul le sport (35 min quotidien minimum) peut m’aider (en plus des semelles thermoformées qui me font vraiment du bien ainsi que des cure de vitamine spécifique pour le stress) mais c’est un cercle vicieux. Bravo à toi et merci pour tes récits qui me redonne de la motivation quand je ne parviens plus à la trouver.

    J'aime

    • Bonsoir,
      Je peux comprendre ta situation. Cela demande beaucoup de travail et d’énergie pour y parvenir. J’ai encore du stress dans certaines situations mais beaucoup moins dans ma pratique sportive. J’ai pris conscience que je cours pour me débarrasser du stress du quotidien. .. aucun intérêt de m’en faire subir une source supplémentaire! Bon courage!

      J'aime

  2. Je suis une grande stressée aussi et ce qui m’énerve le plus c’est que je peux prendre 40 pulses d’un coup sur une ligne de départ juste à cause du stress. Même pas besoin de regarder ma montre je le sens dans ma poitrine. Pourtant ce n’est que le début donc je ne vais pas encore chercher de gros chronos sur les courses ou quoi. Je sais que c’est dans ma nature d’être stressée comme ça mais bon. Par contre c’est un stress « positif » sur mes performances car je suis toujours étonnée de mon temps et de ma vitesse haha (tant mieux tu vas me dire). Pour l’instant j’essaye de respirer et inspirer profondément sur la ligne de départ et pendant la course j’essaye de ne pas trop regarder ma montre pour ne pas me stresser encore plus à la vue de mes pulses…

    J'aime

  3. mon problème est tout contraire. Je ne me stresse jamais alors que parfois un peu de pression ne me ferait pas de mal. Si je regarde les chronos des années précédentes à une course et que je suis dernière en me comparant, c’est pas grave, je n’ai pas l’esprit de compet.
    Mais en fait c’est bien pire que ça, je n’ai aucune ambition ce qui me fait stagner j’ai l’impression…
    il faudrait trouver un bon compromis entre les 2…
    🙂

    J'aime

    • Après si tu n’as pas l’esprit de compétition, c’est peut-être pour cela. Tu sembles tout de même avoir envie de battre ton meilleur chrono? Ou pas du tout? On peut ne pas avoir l’esprit de compétition mais avoir envie de se surpasser par rapport à son ancien meilleur chrono! Je suis stressée pour faire un meilleur temps que la fois précédente et non par rapport aux gens qui m’entourent 😊😊😊
      Merci pour ton partage 😚

      J'aime

      • Non même pas. Je fais très peu de courses ca me tente pas pour l’instant. Je voudrais progresser mais je ne me donne pas les moyens. Entre les enfants le boulot la vie quoi, j’ai du mal a m’astreindre à un certain rythme régulier pour progresser.
        Je manque vraiment d’ambition et ca commence a me « bouffer »…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s