Séjour à Semnoz avec Merrell – Part 2

A l’occasion d’un week-end avec la marque Merrell, je me suis retrouvée à vivre une expérience unique. En effet, je n’aurais jamais pris cette décision de faire un week-end de ce genre. Vous n’êtes pas sans savoir mon amour pour la neige. Quand je quitte mon chez moi, c’est pour retrouver le soleil. J’aime beaucoup partir dans des endroits montagneux mais pas lors de la saison hivernale.

J’ai eu un grand moment de solitude face à l’annonce du planning. Déjà, je n’aime pas la neige donc forcément je n’avais pas le nécessaire en tenue. Ensuite, j’ai déjà froid la nuit chez moi… donc savoir que je vais faire un bivouac original… ça me stresse à mort. Du coup, j’ai fouiné sur Internet pour découvrir que c’était une nuit sous IGLOO. LA BLAGUE !!!! L’idée est géniale mais je me connais. Je ne supporte pas le froid.

Merrell - Village igloo Semnoz (73)Merrell - Village igloo Semnoz (74)

L’impression d’être au bout du monde.

Après la journée que je vous ai raconté ici >>. La nuit glaciale tant attendue est arrivée. Direction mon igloo sous la lune haute dans le ciel. Ce dôme de neige fait complétement partie du décor.

Je me glisse sagement dans mon petit smouk’igloo de 7m2 un peu frais mais il me protège du vent. C’est déjà ça. Le choix est 100% neige matelas isolant, duvet grand froid, drap coton, oreiller et peaux de moutons. L’intérieur est basique : une simple planche en bois surmontée d’un matelas gonflable font office de sommier. Une chance incroyable de passer une nuit exceptionnelle sous un igloo en altitude. On s’y sent tout de suite très bien. Une nuit, seule au monde.

Merrell - Village igloo Semnoz (31)

Repos d’un inuit. J’ai dormi dans un congélateur ! Photo : Marilyn

Bien emmitouflée, je me suis faufilée dans le drap et le duvet de haute montagne bien douillet. Le silence de la nature est roi. C’est assez troublant les premières minutes. La totalité de mes sens se réveillent pour prendre une nouvelle dimension. Sans eau, sas électricité… J’avoue que la vie en pleine nature fut délicate. J’ai eu du mal à m’endormir avec ce retour aux choses simples.

Finalement, il ne fait pas si froid que ça. Des duvets de haute montagne bien douillets m’offrent du confort simple et authentique. Il faut vraiment bien se couvrir car la température dans l’igloo oscille entre 0 et 4°C.

Pendant quelques instants, j’ai joué la Reine des Neiges. Enfin, au niveau de la magie tout était là, mais je n’ai pas eu la formule « luxe » que propose l’éco-bivouac. C’était un confort rudimentaire pour respecter le côté environnemental de l’endroit.
Je crains le froid ! Même avec un équipement du tonnerre et le pouvoir isolant de la neige, une nuit à cette température quel que soit celle extérieure. J’ai mis en place quelques stratégies contre le froid. Voici quelques conseils pour rester au chaud et survivre à une nuit en igloo :
• Se détendre.
• Suivre les instructions données par le guide.
• Se découvrir avant l’entrée dans le couchage. Durant 3 minutes, vous vivez les pires minutes de votre existence. Le fait d’être trop couvert engendre de la transpiration. Une fois mouillé, c’est le combat contre le froid ! Mettre un bonnet mais pas la veste ou pantalon de ski, surtout si ils sont humides ! J’ai changé mon haut et j’ai gardé mon collant qui était sous mon pantalon de ski. Ne surtout pas garder des vêtements humides, même les chaussettes. Les duvets sont conçu pour résister à -20°C, la température dans les igloos ne descendant pas sous les 0°C. Normalement, on est censé tenir le coup.
• Mettre le reste de sa tenue au fond du duvet pour qu’elle soit sèche le lendemain. Ne pas les oublier !
• Boire avec modération ! Quelle horreur de devoir se lever la nuit pour se rendre aux toilettes sèches qui ne sont pas à côté.
• Bouger régulièrement ses mains et frotter ses chaussettes jusqu’à ce que les pieds soient chauds. Heureusement, que j’avais des bonnes chaussures, les Capra de Merrell qui n’ont pas rendu mes pieds humides. Si vous avez trop froid, un petit tour en cloche pieds va vite vous réchauffer :p ou des chaufferettes.
• Mettre votre téléphone dans votre duvet pour le protéger. La batterie se décharge à vitesse grand v. J’en avais une de secours dans mon sac.
• Un problème avec votre couchage, alerter le guide ou vos partenaires.
• Mettre les chaussures ouvertes sur le côté afin qu’elles respirent et sèchent. Elles seront froides le lendemain matin quoi que vous fassiez. L’option du sac plastique pour faufiler vos chaussures dans votre duvet pour les réchauffer durant la nuit
• Fermer le duvet entièrement ! Serrez les dents ! Se faufiler entierement et ne plus respirer ! Okay, je blague ! Il faut quand même respirer ! J’ai protégé ma tête au maximum de l’air froid. Il y a toujours l’option mettre un bonnet.
• Se blottir contre son partenaire ! Un peu difficile dans mon cas  J’ai tout de même survécu , mes 20 doigts et 20 orteils n’ont pas fini en glaçons.

C’était FOR-MI-DA-BLE! Un réveil au petit matin face à la nature étincelante de blancheur afin de savourer le lever du soleil sur la chaîne des Alpes et du massif du Mont Blanc. Les montagnes couvertes de neige qui se teintent dès que le soleil pointe timidement le bout de son nez. Le Mont blanc sort doucement de la pénombre pour m’offrir un instant magique. C’est une beauté indescriptible et à couper le souffle. Une vue digne d’une carte postale.

Un petit déjeuner montagnard en douceur avec des produits régionaux. La montagne, ça creuse !

Une nouvelle activité : Le paret pour observer la splendeur du domaine sur les hauteurs. Alors, je ne suis pas une professionnelle des activités d’hiver, j’ai eu un peu peur au début. Je suis une trouillarde, je l’assume. Mais la glisse est géniale !

Merrell - Paret Semnoz (1)Merrell - Paret Semnoz (4)

Un hébergement atypique, écologique et pratique puisque nous sommes à moins de 10 minutes à pied des pistes. Top pour être à l’heure pour les activités du lendemain ! Ce sont des petits igloos qui ne sont pas chauffés donc le duvet de qualité et la grosse couverture est obligatoire pour survivre. Une extraordinaire expérience que de dormir au milieu d’un magnifique village igloo de Semnoz. Un panda dans un igloo, je pense que c’est rare.

La nuit en igloo est réellement une aventure à vivre à plusieurs. J’avoue que la proximité avec le reste du groupe m’a permis de me sentir en sécurité. J’avais tellement cette crainte d’avoir froid durant mon sommeil. Une impression de me retrouver au milieu de nulle part même si j’avais conscience de l’endroit où j’étais. Au cœur du hameau du Semnoz, un village d’igloos dans un cadre naturel.

A travers ce concept, ce bivouac montre une image du respect de l’environnement. Cet éco-bivouac respecte les grands principes du développement durable. Il est conçu de matériaux recyclables et produisant leur propre énergie.

Une nuit impérissable dans un igloo 100% neige. J’ai apprécié ce retour aux sources dans la peau d’un esquimau. Un espace très apaisant. Un voyage dans un autre monde et redécouvrir tout ce que l’on a oublié. Un changement radical de décor qui m’a fait « redécouvrir» la montagne couverte de neige. Je suis vraiment très heureuse d’avoir eu la chance de tester un lieu atypique et fabuleux. D’autant plus quand c’est dans des conditions qui ne me conviennent pas forcément aux premiers abords. Un réel moment de magie que je ne pensais pas apprécier.

Un week-end au calme et dépaysement total. Rien de mieux pour sortir de son quotidien. J’ai profité de la nature avec un cadre authentique. Pour les personnes qui habitent en ville (comme moi), c’est un vrai bonheur. Une expérience exceptionnelle difficile à décrire. Il faut vraiment la vivre. Un retour à la nature qui fait du bien loin des sentiers battus. Un moment inoubliable dans ce village igloo. J’ai vécu un bon moment d’émotion à contempler un ciel étoilé comme l’on en voit plus.

Si c’était à retenter, je rêverais de faire ma nuit en alti-dôme au toit panoramique avec vue des étoiles. Je pense que je n’aurais pas fermé l’œil de la nuit. Ce n’est que partie remise pour des expériences palpitantes. Pourquoi pas la construction d’un igloo. Une bonne initiation à sa construction, le bâtir soi-même afin de vivre une expérience de A à Z ! Un vrai plus qui me laissera sans aucun doute de grands souvenirs.

Déjà l’heure que quitter les camarades Marilyn, Pascal, Alexandre et Etienne sans qui le séjour aurait été moins fun. Un grand merci à toutes l’équipe de Merrell pour cet invitation, l’accueil et l’organisation de ce splendide week-end. C’était hors du commun avec de la bonne humeur, la convivialité et des activités plus fun les unes que les autres. Les yeux remplis d’étoiles.

Du coup, pour mes vacances estivales, j’ai bien envie de tenter une nuit insolite dans un tipi ou une cabane en bois. Même avec mon vertige  , j’ai des tas d’idées pur des futurs séjours. Il est certain que je veux bien y retourner poser mes petits pieds tôt ou tard pour refaire le plein d’étoiles dans les yeux.

Avec ce planning chargé, je n’ai pas eu le temps de chausser mes baskets pour faire ma sortie longue de ma préparation marathon. J’étais un peu frustrée de ne pas pouvoir profiter de ce cadre pour faire un petit tour du lac. J’apprécie tellement les runs touristiques pour découvrir les villes et enlever la routine de mon entrainement. J’aime en avoir plein les yeux.

J’étais certaine de vivre un moment extraordinaire et mes appréhensions ne m’ont pas gâché mon séjour. Merrell m’a offert cette opportunité avec ce formidable week-endt d’émotion afin que nous le partagions ensemble.

Êtes-vous à la recherche d’aventures et dépaysement ? C’est votre bonheur, une nuit dans la peau d’un esquimau. Exit le traditionnel hôtel, In l’évasion dans des hébergements atypiques. Optons pour l’extravagance en se mettant dans la peau d’un esquimau le temps d’une soirée.

Je vous laisse avec quelques photos de ce village et je retrouve très vite ! J’espère que cette parenthèse vous plaira autant qu’à moi. Un véritable plaisir de pendre quelques photos dans un lieu joli. Je dois dire que ce n’est pas demain que vous allez en revoir. Héhé !

Bonne fin de journée à tous.

?

Merrell - Village igloo Semnoz (77)Merrell - Village igloo Semnoz (81)Merrell - Village igloo Semnoz (84)

?

?

?

2 réflexions sur “Séjour à Semnoz avec Merrell – Part 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s