Ma paire de Mizuno Wave Rider 19

C’est l’heure de vous parler de la Mizuno Wave Rider 19, ma 4ème paire de ce modèle. Autant vous dire que mes paires de la marque japonaise n’a plus trop de secret pour moi. Mais j’avoue que j’aimerais vraiment tâter le bitume avec d’autres modèles qui me font de l’œil depuis quelques semaines. Pour le 110eme anniversaire de Mizuno, la Wave Rider 19 occupe une place primordiale dans la campagne. Les raisons sont simples, ce modèle est polyvalent : Footing, Fractionné, Marathon… Je suis plus que satisfaite de les avoir eu à mes pieds pour ma préparation marathon.

_L0A4577

Pour cette fameuse campagne «  NEVER STOP PUSHING », j’y ai contribué en effectuant un article à relire ici. La version anglaise est disponible ici.

Au commencement de ma préparation marathon, j’ai effectué un contrôle de mes baskets. C’est vraiment une phase très importante pour ne pas se blesser bêtement. C’est avec tristesse que j’ai observé la fin de vie de mes Wave Rider 17 qui m’ont accompagné lors du marathon de Paris et mes Sayonara. Les semelles étaient vraiment usées. Me voici avec le dernier modèle pour faire ma préparation dans les meilleures conditions possibles.

Je sais qu’il n’y a pas que le look dans une paire de running. Cependant, je trouve que cela y contribue d’avoir un équipement qui nous plait. Je peux paraitre superficielle mais je l’assume complétement. Je n’aime pas mettre des choses qui ne sont pas de mon goût. Je prends du plaisir à mettre mes baskets, à courir avec et surtout mettre des belles photos sur les réseaux sociaux.

Sur ce modèle, je ne trouve pas un réel changement concernant le design. On premier coup d’œil, on reconnait parfaitement le style de la marque. Nous retrouvons le dégradé de deux coloris. Cette année, je n’ai pas craqué pour le modèle OSAKA mais pour le rose et violet. Il m’a tout de suite tapé dans l’œil. Pourtant j’aime beaucoup l’Osaka ou le modèle violet. Je ne peux pas avoir tous les coloris. Le choix fut difficile car il y a un panel tellement joli. Rien que de voir toutes les baskets défilées sur mon écran, j’ai envie de TOUTES les porter.

Comme toujours, le confort est au rendez-vous. J’ai remarqué que le chaussant intérieur est plus doux et plus moelleux. Son avant de la chaussure large me permet de me sentir libre dans mes baskets. Il n’y a rien de plus horrible de se sentir compresser comme dans une boîte à sardines. La circulation du sang se fait parfaitement. C’est un point fort de la marque que je souligne toujours. Je peux concevoir que ceci ne puisse pas plaire à tous.

Lors de mes premières foulées, j’ai trouvé la chaussure plutôt rigide sur l’arrière du talon. Au bout d’1km, cette sensation s’est envolée. Le maintien de l’ensemble du pied contribue à se sentir en toute sécurité pour éviter de se tordre la cheville.

A ma grande surprise, j’ai constaté que les lacets sont très longs et plus fins que sur les anciens modèles. Pour le coup, cela me dérange un peu. Même avec un double nœud, les lacets tapent un peu trop sur mes chevilles et j’ai l’impression qu’ils sont toujours défaits. Sur mes premières sorties, cela m’a perturbé. Mais bon, je trouve que ce détail est un peu un reproche facile. Au pire, je peux toujours changer mes lacets. C’est un peu plus compliqué quand il s’agit de modifier le mesh :p. D’ailleurs, j’en profite pour vous dire qu’il est très résistant.

Lors de ma préparation marathon, les Mizuno Wave Rider 19 ont vu la route, les chemins tracés, la forêt et la piste. Des sols très différents avec une seule paire offrant amorti et dynamisme toujours intéressant à toutes les allures. Elle s’adapte à tous les profils de mes sorties. L’accroche est présente même sur le sol humide. Lors d’une sortie en forêt, je suis restée stable malgré le sol rocheux. C’était agréable de ne pas sentir les imperfections du sol. Cependant, ce n’est pas son domaine, je préfère largement des chaussures de trail pour ce type de sortie. Mais vu que ma sortie était avec bitume, chemins tracés et forêt, j’avais besoin d’une chaussure qui polyvalente.

Le modèle Wave Rider a une réputation de taper un peu lorsque le rythme est lent. Lors de ma première sortie, je l’ai retrouvé lors de ma première sortie mais cela s’est vite estompée au fur et à mesure. J’utilise cette paire essentiellement pour mes sorties moyennes et longues distances.

_L0A4570Sur cet article, je porte : La tenue : Un débardeur Roxy, une brassière de Skins >>, une veste impermalite de Mizuno , des chaussettes de Thyo >> et un collant de Nike >> . Pour les baskets:  les Wave Rider 17 >>, les wave rider 18 avec le modèle Osaka >>  et les Wave rider 19 >>.

La plaque Wave dans la semelle garantit une meilleure répartition de l’onde de choc au moment de l’impact au sol. Ainsi, elle assure un équilibre idéal entre une excellent amorti et une stabilité efficace.

Sa technologie U4icX réduit de 30% le poids de la chaussure pour un amorti tout aussi dynamique et un confort d’accueil.

En quelques mots, je peux la définir : soignée, qualité, agréable, confortable, maintien, amorti, dynamisme, souplesse et stabilité. Un modèle qui ne peut plus m’échapper pour sa polyvalence, c’est pourquoi je le considère comme incontournable. Elle m’offre des sorties de qualité avec une utilisation maximale. La paire idéale pour découdre le bitume d’un semi-marathon jusqu’au marathon.

C’est certain, je n’ai pris aucun risque en choisissant ce modèle qui reste très fidèle à son prédécesseur. Quand un article fonctionne, il est inutile de vraiment le modifier. Juste de le peaufiner avec quelques améliorations. C’est bien la preuve que le travail de la marque est bien effectué. Mizuno améliore quelques détails mais les bases restent identiques. Je n’ai rien à ajouter de plus, sauf de lire les articles au sujet de la Wave Rider 17 >> et la Wave Rider 18 >>.

_L0A4571La paire de Wave Rider 19 est disponible dans plusieurs coloris au prix de : 145 euros.

Je pense qu’il serait vraiment intéressant que je me procure d’autres modèles de la marque Mizuno. Je suis certaine que je ne vais pas prendre de risques en allant un peu plus loin dans ma conquête de celle-ci. Je suis une Mizuno Addict, mes pieds et mes jambes me remercient toujours à la fin de mes sorties.

J’ai un peu de mal à sortir de la marque car j’ai trouvé la marque qui me correspond. Cependant, j’apprécie également Asics car c’était la marque qui m’a accompagné lors de mes premiers pas dans le running. Je fais des tests à côté mais je privilégie Mizuno lors de mes périodes de préparation pour mes courses officielles.

Je remercie ma photographe préférée, ma copine, mon ancienne collègue LC² Photographies qui m’offre toujours un petit shooting génial ❤

Que pensez-vous de la marque Mizuno? Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans ce modèle?

A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s