Tenue adaptée pour l’hiver : Comment ne pas finir en stalactite !

Avant d’arriver dans la période hivernale, je pense qu’il est temps de s’équiper en conséquence. Avec les températures qui baissent, nous avons un avant-goût de la suite. On ne sait plus trop comment s’habiller pour aller courir. Si je mets un T-shirt à manches longues, je risque d’avoir trop chaud au bout de 10 minutes. C’est la question existentielle avant chacun de mes départs pour mon run : Comment je vais me vêtir aujourd’hui ?

C’est la saison la plus difficile à tenir. Je tiens à continuer mes sorties pour garder ma régularité. J’ai en perspective mes prochaines courses officielles avec qui j’ai rendez-vous au Printemps. Je vais être plus motivée que jamais à affronter cette période de grand froid.

WP_20151101_14_54_25_Pro__highres

Voici quelques conseils pour vous rhabiller avant le froid hivernal. Le but est vraiment de se sentir à l’aise de la tête aux pieds.

Avant de sortir, je m’échauffe dans le sas de ma résidence. Je fais un échauffement qui permet d’augmenter la température de mon corps. Mes muscles se réveillent par la même occasion. Cela évite l’électrochoc.

Il est indispensable de bien se couvrir avant de mettre vos baskets dehors. Sur les photos, vous pouvez voir mes différentes couches. Voici celles que je porte suivant le degré hivernal que nous pouvons atteindre :

  • Une première couche pour éviter d’être mouillée avec la transpiration : Un débardeur ou un T-shirt technique. Ils ont la capacité d’être léger et confortable. Je n’ai pas la sensation d’humidité durant l’effort.
  • Une autre qui permet de garder la chaleur: Un T-shirt manches longues fin ou un plus épais/doublé polaire avec un zip au niveau du cou. Je change vraiment suivant la météo et le type de ma séance. Il faut choisir ce qui nous convient le mieux.
  • Une couche qui permet de protéger du vent, du froid ou de la pluie: Le coupe-vent ou la veste imperméable. Grâce au bon système d’aération, je n’ai pas trop chaud et je cours toujours au sec. J’ai la possibilité de l’ouvrir pour aérer à mon envie ou de l’enlever durant l’effort. J’aime beaucoup mes vestes imperméables de Nike car elles ont des capuches. C’est vraiment top quand il pleut. Je n’ai plus besoin de contracter mon corps pour combattre le vent.

Pour vous décider dans l’achat de votre veste: elle doit s’adapter au climat avec une technicité isolante et déperlante, avec uun séchage rapide. La repsirabilité est un point majeur: ma température corporelle est régulée pendant l’effort et la sueur évacuée vers l’extérieur. Ainsi, je n’ai ni trop chaud ni trop froid. Elle doit correspondre à la course à pied, un modèle léger et cintré avec des poches et des bandes réfléchissantes.

Néanmoins, je n’accumule pas trop les couches. Je m’adapte énormément aux températures et au vent. Je ressens vite une impression de surchauffe si je suis trop couverte. Je me réchauffe très rapidement. Les premières minutes sont les plus difficiles à tenir. Si je constate que je me suis trop couverte, j’enlève l’une de mes couches. Pour faciliter le déshabillement en plein milieu de votre sortie, choisissez bien vos vêtements. Évitez de mettre votre montre sur vos couches. C’est horrible à enlever si nous nous en rendons compte une fois que nous avons débuté à nous dévêtir. Quand je me retrouve à avoir trop chaud, je ceindre autour de ma taille. Si je sens que je me refroidis, je n’hésite pas à remettre le vêtement qui va m’éviter d’attraper un rhume.

Dans mes critères de choix avant l’achat de mes hauts, je regarde s’il a le bout des manches permettant de passer mon pouce. En effet, cela m’évite de mettre des gants. Cela protège parfaitement ma main. Le parfait compromis pour ne pas avoir trop chaud. De plus, je peux faire du tactile en toute facilité.

WP_20151101_14_53_35_Pro__highres

Il faut avoir des vêtements adaptés. Exit le pull de mamie ou en coton. Il n’y a rien de pire pour garder l’humidité. De plus, c’est des vêtements épais et lourds. Les marques proposent des vêtements spécialement conçus pour nous laisser transpirer tout en laissant notre corps respirer et évacuer. Le premier réflexe de se couvrir davantage n’est pas le meilleur.

Le grand plus sur les vêtements restent les ouvertures par zip. En effet, je déteste avoir mon corps chaud et moite. Avec les multiples ouvertures, je peux ventiler mon corps.

WP_20151101_14_55_43_Pro__highres

Pour le bas, j’utilise un bon collant de running pour me sentir à l’aise et bien au chaud. Je reste très admirative devant les coureurs qui continuent de courir en short. J’ai la chair de poule rien que d’y penser. Mon collant me permet de me protéger du froid. L’année dernière, je suis souvent rentrée en ayant les jambes toutes rouges tellement que j’avais froid. Cette année, j’ai opté pour un collant doté de la technologie Breath thermo qui a des pouvoirs chauffants tout en étant légère. Il produit la chaleur au contact de l’humidité générée par le corps lors de l’effort. Cependant, si les températures ne sont pas trop basses, je garde mes collants longs de mi-saison.

J’ai longtemps utilisé un cache oreille et les gants ayant peur d’avoir trop froid. Je suis une grande frileuse. Néanmoins, soit c’est la matière qui n’était pas adaptée ou c’est moi le problème. J’ai l’impression d’être dans un sauna au bout de 10 minutes. Du coup, je préfère avoir froid au démarrage ou alors je dois investir dans des accessoires plus performants. Cependant, il est fortement recommandé de se couvrir les extrémités. Je mets aussi de la crème sur mes mains pour éviter qu’elles souffrent.

WP_20151101_14_56_26_Pro__highres

WP_20151101_14_56_35_Pro__highres

Au niveau des chaussures, j’utilise mes plus anciennes. J’ai moins de scrupules de les voir souffrir que mes nouvelles acquisitions. Je fais du favoritisme entre mes paires de baskets. Il est important de bien garder les pieds au sec. Je suis très vigilante à ne pas mettre mon pied dans une flaque d’eau. Il n’y a rien de pire pour me refroidir.

Au niveau des chaussettes, je prends généralement des hautes pour éviter le vilain petit coup d’air frais au niveau des chevilles.

Forcément hiver se définit par des journées plus courtes. On est souvent confronté à courir la nuit. Si je suis sur la piste, je peux me permettre de garder un bon rythme. Au contraire, si je commence à sortir dans les alentours, je cours forcément moins vite. Je me repère bien vu que c’est des endroits éclairés. Mais je reste toujours vigilante par un manque d’attention de ma part.

WP_20151101_14_57_47_Pro__highres

Une veste qui protège bien du vent et de la petite pluie fine.

Qui dit nuit, dit tenue pour être visible. Les marques mettent de petites parties réfléchissantes sur les vêtements. Nike est d’ailleurs très fort avec ça. On peut aussi ajouter des brassards lumineux ou une lampe frontale.

Donc zou, on sort son bout du nez pour aller s’entrainer. On n’a pas peur de courir dans ce froid de canard !

WP_20151101_15_02_17_Pro__highres

Une veste qui protège du froid, du vent et des grosses pluies. Le plus reste la capuche. Ma veste préférée.

Je porte :

Un Débardeur Roxy, un T-shirt à manches longues Adidas, une veste Nike, un collant Mizuno, les baskets Wave Sayonara Mizuno , la montre garmin forerunner 225 et  un bandeau Nike.

Je l’avoue, il m’est difficile de sortir quand il pleut. Cependant, quand on est bien équipé, ce n’est pas désagréable. Je fais attention à ne pas tremper mes pieds pour ne pas être gêné durant ma course. On se motive en pensant à ses objectifs et en écoutant de la bonne musique.

La fraicheur et l’humidité demande un investissement dans une tenue efficace et adaptée. La pluie me gène de moins en moins. Toutefois, j’ai encore un peu de mal avec le froid d’où toutes mes petites astuces pour prendre le dessus. Une fois bout à bout, ce n’est que du plaisir de sortir sous cette météo.

Je peux concevoir que c’est un sacré budget. Je ne le cache pas. Toutes les marques font des produits pour nous faciliter notre pratique. Ce n’est pas une question de marketing mais bien de confort et d’utile dans notre pratique. Je me suis équipée au fil des années. Je n’ai pas tout eu dès le départ. S’il y a bien une chose à investir rapidement, c’est une veste pour vous protéger selon les intempéries. Le fait d’investir dans plusieurs couches va vous permettre un confort absolu.

Pour vous aidez, je vous conseille de faire un tour dans mes listes shopping qui sont adaptées aux conditions de la saison. Le gros piège de l’hiver est de trop de couvrir. Il faut s’efforcer à en mettre moins pour éviter le sauna. C’est vraiment une sensation qui peut ruiner votre séance. Au moins, ça donne une bonne raison pour se faire des jolis cadeaux. Ce petit investissement peut être un excellent moyen pour vous motiver à courir.

En définitif, voici mes couches pour le haut du corps:

  • Une brassière
  • Un débardeur / Un T-shirt manches longues / Un sweat polaire adaptée à la course à pied
  • Un coupe-vent ou une veste imperméable pour la pluie. Il est possible que je prenne pas cette couche si le vent ou la pluie n’est pas au programme du jour.

Quelles sont vos astuces pour courir en hiver ? J’ai hâte de connaitre vos petites astuces pour ne pas finir en glaçon!

A très vite 😉

6 réflexions sur “Tenue adaptée pour l’hiver : Comment ne pas finir en stalactite !

  1. contrairement à toi, j’adore courir sous la pluie, j’ai l’impression de voler tellement mon corps réagit bien. Je mets aussi plusieurs couches: brassière, debardeur, manches longues et veste ça reste le combo idéal. et le cache oreille en polaire sinon otite! par contre concernant le pantalon j’ai tjs du mal: j’en ai un spécial grand froid, en général quand je le mets je meurs de chaud, et j’en ai un autre « normal » j’ai froid avec… et le short no way!

    J'aime

  2. Moi c’est ma période préférée pour aller courir, déjà le week end le matin de bonne heure tu croises personne et donc t’es peinarde pour courir… la nature est différente, elle se réveille doucement…. et surtout tu souffres pas de la chaleur comme en plein été même si ici en normandie, on peut pas dire qu’on la ressent la chaleur….

    J'aime

  3. Hello Smoukinette,
    je connaissais depuis peu ton compte twitter et là je découvre ton site par cet article.
    Pour ma part, en hiver je mets un collant long, un tshirt technique à manche courte et un haut manche longue avec zip devant.
    S’il fait vraiment froid, je rajoute le bandeau protège oreilles et les gants.
    Mes chaussures et chaussettes sont les mêmes été comme hiver.
    Je n’ai pas investi dans une veste. Quand la pluie est faible, c’est supportable et quand elle est forte, je remets mon entrainement aux jours suivants.
    Je confirme ce que dit Neo, la marque Kalenji étant de plutôt bonne qualité sans être trop cher, cela permet d’acheter plusieurs exemplaires.

    J'aime

  4. Pingback: Mes conseils pour courir en hiver | ♡ La smoukinette panda sportive ♡

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s