Conseils running : S’hydrater correctement.

Jusqu’à 1 an et demi de pratique en course à pied, j’ai jamais ressenti le besoin de courir avec de l’eau sur moi. Une très mauvaise habitude que j’ai depuis mon enfance, je ne ressens pas ma soif. Disons plutôt que je n’apprécie pas l’eau plate, je me dirige donc sur des sirops de Teisseire à le Stévia. Je sais, ce n’est pas bien. Cependant, je me force régulièrement à boire de l’eau. Je me choque toute seule en tapant cette phrase (huhu).

J’avais souvent une petite bouteille dans la main sans en boire. Il faut vraiment être grave pour courir avec une bouteille et ne pas en prendre une gorgée. Bref, en septembre dernier, j’ai enfin pris l’habitude de m’hydrater sur mes sorties. Il faisait chaud, j’avais vraiment besoin de boire lors de mes entrainements. Lorsque les températures montent, surtout avec la canicule, il faut absolument éviter la déshydratation.

La séance du jour! Une belle sortie longue que j'ai programmé sur ma #920XT 👊
J'ai accompagné ma sortie par la #vivoactive qui était en synchronisation avec ma ceinture cardiaque! Elle déchire pour une montre connectée! Je suis surprise 😲

Vu que sur ma #920XT, c'était une séance programmée… Je crois comprendre que l'auto-pause ne s'enclenche pas… Ou alors j'ai encore effectué quelque chose qu'il ne fallait pas! Mais c'est bien sur "si arrêté"!
Du coup, le temps et la vitesse ne sont pas bonnes sur la #920XT 😒
J'ai bu entièrement la contenance de ma course #Oxsitis!
Bref, monsieur avait mal aux pieds… Ça m'a donné une bonne raison pour ne pas accélérer 😂

Belle soirée à tous!

A post shared by La Smoukinette Panda Sportive (@lasmoukinettepandasportive) on

 

Je porte :

Débardeur Puma, une brassière Adidas,le mp3 nabaiji Delight+ , la montre garmin forerunner 920XT, la montre Vivoactive de Garmin et un bandeau Nike.

Pourquoi faut-il boire?

Lorsqu’on fournit un effort tel que la course à pied, s’il fait trop chaud, le corps va produire un effort supplémentaire pour se refroidir. En plus de fournir de l’énergie pour l’exercice musculaire, il doit faire en sorte de réguler la chaleur de notre corps. La transpiration va apparaitre pour évacuer cette chaleur. Si l’évaporation sur la peau est difficile, cela peut vite entrainer une déshydratation, un coup de chaleur ou une hypothermie. Des choses qu’on peut souvent apercevoir lors des courses officielles, j’ai vraiment eu cette peur lors du semi-marathon de Paris. Il y avait tellement de runner qui étaient sur le côté à ne plus pouvoir bouger… ou encore au semi marathon de Meaux. C’est vraiment une hantise, je ne souhaite pas me retrouver dans cette situation.

Qu’est-ce que la déshydratation?

Tout le monde semble le savoir, on connait tous la définition. Une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal. C’est le manque d’eau dans notre organisme.

Comment l’éviter?

Pour ne plus avoir cette crainte, je bois plus souvent au cours de la journée et lors de mes sorties. J’essaie d’écouter davantage mon corps en me posant les bonnes questions. J’avais déjà commencé à insérer la consommation de l’eau en septembre dernier. J’en ai ressenti le besoin avec les fractionnés qui demandent un effort intense.

Quand les températures augmentent, je ne fais plus comme au début de ma pratique. Il m’arrivait en plein été de courir à 14h dans le parc sans boire. Avec le recul, je me dis que j’étais vraiment inconsciente. Maintenant, j’essaie de courir aux heures les moins chaudes qui se situe le matin ou le soir. J’opte pour le soir pour courir avec mon mari et mes amis. Sinon, en vacances, je peux largement le faire le matin.

Tout au long de ma journée, je bois plus que d’habitude en ayant une bouteille qui me suit à la trace. Je n’attends plus d’avoir soif pour boire, surtout quand je cours. Toutes les 10 minutes, je prends une petite gorgée afin de ne pas avoir cette sensation d’être toute sèche dans la gorge.

Les bénéfices d’une bonne hydratation:

J’ai constaté une meilleure résistance à l’effort tout en se fatiguant beaucoup moins vite. Je n’ai jamais eu de crampes ou de contractions musculaires, le fait de boire permet d’éviter de se blesser.

Conseils Hydratation - Smouk (4)

Je porte :

Débardeur Puma, un short Nike et une brassière Adidas, la montre garmin forerunner 920XT, les baskets Mizuno Wave rider 18 avec le modèle OSAKA et un bandeau Nike.

Comment transporter mon eau?

Il y a plusieurs options: une bouteille basique à porter à la main (moi), un bidon, une ceinture porte bidon ou des sacs d’hydratation. Quand je suis sur la piste, je dépose toujours ma bouteille ou ma gourde sur le côté pour ne pas la porter. Sur une autre sortie, je la porte mais ayant une ceinture Flipbelt, je me demande si je ne vais pas investir dans un bidon Simple Hydratation (disponible ici) qui est un moyen de transporter de l’eau en courant qui ne nécessite aucun support de fixation. Ce qui me freine dans cet achat, c’est souvent le goût de plastique des gourdes. Après j’ai toujours ma ceinture Oxsitis qui offre un bidon de 600 ml , je vous en parle sur cet article si cela vous intéresse.

Les erreurs à ne pas commettre:

Nous ne sommes pas en hiver , il faut porter des vêtements qui permettent l’évacuation de la transpiration! On enlève les complexes, je suis la première a en avoir. Entre la cellulite, les boutons des piqûres de nos amis les moustiques, mes gros mollets et les vergetures… On en peut pas s’empêcher de vivre et de pratiquer notre sport dans des vêtements adaptés à la chaleur pour ces petits détails.

Les séances spécifiques sont à bannir sous un soleil de plomb, il faut se contenter des séances en endurance pour ne pas fatiguer notre petit cœur. C’est pour cette raison que je ne me fixe pas des objectifs durant l’été. Je sais que je ne vais pas pouvoir suivre une préparation adaptée pour le triathlon de Chantilly surtout avec 3 semaines à l’étranger. Je préfère reprendre des forces pour attaquer un plan d’entrainement à mon retour. La chaleur apporte toujours une diminution de nos performances, cela ne sert à rien de forcer.

Lors du marathon de Paris ( mon Compte-rendu est ici) , il y avait des passages pour nous arroser que j’ai vraiment détesté. Le choc thermique me coupait le souffle au point de me stopper immédiatement. Je veux bien me refroidir avec un peu d’eau sur le visage pendant une course mais pas une bataille d’eau.

J’aime tout de même courir en plein chaleur, dans ce cas, je tiens un rythme d’endurance pour éviter de faire souffrir mon corps. Les jours des courses officielles ont ne peut pas choisir la météo et on se retrouve souvent sous des fortes chaleurs à 10h! Je souhaite habituer mon organisme à ce cas , en faisant attention à ma fréquence cardiaque, en me mettant de la protection solaire et en m’hydratant .

Conseils Hydratation Smouk (1)

Et si on aime pas l’eau plate?

J’ai trouvé ma solution dans le sirop à la menthe de Teisseire à la Stévia qui m’apporte le goût sucré que je recherche durant l’effort. Certes ce n’est pas le sirop avec la dose de sodium, chlorure, potassium, magnésium et calcium mais ça me convient.

Bref, je n’attends plus d’avoir soif pour boire. Je n’hésite plus à prendre de l’eau avec moi sur les courses officielles et à m’arrêter aux ravitaillements.

Conseils Hydratation Smouk (9)

Je porte :

Débardeur Roxy, un short Nike et une brassière Adidas, les baskets Mizuno Wave rider 18 avec le modèle OSAKA et un bandeau Nike.

Et vous, quels sont vos petits conseils? N’hésitez pas à partager vos expériences sur ce sujet.

A très vite

 

5 réflexions sur “Conseils running : S’hydrater correctement.

  1. Lu! Perso j’ai le bidon qui s’accroche a la flipbelt et honnêtement il n’a pas du tout le goût du plastique. Peut être a long terme mais la ça fait 4/5 mois que je l’ai et il est nickel. Le seul point négatif que je trouve a ce bidon c’est qu’il faut trouver la bonne position. Certains la mettent derrière moi je supporte pas, il faut qu’il soit calé entre ma fesse (gauche lol) et ma hanche, pas facile a trouver, parfois je mets 2/3 mn, parfois je trouve de suite. Ah si un autre point négatif, étant donné que le bidon est directement contre le corps, je trouve que l’eau se « tiédit » ou se chauffe vite. Je mets donc tjs 1 ou 2 glaçons dedans avant de partir. Apres il me va bien ce bidon. Et la flipbelt je l’aime d’amour!
    Pour l’hydratation, je bois déjà beaucoup en journée (1 l a 1,5l) surtout quand je sais que je vais courir le soir (je me suis pris un coup de chaud y’a quelques temps ça m’a marqué). Mon problème est que quand je prends de l’eau quand je pars courir, je suis obsédée par l’idée de boire. Donc au lieu de ne pas m’arrêter ou alors raisonnablement pour m’hydrater, je peux m’arrêter tous les 100m s’il fait chaud! Je sais je suis barge… DONC… J’essaye de partir sans eau quand il fait pas trop chaud, et s’il fait chaud, je me motive pour ne pas m’arrêter souvent (allé tu peux tenir jusqu’à la barrière!). Bref. Gros souci pour moi lol je sais j’en ai des problèmes 🙂
    Merci pour l’article 🙂

    J'aime

    • C’est difficile de trouver le juste milieu. Tu as dû avoir peur avec ton coup de chaud! Pas très agréable comme expérience ! Je bois de plus en plus la journée mais je me force! Tu as la même technique que la mienne 😸 pas trop chaud , pas d’eau… Un temps de folie, water à gogo! Cependant, je ne bois que je toutes les 10min . Je ne ressens pas le besoin de boire plus souvent.

      J'aime

  2. Idem, j’ai le Simple Hydration et j’en suis super contente. Pas de goût bizarre et une quantité parfaite pour les sorties que je fais.
    Par contre comme Caro au-dessus : il faut trouver la bonne position! Ça m’a pris 1 ou 2 sorties pour la trouver, mais après c’est bon. Et pour que l’eau ne se réchauffe pas trop vite, je remplis le bidon et le mets au frigo dès que je rentre, comme ça quand je pars la fois d’après l’eau est bien fraîche.

    Sinon globalement j’ai mis un moment à comprendre l’utilité de s’hydrater en courant – mais quand on habite dans le Sud, on capte vite que sans ça, on ne va pas bien loin!
    Et surtout, surtout, bien penser à s’hydrater AVANT de courir. J’ai expérimenté plusieurs fois de gros maux de tête suite à des sorties à des températures élevées, et je pense que c’était dû à un manque d’eau en amont de la course…

    J'aime

    • Je te remercie pour ton retour 😊 en effet, j’ai beaucoup d’avis positifs sur ce bidon. Je pense que je vais peut-être céder 😄je fais également la bouteille ou le bidon au frigo pour avoir de l’eau bien froide❄

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s