Compte-rendu : Les 10km de l’Hexagone

Dimanche dernier, je suis allée à la première édition de la course « Les 10km de l’Hexagone » de Paris qui se courrait en simultané dans huit de villes françaises.

Il faut savoir que cette course permet de récoltés des fonds pour l’association l’UNAFTC. Une association venant en aide aux familles de traumatisés crâniens et de cérébro-lésés, à qui une partie des frais d’inscription des 10km de l’Hexagone a été reversée.

Je porte: T-Shirt Loos Tank de Puma – Brassière Roxy – Short de Running embossed Tempo de Nike – Chaussures de running Mizuno Wave Rider 17 – La ceinture Flipbelt.

J’ai effectué le retrait des dossards le dimanche matin avant la course. Une très bonne organisation même si je ne comprends pas qu’on nous redemande le certificat médical avec la photocopie de notre carte d’identité alors que nous sommes enregistrées.

La belle découverte de l’hippodrome d’Auteuil qui est un site vraiment splendide.

Le parcours :

Le parcours se fait essentiellement dans le bois de Boulogne avec une arrivée vers la piste d’athlétisme de l’Hippodrome. Un parcours avec beaucoup de virages et de changements de sol. Il faut donc s’adapter au milieu qui nous entoure. Le fait d’être une grande partie dans le Bois permet d’être vraiment à l’ombre pour ne pas subir la chaleur du soleil. Par contre, à 3km de la fin, nous ne sommes plus sous la protection des feuillages et ça devient vraiment difficile à gérer.

plan-10 km hexagone

Ma course:

C’est simple, je pars dans l’optique de courir avec Eugénie donc pas d’objectif pour battre mon record personnel. Cela fait quelques temps, que je ne souhaite plus faire cela… Je pense revoir cet objectif pour la prochaine saison. J’ai eu beaucoup de courses dont un marathon à préparer en 2 mois.

Je sais pertinemment que je ne suis pas prête à forcer et j’ai envie de courir que pour le plaisir. A quoi bon en voir que par le chrono? Mis à part se mettre lla pression par peur de décevoir autrui? Nous courons avant tout pour nous. Nous n’avons pas à nous comparer.

Un début de course qui se fait à l’abri donc cela nous protège très bien de la chaleur et des rayons du soleil. Il est vraiment difficile de doubler sur les 2 premiers km car la zone de course est vraiment très étroite.

Nous partons sur un rythme de croisière pour rester en duo, nous papotons et parlons de tout et de rien. Finalement, les km défilent en se rendant pas compte que nous sommes déjà à 30 minutes. Nous avons un rythme qui nous permet de nous sentir bien sans risquer de faire un malaise avec la température vraiment élevée. J’ai essayé à quelques reprises de nous faire accélérer mais c’était vraiment compliqué de pouvoir tenir.

Avec ce rythme, je n’ai pas souffert de la chaleur, d’une déshydratation et encore moins au niveau des muscles. Nous ne regardons pas trop le temps car je n’étais pas préoccupée par celui-ci. J’ai juste aperçu la meneuse d’allure 55 minutes qui nous a doublé donc je savais que nous allions être au-dessus.

Les 3 derniers km sont sous un soleil de plomb. Qu’est-ce que c’est difficile de voir l’hippodrome avec l’arche d’arrivée alors qu’il reste encore 2km. On accélère tout en voyant les coureurs qui s’arrêtent. Ils sont assoiffées. Je suis tellement heureuse d’avoir ma bouteille à la main pour pouvoir m’hydrater quand j’en ressens le besoin. Je ne suis plus du tout dépendante des ravitaillements. J’ai compris ma douleur à plusieurs reprises, c’est fini de me retrouver au pied du mur la langue pendante.

Au final, j’accélère mais Eugénie ne suit pas. Je fais un retour en arrière pour la récupérer et qu’on termine ensemble cette course. Nous passons la ligne d’arrivée en 56 minutes. Mes copines, Aurélie et Laetitia arrivent peu de temps après. Nous redonnons nos puces et j’aperçois au loin mon mari avec son collègue qui sont sur le point de passer l’arche. Je me dirige vers eux.

Mon mari a eu quelques problèmes concernant le ravitaillement, il n’y avait plus de gobelets au 5eme km. Il a terminé la course assoiffé et quand je l’ai aperçu après la ligne d’arrivée… Il s’est jeté sur la fin de ma bouteille qui m’a accompagné durant ma course. Il avait oublié sa bouteille au niveau de la consigne avant le départ. Avec une chaleur de 20°C, il est vraiment primordial de privilégier les ravitaillements, je n’en suis plus dépendante vu que je cours avec mon eau… mais pour les débutants, ils se font vite avoir.

Sous le soleil radieux et avec le sourire, nous récupérons nos médailles en effectuant un débriefing de notre course.

Remerciements:

Je suis déçue de ne pas avoir vu Eric pour le remercier de son invitation à sa course.

Je tiens également à remercier tous les membres de ma team mais aussi celle de Run Happy France. Un énorme plaisir de partager cette course avec ma team et de la faire avec Eugénie du début jusqu’à la fin !

Bravo aux organisateurs et merci à tous les bénévoles. On sent vraiment le vécu dans l’organisation de la course. Certes quelques couacs mais je trouve cela plus admissible que celle de Nike ! Un concept très chouette et qui mérite de continuer sur sa lancée.

Les petits moins:

Vu que je n’avais pas mon mp3 lors de cette course, j’ai trouvé qu’il manquait de l’ambiance sur le parcours. J’ai trouvé cela monotone, ce n’est pas que je me suis ennuyée avec Eugénie, loin de là… mais il n’y avait pas de supporters et pas de musique. J’aime beaucoup faire des courses officielles pour sortir de la routine des entrainements.

Les petits plus:

J’ai adoré le principe des couleurs des T-shirt pour différencier les femmes (en rouge) et les hommes (en bleu).

Un dossard vraiment beau car tout simplement, le nom de ma team était inscrit dessus. ❤ Au moins, ici, c’est reconnu… Comment une petite course y arrive alors que Nike fait défauts ! C’est le comble. C’est dans ces moment-là que je préfère les « petites » courses moins commerciales qui se donnent la peine d’organiser les choses à la perfection.

Avant le départ, nous pouvons voir une belle ambiance avec l’échauffement proposé par le grand Christophe Ruelle.

Le service Top Chrono qui te communique ton temps, 30 secondes après ton passage sous l’arche. C’est vraiment top!

 

Mon bilan:

Un très beau lancement de cette battle au niveau national. Je suis certaine que dans quelques années, cet événement sera un rendez-vous immanquable. C’est véritablement un concept innovant permettant l’esprit d’équipe et le plaisir partagé.

Que pensez-vous de ce concept?

 

 

Une réflexion sur “Compte-rendu : Les 10km de l’Hexagone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s