J’ai testé: le pull buoy.

Wahouh, ça fait longtemps que je n’ai pas mis à jour ma section natation ! Elle fut un peu mise de côté car j’ai eu beaucoup d’événements en running. Cependant, je ne peux pas me séparer de la natation car j’en suis accroc !

Bref, vu que j’étais en pleine préparation marathon de Paris, il me fallait un moyen de pouvoir continuer la natation sans trop forcer sur mes jambettes. C’était le bon moyen pour les soulager pendant toute ma préparation. Mais j’avais aussi envie de travailler ma technique du crawl. Il me fallait vraiment une séance de natation pour récupérer de mes séances running qui me demandaient beaucoup.

C’est ainsi que j’ai opté pour un accessoire de natation: Le pull buoy. Il était présent sur mes photos sur mon compte instagram (un petit clic par ici). Je possède une version basique mais qui fait très bien son travail. Certes, il n’est pas rose mais au moins il n’était pas onéreux et j’en avais besoin immédiatement.

Mais à quoi sert cet accessoire?

Bon le nom fait un peu peur mais c’est juste un accessoire indispensable si on veut améliorer sa technique et progresser. C’est un petit flotteur en mousse qui permet de bloquer nos jambes afin qu’elles deviennent immobiles. Il est impossible d’avancer avec des battements des jambes.

Le pull buoy est un bon accessoire permettant le renforcement musculaire du haut du corps : les épaules et les bras. J’avais une séance de natation toutes les semaines mais ce n’était que pour de la récupération active. Cet accessoire permet de soulager au niveau des jambes tout en ne restant pas sur son petit canapé avec la tablette de chocolat « Côte d’or » aux amandes caramélisées dans les mains.

Ainsi, je travaille spécifiquement les bras en crawl. Cette petite bouée qu’on place entre les cuisses permet de travailler mes mouvements de bras mais aussi ma flottabilité. C’est radical pour travailler le haut du corps car avec lui, on avance qu’avec la force de nos bras. En effet, le pull-buoy a pour fonction de flotter à la surface de l’eau donc il maintient mes jambes hors de l’eau et m’impose la bonne position pour la nage. Si vos hanches et vos jambes sont basses, elles vont ralentir votre vitesse. Le corps doit se trouver dans un alignement parfait pour ne pas rencontrer une résistance de l’eau.

J’ai découvert ce petit accessoire sur le coin du bassin car il est vraiment très répandu. J’ai longtemps regardé les nageurs faire des longueurs avec sans vraiment comprendre l’intérêt. Pour moi, ça permettait juste d’aller plus vite grâce à la flottabilité. Après quelques recherches sur le net, j’ai vite cerné les bénéfices de cet accessoire. Il ne faut pas se fier aux apparences. J’ai décidé de tester et j’ai adoré l’effort que cela demande au niveau du haut du corps. J’ai vraiment eu peur de ne pas tenir 2 longueurs avec lui entre mes cuisses, pensant que je n’avais pas assez de force dans mes bras. Une bonne surprise car je tiens vraiment bien.

Comment insérer cet accessoire dans vos séances de natation?

Tout d’abord, je vous conseille de vous familiariser avec le pull buoy sans trop vous fixer un objectif particulier surtout si vous débutez. Ce n’est pas péjoratif , loin de là mais le corps doit vraiment bien se placer c’est vraiment quelque chose essentiel dans la pratique de la natation. Vous pouvez débuter avec le pull buoy et la planche afin de faire correctement vos gestes. Il faut donc placer le pull buoy entre vos cuisses et se concentrer que sur les mouvements des bras. Votre corps va suivre naturellement le rythme grâce à votre corps totalement étiré. Lorsque nous avons la planche au niveau des bras, nous sommes dans l’obligation de nous étirer au maximum pour attraper la planche. Il faut un rythme fluide

Si vous avez une aisance dans le crawl, je pense que vous pouvez faire des séries de crawl avec le pull buoy sans vous posez des questions. Personnellement, je me suis lancée en me testant sur 200 m la première séance. AU fur et à mesure , j’ai rajouté quelques longueurs et nous apercevons vite une véritable facilité à enchainer 400 m sans des grandes difficultés.

Pour avoir fait des nombreuses séances en sa charmante compagnie, voici ma séance type de récupération :

  • 200 m échauffement: 2 séries de 25 m crawl / 25 m brasse coulée / 25 m crawl / 25 m dos crawlé
  • 400 m de nage complète en alternance : 25 m crawl / 25 m en brasse coulée
  • 400 m de crawl au pull buoy
  • 400 m de nage complète en alternance : 25 m crawl / 25 m en brasse coulée
  • 400 m de crawl au pull buoy
  • 200 m retour au calme : brasse coulée

Le pull buoy cache bien son petit jeu, si je souhaite travailler encore plus, il me suffit de le mettre entre mes mollets. Pourquoi? Tout simplement, cette position est vraiment plus difficile et permet de recourir à nos petits abdos.

Au niveau des virages, je peux continuer à faire la pirouette comme les enfants. Je vais faire ma pro : la culbute !

Quand l’utiliser ?

Vous pouvez l’utilisez lorsque vous ressentez une routine qui s’installe dans votre pratique ou tout simplement pour travailler la technique de votre nage.

Personnellement, j’étais un peu réticente au départ, en me disant que je n’allais rien travailler avec cet accessoire ! Je me suis bien trompée. Punaise, après ma première séance, j’avais bien mal au bras.

Comment l’entretenir?

Il n’y a pas de problème concernant le séchage, c’est comme une planche, c’est rapide. Je n’ai jamais eu besoin de replacer mon pull buoy

Où acheter un Pull Buoy?

Cet accessoire est disponible dans tous les magasins de sport au niveau des accessoires de natation. J’ai celui de Nabaiji qui est parfait à 5, 95€. Un très bon rapport qualité-prix car je ne vois pas l’intérêt de dépenser 20 € pour ce type d’accessoires.

Est-ce que vous utilisez cet accessoire durant votre séance de natation? Quels sont vos exercices avec celui-ci ?

 

3 réflexions sur “J’ai testé: le pull buoy.

  1. Le mieux avec le pull, c’est d’utiliser des plaquettes (ou paddles) et là, tu travailles encore +++ ta puissance musculaire au niveau des bras 😉 ça me rappelle les séances de’entrainement quand je nageais en compétition 😀 Je m’y remets doucement après qeulques années d’arrêts (les concours, les études…) et c’est vrai que d’avoir eu un entrainement « de niveau » auparavant ça m’aide pas mal pour faire mes propres plans et exercices désormais ! et tu peux aussi utiliser le pullboy a bout de bras en faisant une nage « décomposée » ça s’appelle de l’éducatif, en crawl tu fais un bras, tu rattrappes le pull, puis l’autre bras… alternativement avec les deux mains sur le pull entre deux mouvements (je sais pas si cest clair ^^) en tout cas ça permet de bien décomposer ta technique de nage et je sais que mon entraineur nous en faisait souvent faire 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s