Sorry mes baskets! Aujourd’hui, c’est piscine !

Hello les gens,

Natation 2

Voici un autre sport que j’adore mais j’ai effectué mon choix. Je me focalise plus sur la course à pied. L’an passé, j’allais 3 fois par semaine à la piscine durant ma pause du midi. Un moment relaxant! Je trouve que c’est un sport qui se combine parfaitement avec la course à pied. Ayant eu des changements personnels, je ne peux plus faire cela: 30 minutes de pause déjeuner! Je pense que vous comprenez que je ne peux plus aller à la piscine à ma guise ! Pas besoin de faire une explication.

La natation est un sport qui sculpte parfaitement le corps et très doux pour nos genoux. J’ai la chance d’avoir la piscine et la stade athlétique juste derrière ma résidence. Je dois avouer que ça aide à se motiver à faire du sport ! 400 m à parcourir ! Fiou, c’est loin !

Qui n’a jamais rêvé de nager comme un poisson dans l’eau?

Je suis donc très bien équipée au niveau de la natation: un maillot de bain, des lunettes, un bonnet, des tongs, un pince-nez, une planche,un mp3 nabaiji delight, une montre tomtom multisport, des serviettes en microfibre, une mini serviette microfibre pour les cheveux et un sac adapté à la pratique de la natation,… . Mon équipement de nageuse parfaite provient principalement de la marque Nabaiji qui propose un panel de produits très large. Il y en a pour tous les goûts car cette marque est à notre écoute. Aujourd’hui, les nageuses ont tout pour plaire. Cette marque pense avant tout aux femmes qui veulent rester belles, mêmes sous l’eau !

D’ailleurs, je préfère largement les produits Nabaiji que ceux de Kalenji au niveau design. Je trouve que cette marque fait dans la sobriété et évite les couleurs flashy comme le jaune fluo qui pique les yeux. Cependant, Kalenji propose des produits qui répondent parfaitement à mes besoins en terme de running! Je prends juste des produits pas trop flashy 🙂 Il y a toujours la solution du basic et ça j’adoooore !

Bref, pour une débutante, il y a vraiment 3 indispensables à avoir :

  1. Un maillot de bain  car le nudisme n’est pas encore accepté !
  2. Un bonnet de bain pour une question d’hygiène, pas de gêne par les cheveux et les protéger du chlore.
  3. Des lunettes de natation pour ne pas avoir les yeux rougis par le chlore.

 

20141101_092655

Le tour d’horizon de tous mes accessoires indispensables ou utiles qui accompagnent mes sessions :

Une nageuse équipée = Une nageuse motivée.

J’ai deux maillots de bain : 1 d’une pièce et l’autre de deux pièces ! Ils sont tous les deux confortables et malgré mon usage intensif, ils n’ont pas une marque d’usure. Il faut un maillot de bain de qualité qui résistera au chlore sur la durée , offrant une grande liberté de mouvement, avoir un bon maintient et surtout être confortable! Tous les deux sont adaptés à ma forte poitrine ce qui permet d’assurer un maintien idéal. C’est vraiment un détail important. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir trouvé 2 maillots de bain où je suis parfaitement bien pour nager. Cette marque Nabaiji allie confort, petit prix et le style. Il y en a pour tous les budgets et tous les goûts : jolis, colorés, deux-pièces, une pièce, décolleté dans le dos ou pas, coupes et motifs !

Ma serviette microfibre se roule avec un élastique afin de faciliter le rangement dans mon super sac de piscine. Elle est hyper compacte pour ne pas prendre toute la place mais très absorbante!

Ma paire de lunettes qui est un accessoire indispensable en natation. Il y a des critères à prendre en compte : utilisation prévue, forme du visage, design, confort, réglage express, étanchéité, le pont du nez, la couleur des verres,…

Mon bonnet de bain, nous n’allons pas à un bal, le sexy ce n’est pas d’actualité lors de mes sessions piscine. Il est obligatoire dans ma piscine puis de toute manière je préfère par mesure d’hygiène! Il me protège du chlore qui abime énormément les cheveux. De plus, il m’évite d’avoir les cheveux dans la figure.  Oui c’est ridicule, oui je ressemble à rien mais au moins je sais que c’est pour mon bien . Le mien est en silicone pour son élasticité, sa souplesse, sa douceur, son confort et son étanchéité.

Mon lecteur MP3, comme pour la course à pied, je me sens boostée par une play-list entraînante qui m’accompagne et rythme ma séance. Je ne peux plus m’en passer, maintenant que je l’ai. Je déteste nager en silence!

Mon pince-nez, l’un des accessoires utilises car je ne supporte pas quand l’eau entre dans mon nez. Puis, je n’ai plus qu’à me concentrer pour respirer par la bouche !Mon astuce pour ne pas perdre mon petit pince -nez : je le place comme une bague sur mon majeur. Hop, une affaire classée et toujours à porter de main.

Mes tongs pour me déplacer jusqu’au bord du bassin ! Puis, je ne souhaite pas me retrouver les pieds nus dans les WC !!!l Elles offrent une protection idéale pour les pieds (et les gardent au sec !) lorsque vous marchez le long du bassin et dans les vestiaires. De plus, très utiles pour éviter de glisser !

Même à la piscine, je suis toujours une fille ! J’ai toujours mon vernis que ce soit aux pieds ou sur mes mains ! Hop Hop Hop , il faut bien relever la note car on a déjà l’air bête avec notre bonnet !

Mon astuce est d’avoir un sac de piscine qui déchire tout ! Il a la pochette en plastique qui me permet de ranger mon maillot et mes accessoires tout mouillés ! Ouf, mes affaires ne sont pas inondées. Le sac de natation idéal ? Il est composé de plusieurs compartiments qui vous permettront de séparer vos affaires mouillées des affaires sèches, et de nombreuses poches pour tout le matériel…

20141101_092249

Quand je vais à la piscine, je n’y vais pas pour faire du sur place ! Je n’y arrive pas. J’accumule les longueurs en brasse coulée, dos crawlé et du crawl suivant ma forme.  Depuis la rentrée, j’y vais avec des copines donc cela a modifié mes séances. Je tourne à la planche ! Ça fait vraiment une sensation bizarre. J’ai l’impression de ne rien faire. Je n’ai pas l’habitude !  Cela complète parfaitement mon entrainement sportif en douceur !

Il est facile et rapide de se lasser de la natation durant les séances. Pour cela, il est important de varier vos entrainements, de diversifier votre pratique pour éviter l’ennui et la démotivation. Ainsi que d’investir dans un mp3 aquatique nabaiji delight!

Enchaîner les longueurs vous lasse?

Pour combattre cette lassitude, j’ai trouvé la solution. En effet, la natation peut se pratiquer via 4 nages : la brasse, le crawl, le dos crawlé et le papillon. Bon, comme vous vous en doutez certaines sont beaucoup plus faciles que d’autres à pratiquer mais  après on fait comme on peut! Puis avec le temps, il y a de l’amélioration ! Il ne faut pas se laisser submerger par la difficulté!

Pour la brasse, je parle bien évidemment de la brasse coulée. Pas la brasse qu’on a apprise quand nous étions enfant. La brasse coulée évite les douleurs à la nuque et dans le dos qui pourraient pointer leur nez. Si cette nage est bien effectuée, elle a la particularité d’être la seule des nages où la propulsion des jambes à le plus d’importance que celle des bras. A un bon niveau, la brasse serait même la nage la plus technique. Elle fait travailler tous les muscles des jambes et des fessiers, puis le buste. Quelques erreurs sont néanmoins à éviter :

Ne pas être alignée car elle est la nage où l’on se freine le plus. Il est préférable de minimiser ceci en étant le plus plat et alignée ainsi nous nous opposons moins à la résistance de l’eau! Cela évite une fatigue supplémentaire et on avance rapidement.

Enchainer trop rapidement les cycles qui entraine un épuisement. A vouloir aller vite, il y a un enchainement des mouvements sans prendre la peine de les faire correctement. Il faut impérativement attendre la fin de la glisse pour recommencer un cycle.

→ Et le dernier pour la fin, je l’ai déjà mentionné : Garder la tête hors de l’eau. J’ai vraiment du mal à comprendre les gens qui ne mettent pas la tête dans l’eau ! Personnellement cela m’entraine des douleurs à la nuque au bout de 10 minutes puis je n’avance absolument pas !  La « vraie brasse » , c’est la brasse coulée c’est à dire quand la tête est plongée dans l’eau pour s’aligner avec le reste du corps. Si vous laissez votre tête hors de l’eau, le haut du corps est relevé et vos jambes orientées vers le bas du bassin. Finalement, au lieu d’avancer, vous vous enfoncez dans l’eau donc vous ralentissez votre rythme.

Le crawl est la nage la plus rapide. Le principe de cette nage est de poussée l’eau devant soi vers l’arrière afin d’avancer. Le crawl est efficace pour la musculature mais il doit être pratiqué correctement pour éviter de se blesser (notamment le dos). L’erreur à éviter est de respirer trop tôt : enfin je dis ça, mais je ne gère pas du tout ma respiration au bout de 1 aller-retour ! La difficulté, c’est de savoir respirer au bon moment. Lorsque j’ai effectué la natation synchronisée, j’ai appris qu’il fallait respirer au bout de 3 mouvements de bras. J’ai beau essayé à chaque fois, je n’y arrive pas alors j’ai décidé de respirer toujours du même côté le long de la longueur suivant ma première respiration. Si j’ai commencé ma longueur par une respiration à droite, je respire quand ma droite est à la fin du parcours vers l’arrière.

Le dos crawlé posent pas non plus de grandes difficultés, tout le monde connait le geste en gros, suffit de trouver son rythme, gérer sa respiration et s’appliquer à étirer ses mouvements. C’est  la nage la plus « healthy » car elle n’a aucune contre-indication et elle est recommandée pour toutes les personnes ayant un problème de dos car elle tonifie les muscles dorsaux tout en soulageant sans forcer. Cette nage sollicite principalement le dos, les épaules, les triceps, les jambes et les fessiers. Elle est vraiment simple mais il faut respecter l’alignement le plus parfait.  Afin de ne pas faire une longueur en zig zag, je me repère au plafond car il y a souvent des lignes 🙂 ! Cela me permet de contrôler ma direction ! Les erreurs à éviter sont le mauvais positionnement ( tête rentrée ou les fesses qui pointent vers le fond du bassin) et la négligence de la respiration car même si notre tête est hors de l’eau, la respiration est importante.

Le papillon est une nage réservée aux plus confirmés, j’ai su la nager mais les années ont passé. C’est une nage spectaculaire car on ne va pas se mentir, elle impose le respect et elle paraît inaccessible. Dans l’idéal, je vous conseille de prendre quelques leçons avant de vous lancer dans cette nage! Une fois que le principe de l’ondulation du corps est cerné, cela devient plus facile ! Cette nage est bonne pour le haut du corps qui travaille le plus par la traction à deux bras. En effet, c’est eux qui assurent la traction puis la poussée pour propulser le corps vers l’avant. Les erreurs à éviter sont de respirer au mauvais moment et vouloir aller trop vite alors qu’il faut prendre son temps pour faire son ondulation.

Si vous n’avez pas une bonne aisance en natation, enfin si que pour la « brasse verticale qui tue la nuque », il est préférable de prendre des cours pour apprendre les bons gestes et la bonne position. Les vidéos, on ne peut pas les avoir à côté de nous quand on est sur le bassin. De plus, cela vous permettra d’avoir un regard extérieur sur votre technique, de l’améliorer et éviter toute douleur liée à une mauvaise technique.

Se définir des objectifs:

Pour lutter contre l’ennui, il faut aussi vous fixer des objectifs (comme dans chaque sport me direz-vous !). C’est important de se dire « aujourd’hui je fais tant de kilomètres/je nage tant de temps/… » pour donner un intérêt à votre séance mais aussi pour vous pousser à aller plus loin et vous fatiguer un peu plus.

♦Queue de poisson ou jambes de sirène???

Si vous avez déjà un bon niveau de natation, vous pouvez vous fixer des objectifs de distance ( 1km – 1,5 km) mais pour une débutante, 500 m ça peut paraître inaccessible. Dans ce cas, pour ne pas se fixer des limites et éviter la frustration car forcément ne pas réussir l’objectif entraine un découragement. Je vous conseille de miser sur un objectif « durée » : Je nage 1h ». C’est déjà énorme !

L’objectif : Envisager la sortie à la piscine comme une véritable séance de sport.

Ma séance de natation :

Tout savoir des 4 nages, c’est bien mais il faut savoir passer à l’action pour devenir une véritable sirène.

Avant d’attaquer un entrainement, j’effectue toujours un échauffement en pratiquant quelques longueurs à une allure normale et détendue mais je m’applique quand même. En général, j’y consacre 10 minutes pour réveiller mes articulations et mes muscles. Je prend la nage où je me sens le plus à l’aise : la brasse coulée.

Ensuite, j’alterne entre les nages : la brasse coulée, le dos crawlé et le crawl. En général, je fais par aller-retour soit 50 m de chaque nage durant 1h! Et je recommence jusqu’à atteindre mon objectif. Cela demande une grande concentration afin d’amplifier au maximum les mouvements. Il existe de nombreux programmes d’entrainement sur internet, à vous de voir celui qui vous convient. J’ai souvent utilisé les entrainements que nous propose la marque Nabaiji sur son site ! Ils offrent des programmes suivant vos objectifs (ici) qui peuvent se mettre soit sur votre mp3 aquatique soit en impression sur la gourde de Nabaiji. Il va falloir que je l’achète d’ailleurs ! Il est conseillé d’avoir de l’eau au bord du bassin pour bien vous hydrater pendant la séance. Avec l’effort, même dans l’eau, notre corps se déshydrate. Boire régulièrement, permet aussi de favoriser la récupération et d’atténuer les risques de blessures. En plus, la gourde d’eau dispose d’une poche étanche pour y déposer votre programme d’entraînement !

Les propositions suivant nos objectifs

Les propositions suivant nos objectifs

Exemple séance Nabaiji

Exemple d’une séance Nabaiji

Je poursuis toujours ma session par des longueurs « ludiques » avec ma planche pour des battements de jambe ! Il me manque les palmes 🙂 !!! Mais ce n’est pas très grave, je fais sans ! La planche, alliée à des battements de jambes vous sculptera des fesses de rêve. Elle est très efficace pour la cellulite, pour muscler les jambes, mais des simples battements ne sont pas suffisants. Il faut combiner avec les autres nages. Cette phase me permet de me détendre et de relâcher mes muscles. Je ne peux pas construire ma séance que de ça car la nuque est très relevée par- dessus la planche, le bas du corps orienté vers le bassin. Certes elle présente un bon intérêt cardio-vasculaire et musculaire mais ce n’est pas de la natation puis il ne faut pas en abuser non plus ! A pratiquer avec modération.

Je termine par des petits exercices sur le bord du bassin : des montées de jambes,…

Vous pouvez également utiliser d’autres accessoires à savoir:

  • le pull boy: Vous utiliserez ce bloc de mousse pour travailler votre crawl, y compris si vous le nagez sur le dos. Placé entre les cuisses, cet accessoire améliore l’horizontalité de votre posture. Cela vous permet de concentrer vos efforts sur vos bras et ainsi de développer leurs muscles. En effet, vos bras forcent un peu plus pour trainer le reste du corps qui ne fout rien derrière. Les abdos et les dorsaux sont aussi très sollicités.
  • les palmes: permettent de travailler le bas du corps, muscler vos gambettes. Selon la taille de la palme, différents muscles sont sollicités (les jambes avec des palmes courts, les abdos avec des longs). Le mieux est de renseigner auprès du vendeur pour avoir les palmes qui vous permettront de travailler la zone que vous souhaitez. Personnellement, je préfère les courtes pour muscler mon entrainement et maintenir une fréquence de battements élevée.
  • Les plaquettes:  permettent également de faire travailler les bras en profondeur grâce à la résistance provoquée par la plaquette.Vous les fixerez à vos mains pour augmenter la surface de propulsion, ce qui renforcera les muscles de tout le haut de votre corps. Elles vous permettent également d’améliorer votre technique, car vous ressentez précisément vos appuis dans toutes les nages. L’idée est ensuite de retrouver les mêmes sensations sans cet accessoire.

Ils permettront d’améliorer ta gestuelle et ainsi tes performances.

Bref, j’adore me dire à la fin de ma session que nager, c’est trop génial tout en ayant plein d’avantages puis pfiou ça détend ! Je souhaite reprendre un objectif raisonnable de deux séances hebdomadaires d’une heure. Je pense que c’est l’idéal pour progresser, se faire plaisir et constater très rapidement les effets bénéfiques de la natation sur mon corps et mon cœur.

Bon, mon vrai défi de ce mois de Novembre, c’est de retourner plus régulièrement dans l’eau ! Je veux retrouver la motivation d’y aller par moi-même de manière régulière. Le vrai bonheur de sortir un peu flagada, les cheveux en bataille, l’odeur du chlore, une faim de loup mais tellement plaisant de se sentir bien dans mon corps. Une bonne nuit de sommeil est en vue !

Maintenant que vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à….

vous jeter à l’eau !! 

Plouuuuuuuuf!

Polar loop piscine

Allez, tous à l’eau!

Et vous, vous nagez ? Ou pas du tout, vous préférez le jacuzzi?

A très vite autour du bassin!

 

4 réflexions sur “Sorry mes baskets! Aujourd’hui, c’est piscine !

  1. Je suis dans ma soirée commentaire sur ton blog j’ai bien l’impression 😉 chapeau pour ton long article bien détaillé. j’essaye de me forcer à aller à la piscine mais je me lasse à une vitesse… si c’est une piscine de 50 m ça va mieux déjà lol ! et j’ai l’impression de ne pas faire trop de sport , bizarre… pourtant j’ai des gros problèmes de dos donc ça me ferait du bien ! et je reconnais que ça détend ! mais pour le moment je n’accroche pas 😦

    J'aime

    • Quand j’ai repris la piscine, il y a maintenant deux ans… je me suis vite lassée. J’ai cherché sur des sites spécialisés en équipement de natation et j’ai vu l’existence des mp3! Une évolution. J’ai donc décidé de prendre celui de la marque Nabaiji pour me faire ma propre idée et je n’ai rien à lui reprocher. J’avais des craintes mais au bout d’un an, aucun pb avec. Il faut changer les nages sinon tu t’ennuies vraiment rapidement. .. ou alors se dire: dans 2 longueurs, il faut que je le dépasse 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s