Mon compte-rendu du 20 km de Paris 2014 (Team Tomtom)

Hello,

1958332_592140994242218_3004696704990011079_nMalgré le temps maussade et frais sur la capitale, nous répondons tous présents à cette 36éme édition.

Avec son départ emblématique sous la Tour Eiffel, cette course du 20 km de Paris est un rendez-vous incontournable pour un coureur qui souhaite faire une course dans la capitale durant une matinée. Les 20 km de Paris est une unique boucle à travers les quartiers chics; les allées du bois de Boulogne et les quais de Seine.

Au pied de la Tour Eiffel, les départs se sont succédés à partir de 10h pour tous ceux qui s’élançaient à l’assaut de cette course.

Un parcours permettant la performance même s’il y a des passages stratégiques:

  • 1er km : Il se fait en montée
  • Le faux plat le long de l’hippodrome
  • Les souterrains parisiens.

Cette année étant sur la thématique de la musique, nous avons eu de la chance d’avoir une magnifique animation.

Les ravitos Bio C Bon qui étaient tous les 5 km.

1146745_592145624241755_5047431092469761052_n

 

Dimanche, C’était ma première participation aux 20km de Paris, grâce à la Team Tomtom que j’ai intégrée suite à un jeu concours.

Depuis 1 mois, j’ai de nouveau intégré la Team Tomtom grâce à l’agence Epic. J’ai pour objectif de participer à mon premier 20km de Paris. Et oui, on passe à l’échelon supérieur. Cette course n’était pas du tout dans mon planning mais je ne peux pas refuser une invitation par TomTom ! Me voilà embarquée dans cette aventure avec d’autres blogueurs, journalistes et athlétes (Julien Bartoli). C’est une occasion pour découvrir une course mythique et de me lancer un nouveau défi. Cela sera ma toute première course longue et en plus en plein cœur de la capitale. Un parcours qui se fait essentiellement sur du bitume. Une véritable aventure combinée à un splendide parcours.

Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de participer aux différents entrainements proposés car je n’habite pas sur Paris.

C’était un moment de fête et de partage, et fouler le bitume parisien avec un dossard est quelque chose qui me manquait un peu.

La preuve avec cette vidéo :

Avec la Team Tomtom mais aussi avec mes petites Mizuno Wave Rider 17 aux pieds.

Bref, avec les 20km de Paris, j’avais hâte de retrouver un peu de vitesse.

Mon objectif était toujours identique : Prendre du plaisir selon les capacités de mon corps. Je visais du 10 km/h de vitesse moyenne ! Je voulais savourer ma performance ! Mais je préférais me dire que 10km/h c’est réalisable afin de ne pas avoir la pression. Je sais qu’à 10 km/h, je suis régulière. J’avais réglé ma montre à une zone de 1km toutes les 5 minutes 45 – 6 minutes. Ça c’était pour la théorie finalement j’étais bien en-dessous… Je reste vraiment très vigilante car je ne tiens pas à me blesser sinon c’est la dépression.

Tout simplement: me faire plaisir sans me blesser donc de courir aux sensations sur les 10 premiers km et en fonction de la forme sur les 10 derniers km. Soit je vais suivre le même rythme, soit je vais ralentir.

Pour moi, la gestion de ma course suivant mes sensations est vraiment essentielle : Je cherche à me sentir bien dans mes baskets tout en alliant une petite performance!

Puis il y a aussi une chose qui me tient à cœur, finir en sprint au pied du plus beau monument au monde: la Tour Eiffel!

L’avant-course

Le samedi après-midi, je suis allée sur Paris afin de rejoindre le village expo. Ensuite, je me dirige vers le stand de la marque TomTom qui est tout de même mon partenaire durant cet événement afin de rencontrer une partie de ma team ! J’ai pu retirer très rapidement mon dossard. Le photographe vient pour faire une petite vidéo de l’événement. Je ne suis pas trop à l’aise ! Je ne sais pas trop comment me comporter ! Je ne suis pas une star !!

L’accueil de Tomtom le samedi

L’accueil de Tomtom le samedi

Je me suis beaucoup baladée dans les rues de Paris pour profiter du magnifique temps. J’adore marcher dans la capitale au lieu de prendre le métro.

Le soir, j’ai longuement hésité pour ma tenue car la météo annonçait un temps vraiment moche ! J’ai finalement opté pour un corsaire long et le t-shirt de TomTom! Finalement, ni trop chaud ni trop froid !

20141012_075028

Avant le départ :

Après une nuit très agitée car je n’arrivais pas à dormir, je me réveille vers 5h45 pour me préparer, me rendre à la gare avec mes petits pieds puis le transilien ! Un petit déjeuner qui n’est pas glorieux : Granola et banane ! En même temps, vu les repas du vendredi et samedi… il fallait continuer dans le même genre ! En déjeunant tôt, je n’avais pas peur pour ma course!

Le dimanche matin, vers 8 heures, j’arrive au Trocadéro et je vais directement sur le stand Tomtom. Je suis bien contente d’avoir accès au village de la course. Grâce à l’exclusivité que m’offre Tomtom, j’ai le droit à des bonnes conditions d’avant-course. J’ai le statut d’un coureur privilégié car je suis une coureuse invitée.

Capture 2

De plus, à moi l’accès au village expo pour déposer mes affaires sur leur espace, un échauffement et mes compagnons twittos et bloggeurs (@paulmatwinch et @KanaginV). Nous sommes accueillis autour d’un petit déjeuner pour les gourmands, de boissons chaudes et/ou de rafraîchissements. La journée s’annonce bien!

TomTom_20kmParis-56

Voici l’arrivée de Christophe Pinna qui prend en main notre groupe ainsi que notre belle Estelle Denis et Aida Touhiri. Ils font partie de notre TEAM !Nous prenons des photos du groupe !

TomTom_20kmParis-74

Le top départ :

Toute la team Tomtom se dirige vers le départ avant 10h. C’est un peu difficile d’y accéder mais heureusement que Virginie regarde si j’arrive bien à la suivre. La zone de départ est noire de monde entre les personnes qui finissent leur échauffement et celles qui entrent dans leur sas. Quand je vois l’immense masse des runners amassés sur le pont d’Iéna, je remercie la team Tomtom de m’avoir offert ce dossard préférentiel.  Nous profitions de l’attente pour discuter un peu avec Christophe Pinna de nos accessoires, de nos objectifs, de notre montre…

Capture 3A nous, le « sas préférentiel 2 » = Un bon moyen d’éviter l’attente et de profiter au maximum de cet avantage pour ne pas perdre du temps lors des 5 premiers km.

Bon, la chance est avec nous… Il y a une météo avantageuse ni trop chaud ni trop froid ! Lors de l’attente, il fait froid mais vu qu’elle n’est vraiment pas longue,  cela reste supportable. Un temps idéal pour courir = la fraîcheur.

À 10h, le départ est donné et nous franchissons l’arche à peine 3 minutes plus tard. Je sais que je suis chanceuse d’être dans ce sas. Il n’y a pas de bouchons. Je m’élance dans la montée du Trocadéro.

 Les 20 km:

10714567_912988685396141_9001131140269388123_o

J’ai effectué les 2 premiers kilomètres en douceur tout en discutant ! Pour changer ! Puis, ce coureur a fait la suite à son rythme ! Je suis seule face aux 18 km qui m’attendent. Euh… seule… ce n’est pas le mot adéquate vu que je suis entourée de tous les côtés… mais je suis à coté d’inconnus!

Je m’enferme alors dans ma bulle. Le tout était de ne pas partir comme une malade dès le départ car je souhaitais être régulière et j’avais peur de la fin du parcours. Ne voulant pas me mettre la pression, je décide de ne pas trop regarder ma montre.  Je décide de vivre cette course kilomètre après kilomètre et de savourer le paysage qui s’offre à moi. Ma montre Tomtom vibre régulièrement pour me dire si j’ai atteint ma zone donc je n’ai pas besoin de la regarder. Je sais que je suis à plus de 10km/h mais je ne cherche pas à ralentir car j’en ressens pas le besoin.

3Y5B8589

Il n’y a aucun souci au niveau de la fluidité, personne ne se marche dessus. Par contre, il faut faire attention aux sacs poubelles et autres objets qui sont amassés sur le sol. Les coquins, ils nous mettent des obstacles! Je ne suis pas à une course de saut de haies.

Voici le 5eme km, au ravitaillement, je prends juste une bouteille d’eau pour m’hydrater la gorge et je la jette juste après ! Je continue à courir à la même allure sans me poser des questions. Je suis régulière. Je suis vraiment BIEN ! Un souffle contrôlé ! J’ai une sensation de facilité et j’en suis totalement surprise. Jusqu’au dimanche matin, je comptais prendre ma ceinture Oxsitis mais au dernier moment, j’ai choisis la légèreté plutôt que l’autonomie. Je suis partie sans rien, ni eau , ni compote.

3Y5B8592

Je me vide la tête et toute la pression avant-course disparait au fil des mètres arpentés. Je reste néanmoins prudente et je me dis : Ma cocotte, tu risques de le payer à un moment ou un autre ! Roh et puis mince, je suis bien… A quoi ça sert de me prendre la tête, je vais bien voir si cela arrive.

Voici la boucle dans le Bois de Boulogne, ça descend et ça fait un peu de bien! Il y a de la place donc c’est vraiment agréable.

3Y5B8606

Les kilomètres défilent 5, 6,…, 9! Je me sens vraiment bien. La respiration est là, les jambes suivent, pas de douleurs aux pieds… Je cours facilement sans me poser des questions! Ah je vois Estelle Denis ! Je sors mon téléphone, j’essaie de la prendre en photo en plein effort… Alors que j’avais déjà une photo d’elle… A quoi bon vouloir en prendre une !!! Bref,… mon téléphone s’éclata sur le sol… Batterie dans la boue et ma carte Sim… je ne sais pas où ! J’ai perdu du temps à la chercher cette coquine ! Sur le moment, j’étais déçue puis j’ai relativisé la situation.. mon téléphone s’allume et je suis largement en-dessous de mon objectif ! Donc j’ai le temps ! Au 7eme km, la montée de Longchamp? Je ne l’ai pas remarqué… J’étais vraiment dans ma bulle !

Je. Ne. Comprends. PAS.

3Y5B8602

Aux 10 km, je décide de ne rien prendre aux ravitaillements car je me sens parfaitement bien ! Pas de cou de mou malgré la petite montée que je viens d’arpenter! Par contre, le sol est un vrai terrain de guerre: des bouchons sur le sol, les peaux des oranges… Bref, il faut faire attention où nous posons nos pieds.

J’arrive enfin sur les quais de Seine et c’est juste splendide de voir la Tour Eiffel qui s’approche au fur et à mesure… Sauf qu’il reste encore 8.5 km !!! Ce n’est pas la fin ! Je me dis, j’ai un bon rythme, je ne souffre pas… donc ça va forcément le faire. Je n’ai pas besoin de ralentir le rythme. C’est magique car il y a de la foule partout qui crie, qui nous encourage, qui chantent,… Et moi, qui ne réalise toujours pas ce que je suis en train de faire. Je suis sur mon petit nuage. Je ne réalise toujours pas d’ailleurs.

1900362_592145757575075_6237554630039760429_o

Au 15eme kilomètre, je prends une bouteille d’eau que je garde précieusement car elle a un bouchon ! Je retrouve la meneuse d’allure des 1h50 que je double.  Ça me met en confiance. Au-dessus des tunnels et sur les ponts, la foule met vraiment l’ambiance. Je me demande quand arrive ce dernier pont qui permet de rejoindre l’arrivée: le pont Royal. Je sais que mon allure à baisser car j’ai encore du travail au niveau des montées même si je ne souffre pas, je sais que je peux faire mieux. De plus,  il y a beaucoup de monde et il est difficile de trouver un chemin sans devoir doubler. Rapide calcul en jetant un œil sur ma montre, 1h20, je suis toujours bien pour aller chercher ce chrono que je n’osais même pas envisager. Je ne réfléchis plus car je ne souffre pas. Je ne regarde plus ma montre. Il y a des runners qui luttent et d’autres qui se résignent à marcher. Je suis fière de moi car je suis en totale aisance. Mon corps ne me donner pas un seul signe de fatigue.

Une fois le pont Royal passé, nous redescendons au bord de l’eau. C’est un peu plus calme que sur l’autre rive.

1941437_592143110908673_7683247015542424804_o

19eme km, je sens que c’est la fin car tout le monde accélère. Malheureusement pour moi, je n’arrive jamais à accélérer à la fin… C’est un point que je dois travailler. Puis, je sais qu’il y a les photographes à la fin… Je ne vais pas faire une foulée horrible devant eux ! Hop, hop, hop ! Je ne suis pas folle non plus ! Je suis largement bien dans mon objectif qui était de 2h! Donc je ne vais pas me fatiguer encore plus ! Je passe sous l’arche et je regarde ma montre qui affiche 1h48’20! Je suis vraiment heureuse de ma performance qui me paraît impossible.

20141012_184919

La médaille des 20 km de Paris 2014 et les Mizuno wave rider 17

Au niveau du ravitaillement, j’ai ma superbe médaille et mon sac panier Bio C Bon.  L’organisation est au top: aucun bouchon à l’arrivée! Je croise Aida Touhiri qui me demande si elle peut faire le chemin du retour en ma compagnie ( merci le t-shirt Tomtom) car elle n’a pas son bracelet donnant accès au village ! Je n’allais pas refuser cela ! Héhé ! J’ai joué la fille qui ne la connaissait pas pour ne pas être la fille chiante qui pose des questions indiscrètes. Nous avons discuté et elle m’a fait énormément rire! Nous avons effectuer une petit débriefing sur notre course et nos impressions. De loin, nous avons aperçu Estelle Denis donc nous avons terminé les derniers mètres ensemble !

55

Lors du trajet jusqu’au village, je constate que je n’ai pas mal à mes genoux ni à mes pieds. Même pas une ampoule! Des déesses mes mizuno wave rider 17 ! Je ne regrette absolument pas cet achat !!! Elle me prouve que je peux vraiment tout faire car j’avais l’habitude de finir avec des ampoules avec mes Asics.

J’avais une crainte, vu que le parcours est entièrement sur du béton, j’avais peur que mes mollets et mes genoux me le disent au bout d’un moment. Finalement, ils ont joué le jeu. Le choc contre le sol étant plus difficile pour les articulations, j’appréhendais le moment fatidique du : Nous n’arrivons plus à suivre. Je pense que mes Mizuno y sont aussi pour quelque chose : elles sont parfaites.  Même pas une petite ampoule ! La déception =)!

Je vais récupérer mon sac à la bagagerie, je passe au stand Tomtom pour prendre de quoi boire et manger puis je croise Virginie qui a réussi sa course. Nous discutons un peu et elle semble contente de sa performance même si sa douleur au genou est bien présente. Je dois partir car on m’attend pour le trajet du retour.. D’ailleurs, je la remercie pour les photos :p ! Direction le métro !

Un grand bravo à tous !!

Après la course:

 

Voici le lien de mes résultats et de mes photos finales : cliquez ici.  Je ne veux pas me la péter mais je trouve que j’ai une bonne tête pour quelqu’un qui a effectué 20 km et pas dormi de la nuit! Non?

Resultatphoto

J’ai respecté les termes de mon contrat dès moins de 2h et je ne réalise pas encore. Lors de mes entrainements, je restais toujours sur du 10 km/h de moyenne car je ne voulais pas m’épuiser vu que j’enchaine les courses. J’ai pris du plaisir tout le long de la course en me disant: Chouette, dimanche prochain, je vais pouvoir faire mon semi sans me prendre la tête! Et ça , c’est vraiment top !

Je suis satisfaite de ma course et elle est une référence personnelle en ce qui concerne ma gestion de la course et ma régularité de l’allure. C’était un test avant mon semi-marathon.

Je pense que mon corps est habitué aux sorties longues de plus de 15 km suite à mon entrainement. Même si je ne suis pas un plan d’entrainement bien défini, je remarque que pour le moment mon fonctionnement porte ses fruits. Et c’est tant mieux!

J+ 1: Je n’ai pas eu de courbatures donc je me dis que je n’avais vraiment pas forcé.. Je me trompe surement ! Je monte et descends les escaliers au boulot ! Merci la photocopieuse qui se situe au rez de chaussée… J’arrive même à monter les escaliers en courant ! Un truc de dingue ! Je ne reconnais pas mon corps !

J+2 : Toujours rien à signaler. Je propose même une sortie à mon mari : En mode cool ! Nous n’avons pas la même définition du cool : 10.3km/h sur 7 km 860 ! Mais j’étais vraiment bien ! Je n’avais pas l’impression d’avoir effectué les 20 km de Paris ! Le semi approche de manière très sereine.

56

Cette course est une expérience vraiment enrichissante et géniale. J’ai rencontré des superbes personnes, on m’a reconnu pour mon blog alors qu’il est tout jeune (hein camillefst), apercevoir de près Mathieu Nola et Anne (@frenchfuel et @annedubndidu) que je n’ai pas osé aller les voir! Je suis une timide ! ET profiter au maximum de ce merveilleux paysage qui s’offrait à moi. J’ai apprécié parcourir les 2 premiers km en compagnie d’une personne que je connaissais, c’est plus sympa ! Cette course m’a permis de voir que j’étais capable de faire beaucoup mieux que ce que je pouvais penser. J’ai eu la chance de découvrir une superbe ambiance. J’ai adoré le passage au niveau des quais même si on sent bien les montées !  Il y avait beaucoup de monde pour nous encourager.

Je pense avoir effectué une belle course en étant régulière. C’est quelque chose qui me tient énormément à cœur. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Pour moi, la régularité est primordial dans mon évolution. J’ai beaucoup évolué en 2 ans et j’ai énormément de mal à m’en apercevoir. Je ne prends pas assez de recul. Je pense que le vrai bilan de cette course était de m’ouvrir les yeux.

« Courez après vos seules limites. Ne relevez que vos défis. Laissez les autres vous dépasser ! »

Un 20 kilomètres de Paris aux sensations…

Des remerciements :

Je souhaite remercier l’organisation des 20 km de Paris qui ont fait un excellent travail : les sms aux proches, les résultats par sms, la fluidite de la course, l’animation, un parcours superbe et l’ambiance qui était vraiment présente. Mais je n’oublie pas l’équipe Tomtom avec l’agence Epic qui m’a donné la chance de faire cette course dans des bonnes conditions. C’était le grand luxe le temps d’une matinée ! On y prend goût !Merci pour vous encouragements, de votre bonne humeur et de cette atmosphère chaleureuse. Une matinée inoubliable! Merci au photographe Sylvain Demercastel  (planetblow) pour les magnifiques photos qui forment un merveilleux souvenir. Merci à mes proches et à mes copains !

Mon premier 20 km de Paris  se résume ainsi : Un super moment, un beau parcours, le plaisir de courir dans la capitale, des sourires, de la sueur, de la musique, des belles rencontres et des belles émotions. J’ai vraiment adoré cette course ! Elle m’a donné des ailes ! Que du bonheur !

Conseils pour l’année prochaine : Si vous n’êtes pas dans un sas préférentiel et que vous souhaitez profiter de cette course pour améliorer votre chrono, pensez à arriver tôt sur la ligne de départ afin de bien se positionner dans le sans de votre allure. Ainsi, vu le nombre de coureurs, vous allez éviter les slaloms pour doubler tout le monde.

On remet ça l’année prochaine? En préférentiel sivouplé 🙂

Une petite vidéo pour vous montrer un aperçu de cet événement !

Avez-vous déjà couru les 20km de Paris ? N’hésitez pas à partager votre avis sur cette course!

Sinon, avez-vous participer à une autre course?

à très vite 🙂

résultat officielIMG_4630

14 réflexions sur “Mon compte-rendu du 20 km de Paris 2014 (Team Tomtom)

  1. Bravo et merci de nous faire partager ton expérience .Je réalise a quel point ce sport compte pour toi et en suis heureuse .Continue comme ça , nous sommes fiers de toi . Nous t’ aimons
    Papa , maman , tes frères et soeurs

    J'aime

  2. Un super article, comme toujours 😉 Cette fois ci je ne me suis pas plantée et j’ai reconnu la vraie Smoukinettepanda ! Première « grosse course » pour moi aussi, et une expérience vraiment enrichissante, des rencontres géniales et du dépassement de soi…
    Tu as fait un très bon temps en plus, tu peux être fière de toi. En plus tu ne sembles pas du tout avoir souffert, et pour ma part je ne peux pas en dire autant, les 3 derniers km furent dures…
    Contente d’être une de tes premières fan ! Je penserai a toi ce WE pour ton semi (tu vas tout déchirer!!) , et peut être a bientôt pour une prochaine course !

    J'aime

    • Je te remercie Camille! Oui, tu as trouvé la bonne smoukinette panda! J’étais vraiment surprise qu’on puisse déjà me reconnaître ou suivre mon blog alors qu’il est récent! J’ai apprécié discuter avec toi! Quand tu veux pour une session toutes les 2! Je suis très heureuse pour ta performance car tu étais vraiment stressée de ne pas tenir jusqu’à la fin. Comme quoi, il faut se faire confiance.
      Merciiiiii à ma première fan ♥ Une belle surprise! Ça me touche énormément!
      On verra bien si je ne me plante pas sur mon semi! Je croise les doigts.
      Encore un bravo pour ton chrono! J’étais épatée vu que tu m’avais dit: je pense faire 2h! Finalement, nous sommes des menteuses toutes les 2. ★

      À bientôt et je reste disponible sur les réseaux sociaux 😉

      J'aime

  3. Salut Smoukinette panda sportive , ça fait pas longtemps que je lis ton blog et je ne sais même pas ton prénom … Pour éviter de faire de réécrire un roman je te fais un copier coller de ce que j’ai écrit sur le blog de @annedubnidu . Mais avant ça bravo pour ton temps et comme tu vas pouvoir le lire je n’esperais pas faire un temps comme le mien non plus ! Les courses donne des ailes !!!!
    Mais voilà mon avis en tant que coureuse lambda mêlée dans la masse :
    « Je n’aime pas faire ma Rabat joie mais malheureusement j’ai pas vécu ma course tout à fait comme toi ! C’était la première annee que je faisais une course d’une part de cette longueur et surtout de cette envergure ! Du coup je n’ai pas de points de comparaisons mais j’ai quand même été déçue par certaines choses …
    Le plus gros problème pour moi est l’organisation du départ . Je m’étais inscrite en personne lambda donc en sortant du stade, on se dirige vers le lieu de depart mais la gros bouchon. Aucune idée d’où fallait aller et surtout ça n’avançait plus . Et ça n’a plus avancé jusqu’à 10h35 ou la foule a avancé et nous étions enfin sur le pont , mais loin de ligne de depart . Bref à la fin de sas et surtout après beaucoup beaucoup de gens devant nous . Je dis nous, j’étais avec mon homme et bien contente de ne pas être toute seule dans cette masse 🙂 forcément pendant les deux premiers km on a du joué beaucoup des coudes. Après c’était très motivant car on doublait alors ça donnait des ailes lol. Mais sur les trois derniers km sur les quais c’était à nouveau très blindé et j’ai été déçue de pas pouvoir accélèrer sur la ligne d’arrivée 🙂
    Sinon à part ça le parcours était très sympa joli, et j’ai aimé qu’il y ait du monde à nous applaudir ! On a d’ailleurs crié mon prénom 😉 mais je trouvais que ça manquait un peu de musique on a entendu peu de groupes !
    Mais pour les point positif car il y en a : le parcours le t-shirt la médaille, les photographes, et surtout je suis trop contente de mon temps ,1h45 :)))) !
    Voilà je sais pas si d’autres gens partagent mon avis mais le depart de cette course et le manque d’organisation m’ont déçu mais j’étais trop contente de la faire hein ! Comme quoi rien de courir ça détend 😉 »
    D’ailleurs comment fais tu pour faire partie d’une équipe ? Ça a l’air trop bien comme ambiance 🙂
    Merci encore pour ton contrendu , et il me rassure sur mon classement qui me disait 1000 eme dans ma catégorie alors que j’ai fair 1h46 ! Mais l’important c’est d’être fière soi même 🙂
    Désolée pour le roman ! Bonne journée

    J'aime

    • Coucou ! Et bravo pour ta performance ! Je n’ai pas eu ce problème vu que j’avais un statut particulier… Mais en effet, cela ne me choque pas car il y avait énormément de monde. Ca me fait plaisir de savoir que finalement, il y a du monde qui vient sur mon blog ! J’ai raconté dans mon premier article de présentation des 20 km de Paris comment je suis arrivée dans la team Tomtom : un jeu concours ! Ton avis est très enrichissant car je n’ai pas vécu la course dans les mêmes conditions que toi.
      En te remerciant.

      La smoukinette panda sportive !

      J'aime

  4. Super article on revit la course…le plus dur c est pour l année prochaine repartir en sas préférentiel.. je me vois mal la bas tout au bout..quoiqu au pied de la dame de fer…super course ( je te cache pas que de partir des champs élysée c est pas mal aussi..) 😉

    J'aime

    • Hihi! Deux endroits qui sont mémorables! Merci! On prend goût du sas préférentiel 😉 haha! merci à Tomtom qui m’a offert ce dossard mais également celui de la course des princesses au château de Versailles! Jamais 2 sans 3! Bonne continuation Fred! Tu as effectué une belle performance vu ta forme ^^ Bravo!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s