Comment j’ai perdu mes 10 kg en trop ! Voir un peu plus !

Jusqu’au collège, j’avais un poids dans la norme. Une fois mon arrivée au lycée, c’était plus la même histoire. L’arrêt du sport, l’internat, la junk food, les soirées… bienvenue les kg. Au fil des mois, j’ai pris du poids.

La vie de lycéenne :

Une fois au lycée, mon rythme à totalement changé : je n’avais plus les mêmes repères car j’étais en internat. Une adolescente libre avec de l’argent de poche… Ce n’est pas terrible. J’avais rencontré des nouvelles personnes vu que je n’étais pas dans mon lycée de secteur, je sortais beaucoup plus, on mangeait n’importe quoi et à n’importe quelle heure. Pour exemple, au petit déjeuner, j’avais pour habitude de prendre du pain avec du beurre et je mettais le nesquik dessus !!! Un délice ! ça me servait aussi de repas pour le midi et le soir. Vive l’équilibre alimentaire.

Je ne vous parle même pas de ma consommation excessive des sodas. A table, nous avions toujours du coca pour boisson que ce soit chez ma mère ou chez mon père ( Pas grave, je ne suis pas rancunière !). J’ai toujours beaucoup grignoté des gâteaux apéros, des sucreries, des gâteaux industriels… en gros vraiment les aliments à bannir !

Le résultat : Au collège, j’étais à 55 kg… Au lycée 65 kg… mais je suis allée jusqu’à 68kg.

La vie de couple :

Dès que j’ai rencontré mon mari, j’avais perdu du poids suite à une rupture amoureuse. Mais cela n’a pas duré très longtemps malheureusement. Les choses se sont bien gâtées. Au début de notre histoire, si j’y restais le week-end, j’avais le droit à chaque repas : cordon bleu- pâtes !!! 4 repas !!! Donc les kilogrammes sont réapparus mais je n’en avais pas conscience.

L’élément déclencheur :

Jusqu’au jour où je ne pouvais plus me voir en photo. En juin 2012, j’ai eu des événements familiaux difficiles à gérer et j’ai décidé de penser à mon bien-être. Je voulais prendre soin de mon corps, me retrouver et penser vraiment qu’à moi pour m’épanouir dans ma vie. J’en avais marre d’être molle, de ne jamais vouloir sortir, passer ma vie devant mon ordinateur, d’être incapable de monter des marches. Le simple fait de penser à me mettre en maillot de bain était inimaginable.

Au mois d’août, après des vacances avec mon père, je me suis dit : Je suis prête, c’est maintenant. Je suis arrivée chez moi et je suis montée directement sur ma balance. Et là… C’était le drame 65.5 kg. Le verdict était tombé. Pour une fille qui mesure 1m57… ce n’était pas terrible du tout. J’avais donc conscience qu’il fallait absolument que je change toutes mes mauvaises habitudes alimentaires : Adieu le paquet de « schtroumpfs » qui se vide en 1h, bye bye les pop corn au cinéma, Ciao les pistaches à l’apéro… Et bonjour l’eau pour ne plus consommer les fameux sodas. Aie Aie Aie… Vraiment très difficile à digérer. Je me demande encore comment j’ai pu vivre ainsi sans me rendre compte des dégâts que j’infligeais à mon corps. Je nourrissais mon corps qu’avec des mauvaises choses. Surtout qu’il y a du diabète du côté de mon père donc je devais faire très attention.

C’est à partir de ce moment-là, que j’ai décidé de changer totalement mon mode de vie en pratiquant une activité sportive et un rééquilibrage alimentaire.

La perte de poids :

Les premiers jours étaient totalement horrible, j’avais toujours envie de sucre. J’étais encore en vacances donc c’était une grosse obsession. J’avais vidé mes placards de toutes les mauvaises choses qui pouvaient me tenter. Je m’étais fixée une perte de poids de 10 kg (55kg) pour avoir une IMC dans la norme. Mais je ne voulais surtout pas me mettre dans un régime pour éviter l’effet yoyo.

Je voulais me rendre compte de mes erreurs. Je me suis mise à calculer les calories de la totalité de mes repas. J’étais choquée du résultat et c’est ainsi que j’ai remarqué toutes mes erreurs. C’était catastrophique. J’ai décidé de réapprendre les bases de nos besoins alimentaires pour chaque repas. J’avais déjà un problème, je ne déjeunais pas… alors que maintenant, je ne peux plus m’en passer. Je voulais que mon alimentation devienne saine et équilibrée tout en combinant une activité sportive régulière. J’ai effectué beaucoup de recherches pour ne pas faire n’importe quoi avec ma santé. Mes contraintes étaient :

  • Faire un petit déjeuner
  • Ne plus grignoter entre les repas
  • Avoir mes 3 repas équilibrés par jour
  • Manger 5 fruits et légumes par jour
  • Pratiquer une activité sportive régulière
  • Ne plus manger trop gras, trop sucré et trop salé.
  • Boire de l’eau au lieu des sodas.
  • Ne plus me forcer à manger quand je n’aime pas.
  • Ne plus finir mon assiette si je n’ai plus faim
  • Manger quand j’ai faim

Voilà le début de mon rééquilibrage alimentaire avec une limitation de mon nombre de calories par jour d’à peu près 1500 calories.

Une fois que l’ensemble des informations nécessaires étaient là, j’ai pu débuter ce nouveau mode de vie. J’avais conscience de la difficulté et qu’il me fallait énormément de volonté et motivation. Je m’étais fixée notre voyage en Crête en juin 2013 pour arriver à mon objectif.

Les kg n’allaient pas partir si rapidement! Il fallait beaucoup de patience. Les premières semaines étaient vraiment compliquées avec toutes les invitations… Il y avait forcément la tentation qui revenait. Mais j’étais forte, donc j’ai suivi mes objectifs. D’août à décembre, j’avais perdu 6 kg… J’ai perdu très rapidement ses 6 kg. Depuis début novembre, je stagnais à -6 kg… impossible de perdre plus. Psychologiquement c’était vraiment difficile et faut faire preuve de courage et ne pas se laisser abattre. J’ai réfléchi aux raisons qui m’empêchaient cette perte de poids. En effectuant des recherches, j’ai compris que le corps avait tendance à s’habituer au bout d’un moment. J’avais beau faire comme avant … ce n’était plus suffisant… Je n’ai pas baissé les bras et je suis passée à l’étape supérieure. Je faisais que du renforcement musculaire et non du cardio. Il fallait que je change cela donc j’ai inséré la corde à sauter à mon entraînement puis des séances de course à pied. Et là, c’était merveilleux car mon poids diminuait très rapidement.

Résultat : en Avril, j’avais atteint mon objectif et même plus… J’étais arrivée à 51 kg. Mes proches ont eu peur mais je contrôlais la situation. J’ai eu beaucoup de reproche et je l’ai très mal vécu.

La stagnation= Un échec !

Le mariage qui s’est décidé un peu rapidement avait lieu en août 2013. Nous avions peu de temps pour tout préparer. J’ai réussi à garder ce poids jusqu’au mariage qui n’était pas du tout prévu au début de ma décision. J’étais vraiment contente d’avoir enfin un mode de vie qui me convenait mais j’avais toujours des regards et des reproches de mon entourage. C’était vraiment infernal et insupportable. J’avais vraiment l’impression d’être malade et d’avoir un problème donc j’ai consulté mon médecin traitant qui m’avait bien mentionné que c’était moi qui avait le bon comportement.

En Septembre, je n’allais pas bien. Je ne me sentais pas épanouie dans ma vie professionnelle et j’ai encore eu des problèmes familiaux à gérer. C’était une période vraiment complexe. Je me suis donc enfermée dans une pratique excessive du sport pour compenser mes excès en nourriture. Je compensais mes inquiétudes par la nourriture. Là.. J’ai vraiment eu un comportement malsain dans ma relation avec celle-ci. Malheureusement, il y a eu des répercussions sur ma vie privée mais également professionnelle. Je me suis dirigée vers une psychologue car je n’arrivais plus à gérer la situation. Elle m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et j’ai su me poser les bonnes questions. Je n’ai pas honte de dire que j’ai eu besoin de ce suivi pour me rendre compte que je n’étais pas épanouie dans ma vie professionnelle et que cela se répercutait sur toute ma vie. Je ne supportais plus grande chose car j’étais dépassée par les événements et je perdais totalement le contrôle. Bref, elle m’a alors diagnostiqué une anorexie. Là, c’était la claque dans la figure que j’ai eu du mal à encaisser. C’était l’électrochoc. Ce n’était plus possible. J’ai décidé de ne plus compter les calories, faire du sport selon mon envie et surtout changer de boulot car ce n’était plus envisageable que j’y retournée à la prochaine rentrée même si j’adorais les enfants et que la coupure était vraiment horrible.

Je ne pouvais plus travailler dans ses conditions. En juillet, un vendredi soir, sur un coup de tête, j’ai envoyé ma candidature. Sincèrement, je ne pensais pas avoir un retour car j’avais déjà postulé chez eux plus tôt et je n’avais pas eu de réponse. Le lundi matin suivant, j’ai eu un appel d’eux pour un entretien. J’avais extrêmement peur car je ne voulais pas regretter mon choix. Je sais ce que je quitte mais je ne sais pas où je vais me retrouver après… C’était vraiment un choix difficile. J’avais le cœur brisé. J’étais avec les enfants pendant 2 jours donc j’ai pris le rendez-vous le mercredi. Ils m’ont donné la réponse après 5 minutes d’entretien. J’étais prise. Je me suis mise à pleurer car j’étais vraiment soulagée de quitter cet « enfer ».

Depuis, cette décision, j’ai repris le droit chemin inconsciemment. Je suis totalement zen et soulagée. Je ne suis plus du tout stressée à l’idée d’aller au travail. Je ne ressens plus le besoin de me réfugier dans la nourriture ou le sport. C’est top. Je ne compte plus les calories même si je ne cache pas que j’ai toujours une idée de l’apport calorique des aliments. J’ai pris du recul sans m’en apercevoir et c’est beaucoup plus vivable au quotidien. Je ne me pose plus des questions toutes les 5 minutes.

Je suis heureuse d’avoir retrouvé ce mode de vie d’une manière naturelle sans batailler. Pour moi, c’est mon objectif qui est atteint et qui est plus valorisant que le premier. Je n ‘ai pas l’impression de faire des efforts et je trouve cela vraiment facile. En juillet, j’étais à 58 kg alors qu’actuellement je suis à 54.5 kg. De manière naturelle et en ayant un rythme de vie normale. Finalement le côté psychologique joue un rôle vraiment important dans la perte de poids.

Je ne dis pas que j’ai gagné le combat… car je souhaite redescendre au 51 kg comme à mon mariage… même si mon objectif était 55kg. J’avais fixé ce poids car il me semblait réalisable et je ne voulais pas mettre un objectif trop difficile.

Sincèrement, je passe toujours pour la chieuse dès que je souhaite avoir une vie sociale quand on a pas le même régime alimentaire que son entourage. Mais cela me passe vraiment au-dessus de la tête et je n’écoute plus les remarques. Je fais ma vie comme je le souhaite sans qu’on me la dicte. Je prends mes propres décisions surtout quand le médecin traitant dit que j’ai le bon raisonnement. Je ne veux plus me remettre en question à cause des reproches des autres. Je ne veux plus craquer à cause de cet impact social qui vous force à faire comme les autres sinon nous sommes malades. J’espère ne plus craquer car j’étais faible à ce moment-là et je veux redevenir fière de moi. Ce n’est pas la peine de s’inquiéter pour moi ! Je suis sereine et je ne suis pas dans la restriction alimentaire. J’écoute mon corps tout simplement. Je mange quand j’ai faim et ce que j’ai envie à ce moment-là. Ainsi, je ne mange pas par devoir/ obligation car c’est l’heure de manger puis j’évite les frustrations.

Je ne souhaite pas reprendre du poids et je vais mettre toutes les chances de mon côté pour y arriver. Le but est de reperdre en douceur. Je n’ai pas fixé une date pour atteindre mon but pour éviter ce sentiment d’échec.

Je pense que c’est le moyen de retrouver une bonne stabilisation d’une manière naturelle. Je compte continuer le sport de manière très régulière et quand je vais faire un écart, je compenserais par une séance de décrassage si besoin. Le sport est vraiment là pour compenser les écarts que nous effectuons lors de la semaine mais aussi pour avoir un corps tonique.

Pour conclure, une pratique de sport quasi-quotidienne, une alimentation équilibrée suivant mes besoins et des repas avec des écarts pour le vendredi, samedi et dimanche.

Je souhaite redire que je n’effectue absolument pas un régime mais c’est plus un mode de vie que j’ai adapté à mes besoins et mes envies. J’ai privilégié les aliments sains pour mon corps et j’ai réappris à aimer certains aliments. J’ai découvert une passion pour le sport alors que je n’aurais jamais cru autant m’investir dans ce domaine et je suis beaucoup plus joyeuse. Je fais beaucoup moins triste ! Je suis épanouie et j’ai l’impression de renaitre.

C’est un nouveau chapitre de ma vie et c’est pour cette raison que j’ai voulu ouvrir ce blog afin de partager mon expérience et apprendre de celle des autres. J’espère sincèrement que mon expérience va pouvoir vous aiguiller que ce soit pour le sport ou pour votre perte de poids. Sincèrement, au début c’est très difficile car ç ava à l’encontre de nos habitudes donc il faut se faire violence mais si la motivation est présente vous n’allez pas abandonner. Il y a toujours des périodes où nous ne voulons rien faire et il faut les respecter car c’est que vous en avez besoin.

Il ne faut pas le faire pour les autres mais pour vous. Si vous avez besoin de vous sentir bien dans votre corps, allez-y car c’est le plus important. Il faut savoir être égotiste et personnellement j’en ai marre de justifier mes choix. Je fais ma vie que ça plaise ou non… C’est le dernier de mes soucis.

Voici mon petit coup de gueule !!! Manger des pistaches devant votre télé, boire de l’alcool, manger des pizzas sur votre canapé… sans faire du sport… ça n’a jamais fait maigrir. Ou alors, je ne vis pas sur la même planète.

 

A moi la bonne hygiène de vie !

Alimentation équilibrée + Sport

Il n’y a pas de secret !Il faut faire des concessions !

 

Voici un aperçu de mon parcours:

Septembre 2012

Septembre 2012

Juin 2013

Juin 2013

Juillet 2014

Juillet 2014

Une réflexion sur “Comment j’ai perdu mes 10 kg en trop ! Voir un peu plus !

  1. Je suis bien d’accord avec toi ! Alimentation équilibrée et sport peuvent faire des miracles sur la silhouette si on le fait avec sérieux.
    Moi aussi, j’ai connu une prise de poids importante. Je mesure 1,73 m et de 16 à 18 ans, j’ai fait 55 kg. A 19 ans, mon mode de vie a complètement changé car je suis partie de chez moi pour les études. C’était l’anarchie ! … tellement qu’à 21 ans, je pesais 72 kg !
    Je me suis remise sérieusement au sport depuis un an et demi et fais attention à ce que je mange. Fini les sodas, les grignotages etc. Aujourd’hui, j’ai 25 ans et je fais 58 kg. Je sais que je ne retrouverai plus mes 55 kg parce que je n’ai plus mon corps d’ado mais je suis fière du chemin parcouru !
    http://fitnesstory.wordpress.com/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s