Mes 20 astuces pour rester accro!

Bonsoir,

Cette année, la rentrée est un peu spéciale. Depuis 3 ans, je travaillais à 50 km de mon domicile soit 2 h de trajet par jour. Vu que ça n’allait pas trop dans mon travail car je ne pratiquais pas mon métier. J’ai pris la décision de postuler ailleurs. Je me rapproche, je suis à 30 km de chez moi. Prendre la décision de quitter son travail était vraiment une déchirure. Travaillant avec des enfants, mine de rien… on s’attache à eux et nous créons des liens. J’espère ne pas regretter ma décision et de me sentir épanouie au niveau professionnel.

Dans moins d’une semaine, je commence dans mon nouveau service. J’appréhende beaucoup: avoir des nouveaux collègues, découvrir les écoles, découvrir les enfants que j’accompagne… Vais-je être à la hauteur dans ma transmission du message? Beaucoup de questions qui attendent des réponses. Pendant ses 3 années, j’ai régressé et perdu ma fluidité mais j’espère que cela va revenir rapidement. Je m’entraîne donc sur des musiques en me filmant, au cinéma ou devant la télévision. Bref, c’est un cap à passer. Je veux vraiment retrouver ma profession et avoir envie d’aller au travail. J’ai vécu cela comme un gros échec mais  je reprends du poil de la bête !

La rentrée rime avec les bonnes résolutions ! Personnellement, je n’ai pas vraiment fixer les miennes. J’ai repris mes bonnes habitudes alimentaires en combinant une pratique raisonnable du sport. Durant 1 an, ce n’était pas le cas car je ne me sentais pas bien au niveau de mon travail. Depuis que je sais que je commence autre chose, je me sens totalement zen et décontractée. J’ai l’impression d’avoir un poids en moins. Je me sens libre. Je restais simplement pour les enfants mais quelques fois il faut savoir être égoïste.

Depuis début juillet, mon alimentation et le sport ne sont plus une obsession. J’ai pris énormément de recul et j’ai passé mes vacances sans me prendre la tête. J’ai reperdu les kilos que j’avais pris depuis septembre dernier. Sans faire attention, je me suis détachée de la nourriture qui était un moyen d’oublier ma souffrance. Pour le sport, qui était comme mon antidépresseur, je reprends vraiment du plaisir à courir, à faire de la corde à sauter, à marcher, à faire du renforcement musculaire. Je n’ai plus la pression d’éliminer les cochonneries que je peux manger… car je n’en mange plus. Je passe dans le rayon bonbons, cela ne me donne pas envie… alors qu’il y a encore 2 mois… je n’y arrivais pas. Comme quoi, c’était vraiment psychologique cette histoire.

20140722_173511

A la plage de Pupnatska Luka

J’avais totalement perdu espoir de reperdre ses 6 kg. Au fil des jours, je constate une baisse de mon poids et pourtant je mange. Sans cette pression constate, je me sens vraiment en toute liberté et je me refais confiance. Je reste raisonnable dans mes portions et je ne connais plus le grignotage.

J’espère sincèrement continuer dans cette lancée. Pendant mes vacances, j’ai eu beaucoup d’occasions à pratiquer du sport. J’avais apporté ma tenue de running en Croatie. Tous les jours, nous marchions minimum 10 km et j’ai adoré ce fonctionnement. On découvre la ville en arpentant ses rues et en prenant son temps. C’était vraiment très agréable de se reconnecter avec la nature, soi-même et avec mes désirs. Nous avons également pédaler pour visiter une petite île, c’était splendide. Comme quoi, il est possible de concilier les vacances avec des activités sportives sans se forcer. Ce n’est pas les occasions qui manquent. Toutes les conditions étaient au rendez-vous pour se détendre et découvrir les villes à notre rythme et sans contraintes. Un plaisir à l’état pur. Ses 3 semaines m’ont apporté plein de sensations agréables. La Croatie était un cadre enchanteur pour se brancher sur la nature et sur mon corps. Étant une lève-tôt : j’ai apprécié courir quand le soleil de lève. C’est une expérience qui va être un très bon souvenir. Mes vacances étaient des vacances à loisir sportif.

A Korcula :)

Dans un petit recoin du centre ville de Korcula 🙂

Bon c’est bientôt la rentrée… La rentrée rime avec les bonnes résolutions mais également au retour du planning surbooké ! Qui n’a jamais dis : « Oui, cette année, je vais m’inscrire à la salle de sport, je me reprends totalement en main. Ce n’est plus possible ». Moi… la première, il fût un temps. Finalement, ce n’est pas la salle de sport que j’ai dans la peau mais la course à pied. J’ai trouvé mon rythme de croisière et j’espère pouvoir le concilier avec ma vie professionnelle et personnelle.

Pendant les vacances, les occasions ne manquent pas : Sauter, nager, marcher, pédaler… Il y a le choix ! Vu qu’on a plus de temps, on ne se pose pas la question. Une fois le retour à la vie quotidienne, c’est quelques fois de garder la motivation. Voici une petite liste qui peut vous aider à continuer vos efforts afin de devenir une accro de la course à pied.

  1. J’évite de courir toute seule car pratiquer une activité ensemble, c’est une expérience dont on se souvient. Elle permet également de se rapporcher car tout le monde s’encourage et se donne des conseils. C’est pour cette raison que je m’entraîne en groupe. Courir avec des amis, ça motive à fond. C’est la motivation solidaire: Quand l’un a une baisse de régime , l’autre le rebooste! Nous nous motivons chacun notre tour. Je cours aussi bien avec mon mari qu’avec des copines. Si on sait que quelqu’un nous attend, on ne va pas lui poser un lapin ! C’est un vrai accélérateur d’assiduité. Pour ma part, même quand je suis très fatiguée, j’ai envie d’y aller pour m’éclater et me changer les idées.  L’entrainement se fait facilement vu que nous parlons et plaisantons. On oublie l’effort physique.
  2. Je rejoins une communauté virtuelle : Je fais partie d’un groupe dans les alentours de mon domicile. Ce groupe permet de se donner des rendez-vous pour courir ensemble suivant les niveaux des personnes. C’est un bon moyen pour partager son expérience et des conseils. Grâce à ce groupe, j’ai trouvé mon binôme de course !
  3. Si je dois courir toute seule, j’écoute de la musique. J’ai besoin d’une musique avec beaucoup de rythme afin de me booster. Lorsque je vais au stade, c’est très difficile car je ressens vite l’ennui de faire des tours comme un poisson rouge. Un bon morceau de musique me redonne la motivation. Mon mp3 a une playlist qui cartonne.
  4. Je me lance un défi. Ce challenge permet de ne pas ressentir l’ennuie. En effet, se fixer des objectifs donnent envie de se surpasser. Se confronter à d’autres coureurs est une source de motivation et de progrès.
  5. Je m’équipe comme une pro. On s’entraîne mieux quand on est bien équipée. Des chaussures qui ne conviennent pas vont engendré une fatigue supplémentaire ou pire le risque de se blesser. L’oubli ou une brassière pas adaptée n’est pas bon pour votre poitrine. Il faut en prendre soin. C’est véridique, un bon équipement stimule mon envie de me bouger les fesses.
  6. Avoir une superbe tenue qui déchire : On balance son vieux tee-shirt qui servait aussi de pyjama! On va dans un magasin pour faire des jolies emplettes ! Ce n’est pas grave pour votre carte bleue, elle va vite s’en remettre ! Faut savoir se faire des cadeaux dans la vie ! Sinon, il faut attendre les soldes. Il est très important de se sentir à l’aise et jolie dans sa tenue.  C’est bon pour le moral, le confort, la performance et ça permet d’éviter les blessures.
  7. Je me répète que c’est bon pour la santé car du côté de mon papa il y a du diabète. La course est réputée pour diminuer et prévenir certaines maladies dont celle-ci. La pratique régulière est bénéfique pour ma santé.
  8. Je tiens un carnet d’entraînement en répertoriant mes sorties grâce à une application et à ma montre multisport cardio de TomTom (j’en parle ici).
  9. Je m’organise pour faire mes sorties dans des bonnes conditions afin de ne pas courir dans tous les sens. On planifie ses séances en fonction de son planning professionnel et personnel. Il ne faut pas que cela empiète sur votre vie de couple.  Tout est une question d’organisation! En général, je propose toujours à mon mari de courir avec mon groupe ainsi nous partageons ce moment ensemble. Je ressens un sentiment de fierté quand je commence à comptabiliser les kilomètres parcourus durant la semaine. Ce sentiment de satisfaction accroît ma confiance et ma motivation. Pour suivre mon évolution, mes temps sont des bons repères.
  10. Je pars courir avec un coach virtuel qui est ma montre multisport cardio de  TomTom. Elle me redonne du peps car j’ai accès à toutes les données en temps réel.
  11. Ne pas placer la barre trop haute. C’est totalement démotivant quand je n’arrive pas à atteindre mon objectif. Rien de pire pour se décourager et se dégoûter. Le conseil que je peux vous donner, c’est de faire du mieux que vous pouvez et sans se comparer à la copine d’à côté. Nous avons pas tous le même point fort. Plus je me mets  la pression et plus je me bloque car je me dis que j’en suis incapable. En ce qui me concerne, le mental a une place très importante. L’effort commence dans la tête.
  12. Finalement, c’est rapide: Pas la peine de faire des sorties de 10 km tous les jours. Une petite sortie, c’est aussi très bon. Le principal c’est d’être à fond, de transpirer comme une cochonne et de se dire à la fin « Je ne peux plus m’en passer ».
  13. Le vivre comme un moment de ressource naturel: On se reconnecte avec dame nature  » Voir le ciel, la forêt, les canards, les papillons, entendre les oiseaux, sentir les gouttes sur mon visage, c’est surtout ces petites choses qui me plaisent quand je cours. Le running permet de se déconnecter de notre routine quotidienne. On se laisse emporter par le vent.
  14. Savoir qu’on va prendre du plaisir: si la sortie est d’un ennui inexplicable, vous risquez de vite baisser les bras
  15. Courir à son rythme: Rien de pire que de ne pas écouter son corps et ses envies. S’entraîner un petit peu et toujours mieux que rien du tout. C’est inutile de trop en faire ou de se comparer à autrui, l’essentiel est de faire en fonction de soi.
  16. Run is my therapy : C’est bien connu, le running est réputé pour être un antistress. Une fois ma session terminée, je me sens totalement soulagée de mon stress. Je me sens euphorique, zen, sur mon petit nuage. Cette pratique donne un sentiment de bien-être. Merci les endorphines !
  17. Les endorphines ont la pêche ! Plus mon effort est physique et intense, plus la sécrétion d’endorphines est grande. Ces petites hormones sont libérées par notre corps afin d’atténuer la sensation de douleur quand nos muscles souffrent. Voici la clé de la motivation: la sensation de bien être à la fin d’une séance. je ne me dis pas: « Roh… je dois aller courir pour éliminer ce paquet de bonbons… » J’en ai vraiment envie. Je peux même dire que la course fait entièrement partie de mon quotidien donc c’est limite un besoin vital. Je profite de toutes les occasions qui s’offrent à moi pour être active.
  18. Un moment de grand vide dans votre tête.  Plus vous prenez du plaisir, plus le sport va vous déconnecter de votre quotidien. D’ailleurs, si vous devez pour une raison ou une autre ne pas pratiquer la course à pied, vous allez ressentir un manque. Elle fait partie de votre équilibre émotionnel, mental et physique.
  19. Le Touriste -run est une manière de courir dans un lieu pour le découvrir. Quand je ne connais pas la ville, j’adore enfiler mes chaussures et découvrir ses sites naturels et historiques.
  20. Après une soirée, rien de mieux que d’aller faire une séance de décrassage. J’apporte toujours mes chaussures quand je pars en week-end. En général, je suis la première debout donc au lieu d’attendre, je préfère enfiler mes chaussures pour passer le temps. La course est un remède contre la nuit beaucoup trop courte et les excès de nourriture. Je me sens en pleine forme et de bonne humeur toute la journée. C’est fini d’être grincheuse!

Toutes ses raisons sont le moteur de ma motivation.

Vous puisez votre motivation où? comment? Grâce à qui?  Je vous laisse me laisser un petit commentaire en m’expliquant vos raisons.

A très bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s